Steve_camping_panne_voiture

Nos pires galères de WHV en Australie

Notre voyage n’a pas qu’été agréable… Il faut dire que l’Australie nous en aura fait voir de toutes les couleurs ! Ce voyage a été de vraies montagnes russes en émotions ! Et quand on est loin de ses proches, de ses repères et de son confort, il arrive parfois de sacrés galères ! On vous raconte nos pires galères de WHV en Australie et on vous invite à nous partager les vôtres en commentaire ou à partager l’article avec des amis qui auraient été potentiellement aussi malchanceux que nous l’avons été dans ces épisodes de nos vies !

1/ Lorsque nous avons commencé à stagner dès notre arrivée en Australie

C’est drôle, mais pour récapituler rapidement l’histoire, nous ne devions pas faire de WHV en Australie. Nous devions simplement le traverser pendant notre tour du monde d’un an. Finalement, nous rencontrerons un couple à Bali qui nous convainquirent de changer nos plans. A vrai dire, au début, on n’a pas du tout été emballés par le pays. Le choc culturel entre l’Asie et l’Australie est violent et il faut dire que le budget journalier avait triplé ! 

On a donc fait un transfert de véhicule entre Brisbane et Cairns le premier jour pour rejoindre une région où nous pourrions rapidement travailler… en vain ! La saison était en retard, nous n’avions pas préparer notre arrivée donc nous n’avions pas nos papiers pour travailler et nous avions notre CB bloquée à cause de la caution du transfert de véhicule… Bref on était clairement dans une véritable galère de WHV

On a passé un mois, heureusement bien entourés par Julien (lire l’article), à enchaîner boulots pourris au black, dodos sur le canapé de Julien, traverser Cairns à pieds pour prospecter des jobs, manger des trucs dégueulasses car on n’avait pas de budget, faire nos paperasses d’arrivée et tenter de trouver un véhicule dans notre mini budget. Après neuf mois en Asie, on s’est véritablement demandé pourquoi nous nous embêtions autant avec tout ça. Nous n’avions aucune envie de passer le reste de nos un an de voyage à faire des choses qui ne nous plaisaient pas et on a dû faire preuve de beaucoup de volontés pour continuer à tenir bon et à y croire !

lesmanalas_arrivee_cairns_australie
On traverse Cairns à pieds avec nos maigres provisions à la main et dans le sac à dos

2/ Lorsque notre fourgon Knacky est tombé en panne

Pendant la majorité de notre vie en Australie, nous avons voyagé avec Lilly le 4×4. En arrivant dans le Western Australia, on a voulu changer notre façon de voyager en achetant un fourgon vide pour l’aménager. On a donc acheté Knacky, un Ford transit diesel de 92. Il nous a direct tapé dans l’œil. Pourtant, on s’est fait avoir comme des bleus…

En vrai, Knacky n’avait pas de sérieux problèmes mécaniques. Cependant, il était dans la mauvaise tranche de vie… entre 150k km et 200k km, toutes les pièces sont usées et tombent comme des mouches ! On en a fait les frais quelques semaines après notre départ, après avoir déjà changé une courroie accessoire, on a fait… une culasse ! Sauf que Ford est très peu connu en Australie (étrange non ?) et que personne ne savait d’où venait la panne même lorsque Steve insistait pour contrôler la culasse… en vain. On a même eu le droit à des techniciens qui refusaient de prendre notre voiture dans leur garage !

J’ai envie de vous dire que ce fut le pire moment de notre voyage en Australie. Nous étions seuls, désemparés, avec quasiment plus d’argent car on venait d’investir dans le fourgon et on ne trouvait pas d’emploi ! Nous sommes restés trois mois à Margaret River dont un et demi sans réparer Knacky. On a fait les vendanges payés au saut de 5kg, quelques euros seulement dans des champs de fruits abîmés au milieu de dizaines d’autres jeunes désemparés. On se levait tous les matins vers 5h pour bosser toute une journée dans le froid et l’humidité du matin et dans la chaleur insoutenable de l’après-midi. Bref, ce fut en plus de cette mésaventure en fourgon, le pire job qu’on ait fait.

lesmanalas_panne_knacky_debut
Knacky, première panne à Margaret River

3/ Lorsque notre fourgon Knacky est re-tombé en panne juste avant la fin de notre visa

On dit jamais deux sans trois… Heureusement nous ne ferons pas la troisième panne avec Knacky et le vendront juste avant de quitter l’Australie ! En vrai, le véhicule nous aura coûté les yeux de la tête !

Et juste avant de le vendre, la pompe à injection lâchera. On a donc dû le négocier de 11000$ à 8000$ en état. Il nous aura coûté bien plus cher ! Ce moment fut compliqué puisque nous étions à un mois du départ et que nous ne voulions pas perdre cet argent avant de partir ! Il nous fallait le vendre coûte que coûte ! Sauf que ce n’est pas facile de vendre un véhicule qui ne roule plus. On a eu de la chance de croiser la route d’australiens qui auront un véritable coup de cœur pour Knacky et qui décideront de payer les réparations après la vente et de faire aussi le changement des pièces usées en prévision !

Vraiment, ce petit bémol de fin de deux ans d’Australie aurait bien pu compromettre la suite de notre voyage et ça nous a complètement anéantis ! On est heureux du dénouement final !

lesmanalas_panne_knacky_fin_visa
Knacky avant la vente à Sydney

Il y a forcément d’autres galères de WHV en Australie que nous ne vous avons pas partagés (l’allergie à la mangue de Steve, le feu dans le désert, 2h de bateau avec Steve qui vomit, la pluie plusieurs jours de suite, Steve qui s’est retrouvé une journée dans nos WC avec toutes nos affaires, etc.). Mais elles sont tellement insignifiantes comparé à ces trois histoires qui ont failli nous donner envie de quitter le pays ! En parlant autour de nous, on retrouve plus ou moins les mêmes galères (lire l’article sur Kowala). Les pannes de véhicules arrivent en tête avant les comptes bancaires à sec, des maladies,… et on sait que certaines personnes ont vécu bien pire avec des accidents et des fraudes ! On a finalement eu beaucoup de chances ! Mais c’est le risque à prendre lorsqu’on voyage à l’autre bout du Monde ! 

Vous avez également vécu des galères de WHV en Australie ?

Cet article m'a été utile
Merci pour ton vote !
Vous avez aimé l'article ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *