Voyager en 2022

Face au chaos du Monde, peut-on encore voyager en 2022 ?

J’avais déjà rédigé un article équivalent en 2020 concernant la possibilité de voyager alors que l’épidémie de Covid sévissait dans le Monde entier. Mais qu’en est-il en ce début d’année 2022 après qu’une guerre vient de se déployer aux portes de l’Europe créant une crise économique sans précédent ? Il est temps de faire le bilan de ce monde qui ne tourne plus tout à fait rond et de voir ensemble s’il est possible de voyager sans danger en 2022.

1/ Quel bilan concernant le voyage en 2022 ?

On démarre 2022 avec malheureusement de mauvaises nouvelles. On remarque qu’au lieu de reprendre nos vies d’avant (après deux ans d’épidémie mondiale), on s’enferme davantage dans notre propre pays avec des discours politiques effrayants.

D’ailleurs, les pays du Monde se sont tellement renfermés sur eux-mêmes qu’ils commencent à se chamailler. Une guerre qui émane d’un vieux conflit a éclaté entre la Russie et l’Ukraine et elle implique des puissances bien plus importantes que deux pays. D’ailleurs on se sent concerné car l’Ukraine est aux portes de l’Europe. 

Autre constat déplorant : on ne sait absolument pas ce qui se passe dans le reste du monde. Pourtant, nous ne sommes pas les seuls à avoir subi la crise économique liée à l’épidémie. Ainsi, si on ne cherche pas profondément des informations sur l’Afrique, l’Asie et l’Amérique du Sud ou Central, on ne sait pas comment ils vont et si c’est désormais possible d’y aller.

J’ajoute également qu’à cause de tout ça, les prix flambent. Et même si l’État tente de contrebalancer ces hausses de prix, on sait tous qu’à un moment donné on va devoir payer. Car oui, ces prix ne sont pas prêts de redescendre. Donc bon, côté pouvoir d’achat, on est encore loin de pouvoir dépenser beaucoup d’argent dans un voyage post-covid, voire beaucoup n’en n’auront pas les moyens.

Résultat des courses, le moral des troupes est au plus bas et on se demande tous ce que l’avenir nous réserve. Et c’est justement angoissés qu’on commence l’année 2022. Car oui, on a tous peur de demain car nos comptes bancaires se vident alors qu’on sort moins. On a peur des autres, des lois, du Monde qui nous entoure et de demain.

2/ Quelles sont les conséquences de ces crises sur le marché du voyage en 2022 ?

Oui je sais, j’ai osé faire un point sur ce sujet alors que tout est très évident…

Les conséquences de toutes ces crises mondiales sur le marché du voyage sont désastreuses. Les continents sont centrés sur eux-mêmes dans leurs économies et dans leurs pensées. S’il y avait, avant la Covid, quelques désaccords entre certains pays désormais, il y a de gros conflits. Il devient très compliqué pour tout le monde de circuler librement dans le Monde et on ne sait plus vraiment ce qui se passe de l’autre côté des frontières.

Il y a aussi le pouvoir d’achat qui baisse pour une énorme majorité de personnes. Voyager en 2022 ne sera certainement plus la priorité pour certains pays. Heureusement, les français sont encore dans l’optique de partir coûte que coûte. Et c’est certainement parce qu’ils ne veulent plus continuer de vivre comme ils l’ont fait pendant les deux ans d’épidémie.

Autre constat sur le marché du voyage, les offres sont moins importantes qu’avant. Beaucoup d’entreprises ont fait faillite (compagnies aériennes, hôtels, tours opérateurs, boutiques, transports, agences de location, etc.). On pense notamment à nos amies en Asie qui ont tout perdu. Ainsi, il y a certainement beaucoup de pays où le tourisme a été très impacté et dont les offres deviennent limitées. On oublie donc le voyage petit prix d’avant Covid pour certaines destinations.

Mais parlons des points positifs. Parmi toutes ces désolations, beaucoup d’entreprises sont mieux préparés pour vous aider à voyager en 2022. Je pense aux assurances de voyage et aux groupes pharmaceutiques. Car oui, il est quasiment impossible désormais de prendre l’avion sans avoir eu tous ses rappels de vaccins et sans avoir souscrit à une assurance médicale de voyage (ah ah ironie).

3/ Pourquoi faudrait-il continuer de voyager en 2022 ?

Si vous décidez de quitter la France pour voyager en 2022, vous allez vous faire du bien. Car oui, un peu comme une thérapie, vous allez sortir de votre zone d’angoisses et vous allez naturellement reprendre confiance. Et pas besoin d’aller très loin, traversez simplement la frontière voisine pour être dépaysé.

Et ce qui vous fait du bien, fait aussi du bien au Monde. Il ne faut pas oublier que c’est en voyageant que les frontières restent ouvertes, que les échanges commerciaux continuent entre les continents et que les mentalités restent tolérantes envers les étrangers. Car oui, tous les États, gagnent de l’argent grâce au tourisme et au commerce.

D’ailleurs, n’oublions jamais qu’un passeport n’est jamais acquis. Ce n’est pas parce qu’on a toujours eu le droit d’aller dans tel ou tel pays que ce sera encore le cas dans quelques années. Tout dépend des relations diplomatiques. Si on fragile leur économie en prenant la décision de ne plus venir en masse, par exemple, cela peut être une raison qui modifierait ces relations. 

3.1 / Notre rencontre en Malaisie en 2017

J’ai d’ailleurs envie de vous raconter une petite histoire. Celle de quand nous avons justement eu cette prise de conscience. Car oui, comme vous, nous ne nous rendions pas compte de la chance que nous avions d’avoir un passeport français.

Ma petite histoire se déroule sur une plage de l’île de Penang en Malaisie péninsulaire. Nous étions entourés d’autres voyageurs du monde entier pour camper. C’est ici que nous avons fait la connaissance d’un iranien et de ses deux frères. En discutant longuement, on a appris qu’il voyageait avec son passeport depuis plusieurs années à cause de la guerre dans son pays.

Lorsque la guerre a éclaté en Iran, il a eu trois choix :

  • fuir son pays comme de nombreuses autres personnes, mais avec le risque d’être dans des pays illégalement,
  • rester en Iran et se faire enrôler, puis certainement mourir,
  • utiliser son passeport pour fuir son pays le temps que tout rentre dans l’ordre.

Lorsque nous l’avons rencontré, il nous informait ne pouvoir aller que dans deux pays du monde avec son passeport iranien : la Malaisie et le Cambodge. Tous les autres pays refusant catégoriquement les iraniens. Pourtant, il n’avait rien fait de mal et il semblait, comme nous, en voyage prolongé. Il était loin des stéréotypes que l’on peut se faire d’émigrés politiques. Il avait même un doctorat en astrologie. 

Alors finalement, comment en arrive-t-on là ? Comment peut-on globaliser autant et diaboliser tout un pays ?

Ile de Penang en Malaisie
05/08/2017 - Nos rencontres dans le Parc !

3.2 / Ce qu'il faut retenir

Je ne veux pas faire peur, mais ce serait également mentir de dire que nous pourrons encore continuer de voyager comme c’était le cas il y a quelques années. Au nom de qui ou de quoi peut-on nous octroyer cette liberté ? 

Avec ce qui se passe en ce moment dans le monde, on constate déjà de gros changements. Mais ce n’est pas parce qu’il y en a qu’il faut suivre cette mouvance et en subir les faits. Aujourd’hui, le monde suit les principes de l’argent. Là où il y en a, les portes s’ouvrent. Là où il y en n’a plus, elles se ferment. Je n’ai jamais vraiment apprécié ce principe de richesse, mais pour le coup, cette fois-ci, ça peut inverser la tendance chaotique où penche le Monde.

3.3 / Quoi faire ?

” On doit continuer de vivre, passer les frontières et mélanger nos idées…”

Le danger est de rester cloîtré dans la peur des autres et dans la peur de l’avenir. C’est ainsi qu’on se crée mutuellement des clichés et des haines envers ce qui est différent et ce qu’on ne connait et comprend pas. Et c’est aussi ainsi que le fascisme et le racisme prend racine.
Ne rentrons pas personnellement dans cette guerre qui nous dépasse. Ce n’est pas à nous de prendre part à tout ce qui nous entoure, mais c’est à nous de continuer de faire tourner le monde. L’union fait la force, pas dans les armes, mais dans les esprits. Continuons d’être tous connectés les uns aux autres, libres, unis et solidaires. Ce n’est qu’avec de l’amour et du partage qu’on peut continuer à faire du monde de demain, un meilleur jour qu’hier. Nos relations diplomatiques dépendent d’une poignée d’hommes qui jouent au Monopoly. Nos passeports, nos libertés et nos droits dépendent de leurs décisions et de leurs idées. Mais nous sommes encore maîtres de nos destins tant que nous décidons de ne pas entrer dans leurs jeux.
On doit continuer de vivre, de passer les frontières et de mélanger nos idées. Et surtout, il ne faut pas qu’on rentre dans leur folie. La consommation par le voyage comme arme de guerre vaut mieux que son boycotte motivé par la peur. 
Pour nous, le voyage réunit ces valeurs et permet de partager avec d’autres nationalités des idées, des connaissances et des croyances
Trouvez votre chemin dans tout ce merdier, et surtout, continuez d’exister.

4/ Comment peut-on continuer de voyager sans danger en 2022 ?

Alors c’est bien beau de dire qu’il faut continuer de voyager pour préserver notre Monde et garder les frontières ouvertes. Mais comment peut-on voyager en 2022 alors que tout semble si compliqué et dangereux ? 

4.1 / En partant à l'improviste

Si ce qui vous fait peur, c’est l’incertitude de pouvoir partir jusqu’au départ ou encore votre budget final pour voyager, il vous suffit simplement de ne pas trop anticiper et de vous laisser porter par les possibilités au moment où vous partirez ! Arrêtez de programmer trop à l’avance. D’ailleurs, en ce moment, la tendance est le voyage en véhicule aménagé. Car oui, partir en camping-car ou en van, c’est le meilleur moyen de voyager n’importe où en dernière minute. Et bien que le carburant coûte très cher, prendre l’avion est encore plus cher. 

4.2 / En prenant une assurance voyage

Même si Steve et moi on est les derniers à véritablement faire attention à ce détail, je suis persuadée que vous êtes nombreux à avoir peur d’attraper la Covid à l’autre bout du Monde ou que votre voyage soit annulé en dernière minute et que vous en perdiez l’argent investi. Mais si ce n’est que ça, prenez une bonne assurance. Même avant tout ce merdier, n’importe quoi pouvait vous arriver en voyage. Donc n’ayez pas peur et prenez les garanties nécessaires pour partir sereinement.

4.3 / En passant par une agence de voyage

Là encore, ce n’est pas du tout notre façon de voyager. Cependant on ne peut pas dire que les agences de voyage ne sont pas utiles, surtout en ce moment. Elles permettent de bien connaître la destination, les conditions d’entrée dans le pays suite à la crise sanitaire, et elles répondent à toutes les questions de leurs clients. Leur accompagnement est vraiment irréprochable pour certaines agences et quand le Monde fait peur, ça peut être une véritable bouée de secours.

4.4 / En restant en France

Si vraiment le reste du Monde vous effraie, n’oubliez pas que notre pays propose de magnifiques paysages et une multitude de cultures différentes. Faites une pause en 2022 pour parcourir la France et mieux la connaître.

4.5 / En évitant les destinations dangereuses

Il n’y a rien de nouveau dans ce point si vous avez l’habitude de voyager. Ce n’est pas parce qu’on peut aller dans pleins de pays avec notre passeport, qu’on peut s’y sentir en sécurité.

Avec ce qui se passe autour de nous, forcément, les personnes dans le monde entier ont, elles aussi, peur. On ne sait d’ailleurs pas quels discours politiques ont leurs sert du matin au soir concernant le reste du Monde et les européens, les français, “l’homme blanc”, etc. Il faut donc faire très attention aux destinations qu’on choisit en 2022. Et ce n’est pas parce qu’un pays nous faisait rêver avant qu’il est toujours aussi paradisiaque aujourd’hui. C’est simple, si on ne se sent pas bien quelques part, il faut bouger ailleurs ! Le monde est vaste heureusement et il y aura toujours une place où vous pourrez passer vos vacances.

J’espère que ces réflexions vous font voir le voyage en 2022 différemment. Nous sommes tous effrayés par tout ce qui se passe dans le Monde. Ça nous dépasse et c’est bien pour ça que ça ne doit pas perturber nos vies. Continuons de croire en demain et de faire le nécessaire pour que rien ne change. Car une poignée d’hommes, aussi puissants soient-ils, ne font pas le poids face à des milliards d’autres.

lesmanalas-pinterest-miss-manala
Vous avez aimé l'article ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.