lesmanalas-31_11_orig
Voyager en Australie,  Voyager en Océanie

Transférer un véhicule d’une ville à une autre pour 1$ par jour en Australie

En tant que bons Manalas, on a voulu trouver la meilleure solution pour se déplacer de ville en ville sans beaucoup dépenser. On s’est souvenu d’un blog d’une voyageuse qui racontait sa re-location de voiture (transfert de véhicule) et qui lui avait permis de parcourir l’Australie à un prix défiant toute concurrence. Alors c’est motivés plus que jamais que nous avons fouillé internet pour trouver une agence qui nous proposerai ce service. Après quelques demandes, Transfercar nous a vite recontactés pour nous assurer qu’un véhicule serait bien disponible à Brisbane pendant cinq jours pour la reconduire à Cairns. Alors, après avoir effectué cette “re-location” de voiture, qu’en a-t’on pensé ? L’idée est bonne, mais elle ne nous a pas nous plus conquise. Entre bons plans, mais surtout contraintes, le transfère de véhicule n’est a choisir qu’en dernier recourt. On fait le point avec vous sur cette traversée de Brisbane à Cairns, mais aussi sur les bons et mauvais côtés de cette manière de traverser l’Australie.

Notre arrivée en Australie, à Brisbane

Une entrée au pays relativement cher

Lorsque nous sommes arrivés, nous avons vite pris nos habitudes en achetant une carte SIM, retirant de la monnaie locale et…. voulant prendre un Uber. Mais quelle mauvaise surprise en voulant le faire… Les Uber sont payables qu’en carte bancaire… Il était hors de question de le faire et du coup, nous avons payé un taxi… 50$… Notre budget de deux jours de voyage juste pour rejoindre l’agence de vans… Bon, on savait que le changement de niveau de vie allait nous faire mal. On s’y était préparé. On arrive donc fatigués, mais heureux de changer de pays et de manière de voyager à l’agence. Celle-ci nous informe que le véhicule n’est pas encore prêt (pas de problème on peut attendre) et qu’il faut que nous payons d’avance 1000$ de caution (mon Dieu… on s’attendait à une caution, mais pas de ce montant-là). Alors on prie intérieurement que notre carte bancaire accepte ce paiement HORS NORME. Ça passe, ouf. On reçoit d’ailleurs immédiatement un mail de notre banque qui nous informe que nous devons régulariser notre compte bancaire si on veut réutiliser notre CB… ah ah ah on est lundi et notre banque épargne ne pourra le faire que le lendemain. Pas grave, on a du cash.

En attendant notre véhicule, l’agence nous conseille un petit “fish and chips” pas trop loin pour manger pas cher. “Pas cher” veut quand même dire 21$ pour deux… mouai on reste sceptiques et on a hâte de faire nos courses et de pouvoir cuire notre nourriture pour 5$ à deux. 

lesmanalas-29_13_orig
11/09/2017 - L'agence de location de voitures backpackers à Brisbane
lesmanalas-21_19_orig
11/09/2017 - Notre voiture de location qui semble si petite à côté des gros 4x4 australiens !

Conclusion de ce premier jour de re-location

Bon… vous voyez déjà où on veut en venir. Le transfère de véhicule est pratique si on a de l’argent en avance, qu’on a prévenu sa banque pour le paiement d’une caution aussi élevée et surtout si on est pressé de bouger. Dans notre cas, on n’avait pas vraiment de raisons de rejoindre Cairns tout de suite. On voulait surtout s’éviter le paiement d’un backpack (auberge de backpackers) pour notre première nuit en Australie. Finalement, le transfère qui devait nous coûter 4$ +50$ (nous avons ajouté un jour supplémentaire à leur offre de transfert, car le faire en quatre jours nous semblait impossible et qu’elle bonne idée car ça aurait été impossible c’est certain !), nous aura coûté cette première semaine 1054$. Alors même s’il ne s’agissait que d’une caution et que les 1000$ nous serai redonner, on ne savait pas que cela se ferai qu’une quinzaine de jours après… On vous laisse imaginer notre angoisse…

lesmanalas-23_15_orig
11/09/2017 - On reste concentré ! La conduite est à gauche et tout est inversé (c'est une manuelle en plus...)

Quelques visites pendant nos 5 jours de transfert

screenshot-2017-11-05-16-03-48-32_orig
  • Distance parcourue : 1 800 km
  • Temps estimé : 21h (le premier jour nous n’avons roulé que 2h)
  • Itinéraire : Brisbane, Glass Mountain, Hervey Bay, Rockhampton, Clairview, Mackay, Bloomsbury, Airlie Beach, Funny Dunny Park, Townsville, Innisfail, Cairns

Randonner au Glass House Mountains

Pour notre premier arrêt on vous avoue être allés dans un magasin pour acheter ce qu’il nous manquait (nourriture, eau). On a ensuite directement pris la route en se promettant de nous arrêter à chaque point d’intérêts. On pensait qu’on aurait le temps de faire des visites à ce moment là… On a donc le premier jour randonné une bonne heure sur les Glass Mountains. C’était sympathique. Surtout pour y découvrir les oiseaux et la végétation qui était totalement différente de celle que nous avions côtoyé pendant des mois en Asie ! 
On n’est, bien sûr, pas allés jusqu’au bout puisque nous n’avions pas le temps, mais nous avons apprécié ce petit moment en pleine nature.

lesmanalas-26bis_orig
11/09/2017 - On commence la randonnée et on aperçoit au loin le rocher
lesmanalas-27_11_orig (1)
11/09/2017 - Plan de la randonnée des Glass House Mountains - Attention c'est très dangereux sans matériel !

Qu'avons-nous découvert en roulant ?

Nous n’avons pas vu grand chose puisque nos cinq jours nous ont surtout permis de rouler encore et encore pour rejoindre Cairns et récupérer notre caution à temps ! Mais les paysages ont été dignes de ce que nous nous étions imaginés : des routes interminables et droites, des paysages désertiques, des plages paradisiaques, mais dangereuses et des villages fantômes.

lesmanalas-17_19_orig
11/09/2017 - Des routes droites à perte de vue !
lesmanalas-22_17_orig
12/09/2017 - Proche Hervey Bay
lesmanalas-18_19_orig
12/09/2017 - Arrivée à Rockampton la ville du boeuf !
lesmanalas-13_19_orig
13/09/2017 - Camilla Beach
lesmanalas-30_11_orig
13/09/2017 - Proche Airlie Beach, Pigeon Island
lesmanalas-1_22_orig
14/09/2017 - Pour rejoindre le Funny Dunny Park

Une faune particulière

Il n’y a pas que des paysages à couper le souffle en Australie. Il y a aussi les oiseaux par milliers dont des espèces colorés et curieuses qui viennent jusqu’à vos pieds pour réclamer un peu de pain. On a eu la chance de croiser la route de kangourous lors de notre deuxième jour de voiture. On s’est vite arrêtés pour immortaliser le moment. Heureusement ceux-ci n’étaient pas mort écrasés sur les routes (NB : de nombreux kangourous sont attirés par la lumière des phares de voitures et chaque matin, les bords de route sont une horreur…). 

lesmanalas-25_13_orig
Cacatoès rosalbin
lesmanalas-24_15_orig
Nous n'avons pas trouvé son nom... le connaissez vous ?
lesmanalas-19_20_orig
Vous ne les voyez pas ? Trois kangourous cachés dans les hautes herbes entre les arbres !
lesmanalas-16_18_orig
Un oisillon trop jeune pour déterminer l'espèce qui s'est installé sur notre table pendant notre repas
lesmanalas-15_18_orig
Loriquet à tête bleue
lesmanalas-14_19_orig
Les vaches
lesmanalas-12_18_orig
Mouettes argentées
lesmanalas-6_18_orig
Ceci ressemble à un dindon mais il s'agit en fait d'un Talégalle de Latham
lesmanalas-9bis_orig
Les crocodiles qu'on ne voit jamais mais dont on sait qu'ils sont tout proches et partout...

Camper en pleine nature

Nous avions déjà vécu le roadtrip en voiture en Espagne et en Italie. Mais ce fut la première fois avec une tente sur le toit et pendant ce tour du Monde. On a beaucoup aimé les spots désertiques où nous avions l’impression d’être seuls au Monde avec notre voiture. Le feu de camp et les couchers de soleil sur la mer étaient aussi une vision merveilleuse de ces campements australiens.

Cependant, nous n’étions pas assez équipés pour le faire. L’agence nous avait donnés qu’un simple réchaud et une glacière. Nous n’avions pas de douche, pas de briquet, pas de gaz et encore moins d’oreillers et de couvertures. Heureusement, avec notre matériel de camping nous avions pu nous débrouiller pour rendre ses moments magiques. Mais il vaut mieux prévoir l’achat de matériels même pour le transfert d’un véhicule si on ne veut pas se retrouver un peu dérouter au moment du coucher.

Concernant les coins où nous décidions de dormir, nous utilisions l’application gratuite CamperMate qui indique sur une carte tous les coins où le camping est autorisé en Australie. Il existe aussi l’application WikiCamps que nous avons acquit au courant de notre deuxième année en Australie. Cette dernière est payante, mais elle permet également d’avoir accès à plus de spots et plus d’informations.

lesmanalas-3_23_orig
Le meilleur espace que nous ayons vu pour dormir ! Face à la mer, possibilité de faire un feu de camp, de pêcher. Dommage qu'on ait eu que cinq jours pour rejoindre Cairns car finalement nous profiterons de l'endroit que quelques heures
lesmanalas-2_22_orig
Seuls au Monde !
lesmanalas-11_19_orig
Repas devant un magnifique coucher de soleil
lesmanalas-10_21_orig
On fait fuir les moustiques en brûlant des bouses de vaches (merci à nos voisins de camp !).
lesmanalas-7_20_orig
Voyez-vous Steve en train de se doucher dans une douche publique ?

Cuisine et saveurs

Comme on vous l’a dit plus haut, manger au restaurant coûte un bras… du coup, on ne l’a pas réitérer. On a surtout camper et cuisiner. Cela avait du bon d’ailleurs, car après huit mois à ne manger qu’au restaurant, pouvoir à présent se faire des pâtes à la sauce tomate ou des sandwich au thon nous a fait un bien fou ! 

lesmanalas-8_19_orig
Le pays de la banane !
lesmanalas-20_19_orig
Lunch "comme ça"... on fait avec ce qu'on a et où on est !

Le transfert de car finalement, une fausse bonne idée ?

Les avantages du transfert de voiture

Le coût de 1$ par jour et le supplément de 50$ par jour si on souhait prendre un peu plus de temps (sous réserve que le véhicule est disponible)

Les inconvénients du transfert de voiture

  • La caution de départ de 1000$ qui n’est rendue qu’après deux semaines (ça compte à partir du moment où on rend le véhicule)
  • Le peu de temps pour visiter ce qu’il y a sur la route
  • Le peu d’équipements fournis
  • On ne connait rien du véhicule et on ne sait pas par exemple s’il consomme beaucoup, si c’est une automatique ou une manuelle, etc.
  • On reçoit un livret avec la route qu’on est sensé prendre et donc on n’est pas tenu de sortir des sentiers battus
  • Comme on avance très vite on vide très vite aussi le réservoir d’essence et chaque jour on y débourse près de 50$ (le prix d’une chambre en backpack)

Budget de 30€ par jour, respecté ou non ?

La question qu’on peut se poser effectivement, est si on a réussit à tenir notre budget de 30€ à deux par jour. Eh bien c’est non ! Malgré le transfert à 1$ par jour, l’essence était hors de prix et la nourriture aussi. Nous devions aller vite pour rejoindre Cairns à la date prévue. Du coup, nous n’avons pas pu prendre notre temps et l’essence a cramé très vite (on a acheté de l’essence tous les jours)… On vous détaille les dépenses :

Locomotion Nourriture Hébergement Visites Achats
825€ (dont la caution de 659€)
57€
- €
- €
38€

SOIT UN TOTAL DE 920€ / SOIT 184€ PAR JOUR

Sans la caution cela fait 261€ (soit 52€ par jour).

Nous avons apprécié notre petite épopée en voiture de cinq jours et de 1800 km entre Brisbane et Cairns. Cependant, au lieu d’économiser nous avons tout de même débourser beaucoup d’argent et avancé un gros montant à peine arrivés. Nous avons surtout retardés des problèmes que nous devions gérer à notre arrivée, mais que du coup nous n’avons pu boucler seulement à notre arrivée à Cairns :

  • notre TFN (numéro d’imposition australien dû à notre Working Holiday Visa),
  • la recherche d’une voiture à acheter (et toute la paperasse qui en découle),
  • la recherche d’un travail (et l’impression de nos CV),
  • l’ouverture d’un compte bancaire australien,
  • la recherche d’un logement.

Cette petite parenthèse qui nous a permis une petite immersion dans le pays ne nous a pas permis de découvrir et de jouir de la beauté de la côte Est. Pressés par le temps nous avons simplement roulés et dépensés nos euros en essence. Alors, à la question que tout le monde se pose : “Est-ce vraiment intéressant de faire un transfert de voiture ?”, on répond “Non”. Sauf si vous souhaitez rejoindre au plus vite une destination et que vous avez un peu d’argent disponible pour la caution !

Vous avez des questions ? Posez les nous !

Cet article m'a été utile
5/5
Cet article m'a été utile
Merci pour ton vote !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *