Découvrir l'Espagne,  Parcourir l'Europe,  Voyager avec une voiture non aménagée,  Voyager en 4 roues

Roadtrip Espagne – Portugal : le Nord de l’Espagne

Après avoir traversé la France de l’Alsace jusqu’à Espelette en alternant, visites chez nos proches et découvertes des régions, nous arrivions enfin en Espagne pour démarrer notre tour du pays ! 

Avant tout, bien se préparer pour le roadtrip !

Contenu du matériel

Je vous invite à relire l’article précédent pour connaître le contenu de notre matériel pour ce roadtrip.

Itinéraire

Arrivée en Espagne le 04 août 2016

Notre voyage de trois semaines s’est déroulé en 4 étapes : la traversée de la France, le Nord de l’Espagne jusqu’au Portugal, le Portugal du Nord au centre et l’Espagne jusqu’à Barcelone. Il nous a ensuite fallu rejoindre rapidement l’Alsace sans visiter puisque nous arrivions à la fin de nos 3 semaines de congés.

Notre roadtrip au Nord de l'Espagne

Premier jour

Départ 8h d’Urbila
Destination : l’OUEST

  • Visite de Santillana del Mar (Cantabria)
  • Baignade près de Llanes ( Cantabria)
  • Dodo à Lamuno près de Cudillero (Asturies)
Nous venons de passer notre première nuit en Espagne. Nous avons dû nous dépêcher de trouver un coin sympathique pour dormir car la nuit tombait vite à cause du mauvais temps. Nous avons testé pour la première fois notre nouvel arrangement dans la voiture (caisses sous le matelas, banquette arrière complètement retirée). Seule la glacière était à changer de place avant de dormir (lire notre roadtrip en Italie pour voir notre précédent arrangement). Je dois dire que ce fut plus ou moins parfait. Il faudra améliorer certaines choses : les creux sous le matelas, une lampe torche à proximité, un moyen d’ouvrir les fenêtres pour avoir des courants d’air sans craindre le vent et la pluie. A présent, nous sommes un peu fatigués à cause de la tempête qu’il y a eu et du peu de temps que nous avons dormis. Espérons que les prochaines nuits soient plus clémentes ! 
lesmanals-espagne-page2-3-bd_orig
Au réveil le matin
lesmanals-espagne-page2-4-bd_orig
La région de Bilbao

Visiter Santillana del Mar

Après avoir pris la route nous avons décidé de nous arrêter à Santillana del Mar. Cette petite ville médiévale est très prisée des touristes. Nous avons zigzagué entre les maisons en pierre. Cette petite ville, bien qu’elle est atypique, ne nous a pas tellement emballés. Il n’y a finalement que peu de visites à faire (musée de la torture à 3,60€ – Eglise à 3€). Le reste de la ville est constituée de magasins hors de prix.

Quelques monuments sont vraiment impressionnants. Malheureusement ils ne sont pas à visiter. Pareil, n’espérez pas vous garer gratuitement. La ville est tellement petite que seuls deux parkings vous seront proposés et ils seront payant (2€).  Notre petite halte n’aura durée qu’une heure. Le temps de la traversée.

lesmanals-espagne-page2-5-bd_orig
Château Santillana del Mar
lesmanals-espagne-page2-6-bd_orig
Devant le château Santillana del Mar
lesmanals-espagne-page2-7-bd_orig
Rue principale de Santillana del Mar

Visiter Santillana del Mar

Nous avons ensuite décidé de nous baigner (le soleil commençait enfin à mettre son nez dehors). Nous avons donc longé les côtes pour n’apercevoir à notre grand regret que des parkings payant. Pitié ! Étions-nous en Italie ??! 

Nous avons jeté notre dévolu sur un parking à 1€ proche de Llanes contre un autre à 3€ plus proche de la plage. Soit ! On peut marcher s’il le faut ! Il est hors de question de payer pour se baigner à la mer ! L’eau était claire et fraîche mais pas trop froide. Idéale pour se rafraîchir.

Nous avons profité des vagues pour nous amuser et prendre quelques photos ! Peu de personnes étaient à l’eau. Était-ce l’heure ou le temps qui les empêchaient de faire trempette ?

lesmanals-espagne-page2-10-bd_orig
Point de vu sur l'océan
lesmanals-espagne-page2-12-bd_orig
Une eau turquoise
lesmanals-espagne-page2-13-bd_1_orig
Au milieu des vagues
lesmanals-espagne-page2-11-bd_orig
Posés dans le Windbag

Bilan de la journée

Nous avons trouvé un petit coin sympa pour dormir près de Cudillero. Plusieurs vans y étaient arrêtés et nous avons fait la connaissance de la famille Sohm de Bordeaux sur la route depuis une dizaine de jours déjà. Ils faisaient la route inverse de nous et nous avons pu échanger des bons plans (disons que c’est surtout eux qui nous ont conseillés !). Nous suivrons leurs conseils pour le lendemain en espérant que le temps sera plus clément !

BUDGET DE LA JOURNÉE :

  • COURSES : 5,25€
  • PARKING : 2€ + 1€

TOTAL : 8,25€

lesmanals-espagne-page2-15-bd_orig
Avec la famille Sohm
lesmanals-espagne-page2-17-bd_1_orig
Au freecamp

Deuxième jour

Départ 11h de Cudillero
Destination : L’OUEST

  • Fête de la pêche à Rinlo
  • Baignade près des plages des cathédrales
  • Visite du centre de la ville de Lugo 
  • Premier bar à tapas

Ce matin, nous avons fait un peu de ménage. Disons que nous vivons un peu serrés et qu’il faut penser à ne pas prendre du retard dans les lessives et la vaisselle ! Du coup, nous avons pu tester notre matériel de tour du monde (départ prévu en janvier 2017) : le sceau souple de 20L et le savon du DR Bronner uniquement utilisé pour l’instant en dentifrice et en savon pour l’ensemble du corps (pas concluant pour les cheveux qui restent gras…).

Ce qu’on peut dire c’est que ça lave bien ! Plus de gras sur la vaisselle, plus de tache sur les vêtements ! Le sceau tient bien debout une fois plein et garde la chaleur de l’eau. Juste parfait ! 

Nous avons improvisé dans le coffre pour disposer nos vêtements afin qu’ils puissent sécher toute la journée. Bon, comme toujours, nous oublions rarement rien pendant nos escapades. Cette fois, c’est l’éponge et le torchon. Pour cette première vaisselle, ça passera, mais il faudra acheter les manquants le plus tôt possible !

lesmanals-espagne-page2-19-bd_orig
Lessive sur le freecamp
lesmanals-espagne-page2-20-bd_orig
Séche linge manuel improvisé en roadtrip

Découvrir Rinlo et son festival

Aujourd’hui, nous avons pris la route de Rinlo, comme conseillé par la famille Sohm. Arrivés, surprise, pas de parking payant ! Nous avons pu découvrir la toute petite ville et son port au milieu d’une foule endiablée à l’occasion de la fête de la pêche !

Nous avons acheté au hasard des mets de cette fête annuelle avec un verre de vin blanc et une bière (13€). Assis sur des pierres d’ardoise, le long du port et bercés par des musiques latines, nous savourons notre journée farniente. A nous le rythme de la vita espagnole !

lesmanals-espagne-page2-23-bd_1_orig
Rinlo et la foule pour la fête de la pêche
lesmanals-espagne-page2-21-bd_orig
Entrée de Rinlo
lesmanals-espagne-page2-22-bd_orig
Dégustations de mets locaux à Rinlo
lesmanals-espagne-page2-24-bd_orig
Repas du midi à Rinlo

Découvrir les plages des cathédrales

La mer est agitée et la marée monte. Nous nous sommes arrêtée le long des plages des cathédrales pour une petite ballade aux pieds des falaises. Steve se baigne entièrement tandis que je me contente des jambes. Le souvenir du sable dans les cheveux pendant plusieurs jours me rappelle de me méfier des mers agitées. 

Nous avons vu beaucoup de moules et de percebes. Nous souhaitions en pêcher mais il était beaucoup trop tôt pour en prendre. Elles auraient tournées vu la chaleur. 

lesmanals-espagne-page2-25-bd_orig
Sur la plage des cathédrales
lesmanals-espagne-page2-26-bd_orig
Des centaines de moules
lesmanals-espagne-page2-27-bd_orig
Steve sur la plage
lesmanals-espagne-page2-28-bd_1_orig
Steve dans les vagues

La ville fortifiée de Lugo

Nous sommes ensuite allés à Lugo où nous avons trouvé un parking pour camping car à quinze minutes du centre ville. Après avoir préparé la voiture pour dormir, nous avons visité la ville fortifiée

Un petit tours dans les ruelles en passant par la cathédrale et les parcs. Il était également temps de se faire notre premier apéro en Espagne ! On a ainsi pu tester les traditionnels tapas ! Le premier bar nous a servi notre verre de vin ainsi que notre bière pour 3,60€ ! Le tout accompagné de deux services de tapas ! Contents et amusés, nous avons repris notre ballade nocturne sur les remparts de la ville. 

Un petit tours dan la rue des restaurants (croisement de la Ruada Cruise et de la Rua Bispo Basulto) et nous revoilà dans un autre bar-restaurant pour une deuxième tournée ! Il était vingt-deux heures. Eh oui, nous commençons à prendre le rythme de la vie espagnole ! Après trois services de tapas pour seulement deux verres commandés, nous avons commandé des fruits de mer sans le savoir. Un vrai régale pour 18€ à deux !

lesmanals-espagne-page2-30-bd_orig
Notre freecamp dans la ville de Lugo
lesmanals-espagne-page2-29-bd_orig
Sur les remparts de Lugo
lesmanals-espagne-page2-32-bd_orig
Cathédrale de Lugo
lesmanals-espagne-page2-31-bd_orig
Rue des restaurants à Lugo
lesmanals-espagne-page2-33-bd_1_orig
A Lugo
lesmanals-espagne-page2-34-bd_orig
Bar à tapas
lesmanals-espagne-page2-35-bd_1_orig
Deuxième bar à tapas
Assiette de fruits de mer

Bilan de la journée

BUDGET DE LA JOURNÉE :

  • COURSES : 13,00€
  • APÉRO : 3,60€
  • RESTAURANT : 13,00€

TOTAL : 29,60€

Troisième jour

Départ 10h30 de Lugo
Destination : L’OUEST

  • Visite de St Jacques de Compostelle
  • Route des dolmens
  • ​Baignade à Cabo Vilan
  • Visite du port de Muxia
  • Ballade et pique nique à Dumbria
  • Dodo sur la pointe du Cabo de Fisterra à côté du Phare

Nous nous sommes levés au rythme des espagnols à neuf heure trente. Les nuits sont fraîches. Heureusement que nous avons emmenés nos sacs de couchage. Par contre les journées sont chaudes. Déjà 29° à midi !

Nous roulons sur la N547 : l’une des routes du pèlerinage vers St Jacques de Compostelle. C’est fou le nombre de marcheurs que nous avons croisés ! Cette route d’ailleurs animée, nous a fait traverser un marché et une fête de village. Il n’y a pas de secret en tout cas, c’est comme pour l’Italie, plus tu t’éloignes de la France, plus les personnes sont accueillantes, plus il y a de choses à visiter (autre que les centres villes), et plus la vie est moins cher ! 

Aujourd’hui, nous avons prévu de visiter St Jacques de Compostelle. Ensuite, si nous avons le temps, nous mettrons le cap vers les côtes de l’OUEST.

Découvrir St Jaques de Compostelle

La ville de St Jaques de Compostelle est incroyable. On  y ressent toutes sortes d’émotions et tout y est décuplé. Nous y sommes restés quelques heures, bercés par les pèlerins en larmes, heureux ou contemplatifs. Ce fut également le moment pour nous de prendre le temps. Après avoir couru plusieurs jours, nous avons marché tranquillement en admirant l’architecture des monuments.

Nous n’avons pas visité les monuments les plus importants car en ce jour Saint, il était impossible d’y accéder sans prendre place dans des files d’attente monstrueuses !

lesmanals-espagne-page2-38-bd_1_orig
Direction St jaques de Compostelle
lesmanals-espagne-page2-39-bd_orig
Cathédrale de St Jaques de Compostelle
lesmanals-espagne-page2-40-bd_1_orig
File d'attente monstrueuse pour entrer dans la cathédrale
lesmanals-espagne-page2-43-bd_orig
Sur la place où les pèlerins arrivent
lesmanals-espagne-page2-45-bd_1_orig
Bar à tapas

Le Cabo Fisterra

Notre route s’est poursuit en direction des côtes : cap vers le Cabo Fisterra (Cabo Finisterre). Le but étant de voir les phares dont celui qui est connu comme étant le plus occidentale d’Europe et où les pèlerins viennent y brûler leurs vêtements à la fin de leur pèlerinage en signe de purification. Sur la route nous avons bifurqué sur la route des dolmens. Malheureusement, pour en apercevoir, il faut s’enfoncer dans les forêts. 
J’avais cru entendre que la Galicie avait une culture celtique proche de celle de la Bretagne. C’est vrai qu’en la parcourant, nous avons vu que même leurs églises étaient “à part”. 
Désormais, c’est dans un bar du port de Muxia que nous nous posons pour programmer le lendemain, tout cela après avoir fait trempette dans une eau glaciale de Cabo Vilan (à Piosa), et surtout après, une bonne douche tiède (merci à la douche solaire !) Il faut noter que le vent est glaciale dans l’OUEST et il y en a beaucoup !
Après avoir trouvé un emplacement à Dumbria, nous avons finalement continué notre route jusqu’à Fisterra. Il y avait un match de foot et nous avons dû trouver un autre endroit plus tranquille. 
Nous en avons tout de même profité pour visiter le village et élucider le mystère des cabanes à grains dont nous ne savions pas leur utilité (l’architecture est complètement hors du commun !). 
Arrivés à Fisterra nous avons placé le véhicule face à l’océan, le rêve ! Nous avons profité de notre emplacement pour faire une marche nocturne et voir le phare tant connu ! Nous étions bercés par l’ambiance des pèlerins arrivant au bout de leur marche. Nous avons même pu voir une personne brûler ses habits, comme le veut la tradition. Posés sur notre matelas, le coffre ouvert, la vue sur la mer, nous avons apprécié le vent de la Galicie.
lesmanals-espagne-page2-46-bd_1_orig
Au Port de Muxia
lesmanals-espagne-page2-50-bd_orig
Repas à Dumbria
lesmanals-espagne-page2-51-bd_orig
Dumbria et les cabanes à grains
lesmanals-espagne-page2-53-bd_orig
Au Cabo Fisterre
lesmanals-espagne-page2-55-bd_orig
Le phare du Cabo Finisterre
lesmanals-espagne-page2-58-bd_orig
Un pèlerin brûle ses vêtements

Bilan de la journée

BUDGET DE LA JOURNÉE :

  • PARKING : 2,94€
  • APÉRO : 3,90€ + 3,20€
  • RESTAURANT : 13,50€
  • ESSENCE : 40,00€

TOTAL :  63,54€

Quatrième jour

Départ 9h de Fisterra
Destination : Vigo

  • Phare de Carnola
  • Visite et shopping à Pontevedra
  • Ballade au Monte do Facho

Levés aux aurores espagnoles (six heures trente), nous nous sommes installés sur l’autre versant du Pic de Fisterra pour admirer le levé du soleil (et faire un time lapse !). Le réveil fut difficile, on l’avoue ! On a encore profité de cette magnifique vue, puis on a mis le CAP au SUD.

lesmanals-espagne-page2-60-bd_orig
Lever du jour
lesmanals-espagne-page2-62-bd_orig
Petit déjeuner très matinal
lesmanals-espagne-page2-63-bd_orig
Encore fatigués, on observe le lever du jour
lesmanals-espagne-page2-61-bd_orig
Lever du jour

Balade au phare de Carnola

Nous nous sommes arrêtés au phare de Carnola et avons prolongé notre promenade le long de la plage. On y a aperçu des surfeurs. Il est vrai que la mer était agitée ce matin ! Encore une fois, il y avait des douches en sortie de plage et des vans étaient installés pas trop loin du rivage. La Galicie, ou la terre de la liberté ?

En reprenant notre route vers Vigo, nous avons pu apercevoir le long des falaises, des dolmens ! Enfin ! Ils étaient tellement attendus depuis notre arrivée en Galicie ! Bien évidement, le temps manquait pour démarrer une randonnée et les voir de plus près. Nous nous sommes donc contentés de la vue !
lesmanals-espagne-page2-66-bd_1_orig
Plage de Carnola
lesmanals-espagne-page2-67-bd_orig
Plage de galets de Carnola
lesmanals-espagne-page2-65-bd_1_orig
Au phare de Carnola
lesmanals-espagne-page2-68-bd_orig
Dolmens

Pontevedra

Sur notre route, nous avons profité d’un petit marché local pour visiter et d’un Eroski (centre commercial espagnol) pour remplir la glacière.
Installés à une terrasse de Pontevedra choisie grâce à Tripadvisor, nous venons de payer notre plus cher note de restaurant (23€) ! Comme des bleus et aucun tapas en plus ! On ne se le dira jamais assez, notre meilleur allier, ce n’est pas internet, c’est nos yeux ! On aurait dû faire comme d’habitude, observer les tables et regarder les menus avant de s’installer !
Bon ben on est passé dans la rue commerçante et notre objectif de découvrir la ville a vite tourné à baver devant les vitrines, puis, y entrer, puis essayer et évidement, finir par acheter des trucs. Mais bon, le but était de faire de bonnes affaires et on s’en sort pas trop mal : deux shorts pour Steve et une robe pour moi, une serviette en guise de gant de toilette (il faut ce qu’il faut !) ; le tout pour 40€. Bon on évitera la prochaine fois ces grandes rues qui ne font que nous tenter !
lesmanals-espagne-page2-69-bd_orig
Marché local
lesmanals-espagne-page2-70-bd_1_orig
Eroski
lesmanals-espagne-page2-72-bd_1_orig
Eglise de Pontevedra
lesmanals-espagne-page2-73-bd_orig
Rue commerçante à Pontevedra

Bilan de la journée

Nous avons trouvé un spot pour dormir au pied du Monte do Facho : un paysage à couper le souffle, face à l’océan (encore une fois !) avec au loin les îles Cies. Une petite ballade le soir avant de dormir évidement au Monte do Facho ! Nous avons ensuite mangé à vingt-deux heures face au couché de soleil comme de vrais espagnols ! On vous conseille vraiment ce spot pour dormir si vous avez un van, camping car ou si comme nous, vous avez une voiture ! C’est dépaysant, bluffant et vous vous sentez tellement libre ! Une expérience à vivre au moins une fois ! Petite anecdote en quittant Pontevedra : il y a eu un feu qui s’est déclaré entre Pontevedra et Vigo. Nous apercevons du coup sur toutes nos photos les fumées noires dans le ciel. Il ne s’agit pas d’un orage qui se prépare, mais bien de fumée de forêt. Une première d’une longue série !

BUDGET DE LA JOURNÉE :

  • COURSES : 23,64€ + 41,00€ (SHOPPING)
  • AUTOROUTE (ERREUR DE TRAJET !) : 2,45€
  • RESTAURANT : 23,00€
  • APÉRO : 4,20€ + 4,40€
  • PARKING : 6,30€

TOTAL : 104,99€

lesmanals-espagne-page2-75-bd_orig
Feu de forêt
lesmanals-espagne-page2-77-bd_1_orig
Freecamp au Monte de Facho
lesmanals-espagne-page2-79-bd_orig
Rando au monte de Facho
lesmanals-espagne-page2-81-bd_orig
Ruines du Monte de Facho
lesmanals-espagne-page2-76-bd_1_orig
Au sommet, le coucher de soleil
lesmanals-espagne-page2-80-bd_orig
Coucher de soleil
lesmanals-espagne-page2-78-bd_orig
Une vue incroyable sur l'océan

Cinquième jour

Départ 10h
Destination : Vigo

  • Visite de Vigo
  • Snorkelling sur les îles Cies

Levés plus tard que prévu (huit heure et demi au lieu de sept heures / merci la panne de réveil !), nous avons profité du calme alentours pour améliorer un peu l’organisation de notre “maison” et hoplà (comme les œufs / dédicace à Boris par Steve), go to Vigo ! 

Découvrir Vigo

Ce fut facile d’y accéder. Il y a un parking juste à côté des tours opérateurs. Vous paierez maximum 16€ pour deux jours et la grande surprise, c’est qu’il est totalement automatisé ! Il faut suivre les instructions espagnoles (mais pas de panique, des gentils messieurs vous aident) et mettre votre véhicule dans une cabine. Une fois dehors, il se fait avaler par une autre porte… Une sacrée expérience !  Même les toilettes sont modernes ! Vous devez utiliser votre carte magnétique pour ouvrir la porte. Pour en revenir au parking, vous pouvez récupérer la voiture quand vous voulez même pour juste récupérer quelque chose à l’intérieur. Ils vous suffit de présenter votre ticket au gardien. Très pratique, sécurisé et rapide ! Une belle expérience ! On vous a fait une petite vidéo pour que vous puissiez comprendre le mécanisme 😀 !

Vigo est une grande ville qui monte et qui descend beaucoup. On a testé les escalators du coup et on a tenté d’éviter de monter même à un moment donné mais non, rien n’y fait, vous êtes obligés de grimper pour atteindre le magnifique parc qui surplombe la ville. Bon nous, c’est fait, et du coup on vous conseillera trois choses : prenez des chaussures de marche, ayez de l’eau à profusion et munissez-vous d’un plan de la ville ; c’est mieux ! Vous en trouverez au niveau de l’office de tourisme près des tours opérateurs. 

Ça a du bon quand on grimpe ! Tout en haut du parc, à l’intérieur des remparts, vous trouverez une fontaine d’eau potable ! Ouf ! Nous avions vidé nos bouteilles d’eau dans les montées et il fallait vraiment nous hydrater !

En redescendant, nous avons découvert un petit restaurant en face de la bibliothèque Juan Compines. Il nous a directement interpellé car nous avions lu “menu del dia”. Tient donc, il existerait des menus du jour en Espagne ? Nous nous installons et là, surprise ! Un menu à 10€ composé, d’une entrée au choix, d’un plat et d’un dessert au choix, avec un café, du pain et une boisson au choix ! Merveilleux ! Les tapas, c’est bien mais ça ne nourrit pas ! A force de boire, notre estomac restait insatisfait ! Il était temps de se faire un bon repas.

lesmanals-espagne-page3-2-bd_orig
Rue de Vigo
lesmanals-espagne-page3-3-bd_orig
Escalators en pleine ville
lesmanals-espagne-page3-5-bd_orig
Au parc de Vigo
lesmanals-espagne-page3-7-bd_orig
Fontaine d'eau potable
lesmanals-espagne-page3-4-bd_orig
Dans les rues du centre de Vigo
lesmanals-espagne-page3-9-bd_orig
Repas du midi au restaurant

Les îles Cies

Dans mon élan, j’ai oublié de vous écrire le début de notre journée à Vigo ! Nous souhaitions connaître les prix pour aller sur les îles Cies et s’il y avait encore de la place pour aujourd’hui (limité à 2200 personnes par jour). Heureusement, il restait quelques places à partir de quinze heures trente. Pas de problème pour nous, ça nous laissait du temps pour visiter la ville le matin. Cependant, un A/R à 18,50€, juste pour quelques heures (dernier bateau à vingt et une heure), ça fait un peu cher l’après-midi. Nous avons donc été nous renseigner au niveau du stand pour le camping de l’île (stand disponible au niveau des tours opérateurs au bord du port). Il restait des emplacements pour le soir (25€ la nuit si vous avez une tente). OK c’était vendu ! 
Notez que vous ne pourrez pas faire du camping sauvage sur les îles. Elles sont protégées. D’ailleurs plusieurs zones sont interdites aux personnes pour protéger ce paradis de faune et de flore. J’en viens donc aux différentes photos qui vont suivre. Nous avons emprunté le bateau pour les îles vers quinze heures quarante (il était en retard). Nous sommes directement allés déposer nos affaires au camping, puis nous sommes allés faire trempette dans l’océan. Bon et bien, que dire… l’eau pique (très froide), il y a beaucoup de vent et contrairement à ce qu’on nous avait dit, sous l’eau, même s’il y a beaucoup de poissons, nous avions vu mieux à Majorque. La plage est grande, mais tout le monde y est donc ça fait vite plage du SUD. Nous avons remarqué qu’il y a deux autres plages un peu plus loin. Il faut marcher, mais au moins elles sont plus tranquilles. Bon, après, le cadre est fantastique donc on oublie ces petites choses qui nous dérangent.
Après la baignade, le vent devenait insupportable (le sable qui vole XD !). Nous avons donc plié bagage pour nous reposer sur nos Windbag au camping. 
Comme vous avez pu le voir, ce fut le grand luxe ! Pour une fois nous avions de la place pour nos affaires et nous pouvions nous asseoir sur notre couchage ! Bon on voulait aussi partager avec vous notre première expérience de douche commune en Espagne. Bon alors ce qui est génial c’est qu’on a pu prendre une vraie douche ! Alors c’est assez drôle en camping espagnol car en fait l’eau chaude est payante (eh oui !). Il faut mette dans une machine 1€ pour cinq minutes environ. Notez qu’il ne faut PAS appuyer sur le bouton d’eau sinon vous n’aurez que du froid (mon erreur et adieu mes 1€ !). Après la douche en cabine, vous rejoindrez les femmes dans le vestiaire collectif. Non, non je ne mens pas. Elles seront aussi nue que vous et se parleront même de leurs produits de beauté. Bon après avoir pris des douches toute nue dans la forêt, cette petite anecdote ne fait plus autant d’effet ^^ ! Bref, autre point à noter dans les douches, c’est que vous aurez des prises murales pour recharger vos appareils. Tout est safe ! Personne ne viendra vous piquer vos affaires.  Petite précision, les sanitaires sont séparées entre hommes et femmes hein 😉 !
lesmanals-espagne-page3-8-bd_orig
Sur le bateau
lesmanals-espagne-page3-10-bd_orig
A l'intérieur de notre tente
lesmanals-espagne-page3-11-bd_orig
Notre tente
lesmanals-espagne-page3-12-bd_orig
Le camping, complet !
lesmanals-espagne-page3-15-bd_orig
Baignade aux îles Cies
lesmanals-espagne-page3-13-bd_orig
Session snorkelling
lesmanals-espagne-page3-17-bd_orig
Plage principale des îles Cies
lesmanals-espagne-page3-18-bd_orig
Port de l'île

Bilan de la journée

BUDGET DE LA JOURNÉE :

  • BATEAU : 37,00€
  • APÉRO : 4,40€
  • DOUCHE : 1,00€
  • RESTAURANT : 20,00€
  • CAMPING : 25,00€

TOTAL : 87,40€

Sixième jour

Départ 9h30
Destination : Portugal

  • Randonnée sur les îles Cies
  • Visite de Viana do Castelo
  • Visite de Braga

Nous venons de passer la pire nuit de ce périple. Nous pensions pourtant bien dormir et vu le prix du camping sur les Iles Cies, nous nous imaginions déjà en pleine forme le matin. Je ne comprendrai jamais pourquoi les campings ne prévoient pas un espace spécialement réservé pour les fêtards et les brailleurs ! Bon, vous l’aurez compris, autours de nous, quelques voisins ne se sont pas couchés avant deux heures du matin et d’autres se sont levés à cinq heures… Du coup, pour chercher le sommeil entre ces heures, ce fut plutôt court !

Il est neuf heures et nous allons entreprendre une petite randonnée sur les hauteurs de l’île pour rejoindre le phare. 

Randonner sur les îles Cies

Nous sommes revenus de notre ballade (environ une heure A/R). L’île est splendide. Nous avons croisé l’habitant principale par centaine (mouette). Posés, le long des falaises ou le long des chemins, ils entamaient leur chant matinale. Quoi de mieux que de se réveiller avec une vue magnifique et un air marin ?

La montée jusqu’au phare est agréable, mais en plein soleil. Nous étions contents d’avoir entrepris cette marche avant les grosses chaleurs. Prendre la route le matin, permet également d’éviter le flux touristique que nous avons croisé sur le retour. 

Bref, nous avons vu beaucoup de personnes monter en claquettes ou en sandales. ÉVITEZ ! J’étais en baskets et j’ai failli plusieurs fois glisser (beaucoup de cailloux et de sable) et tomber. Même si ça a l’air très praticable, ça reste une randonnée de plus d’une heure en plein soleil. Pareil, prévoyez de l’eau car bien qu’il y ait des fontaines vers les plages, il n’y en a pas sur ce chemin (idem pour des toilettes – pas de poubelles non plus : une pure évasion en pleine nature !).  

Notez qu’il existe quatre randonnées en tout. Nous avons entrepris celle menant au phare car il donne une vue sur l’océan et nous voulions voir à quoi ressemblait ce versant de l’île. Les autres sont moins longues. Par contre, n’oubliez pas que vous ne pourrez pas couper entre les chemins (raccourcis ? Quesako ?) ; vous êtes dans un parc naturel protégé !

Posés, près du port d’embarcation pour quitter l’île, nous entreprenons une petite sieste bien méritée d’un peu plus d’une heure.  Après notre ballade au phare, nous avons vite plié bagage car nous devions rendre l’emplacement de camping avant midi. Comme notre embarcation était prévue pour treize heure trente, il nous semblait indispensable de nous reposer avant de reprendre la route, surtout après notre courte nuit de la veille. 

Nous disons au revoir une dernière fois à l’île avant d’embarquer sur le bateau. Ce fut une belle découverte. Nous regretterons de ne pas avoir plus parcouru l’île et de ne pas avoir eu le temps de nous baigner une dernière fois. Si c’était à refaire, au vu le prix du camping, j’envisagerai de venir à la première heure pour visiter et repartir dans le dernier bateau du même jour afin de profiter un maximum et de ne pas avoir à subir les festivités de certains touristes !
lesmanals-espagne-page3-19-bd_orig
Sur la montée pour aller au Phare
lesmanals-espagne-page3-23-bd_orig
Sur le chemin pour aller au Phare
lesmanals-espagne-page3-24-bd_orig
Phare de l'île Cies
lesmanals-espagne-page3-22-bd_orig
Chemin sinueux pour monter au Phare
lesmanals-espagne-page3-27-bd_1_orig
La plage du matin
lesmanals-espagne-page3-26-bd_orig
Sieste avant de prendre le bateau

Bilan de la journée

Notre journée ne s’est pas terminée ainsi puisque nous avons rejoint le continent, puis le Portugal. Mais vous trouverez la suite de cette aventure dans l’article suivant sur notre voyage au Portugal.

BUDGET DE LA JOURNÉE (côté espagnol) :

  • PARKING : 21,55€

TOTAL : 21.55€

Bilan de cette deuxième partie de notre roadtrip Espagne / Portugal

Ce fut une très belle découverte de longer la côte Nord de l’Espagne pour rejoindre le Portugal ! On n’aurait jamais imaginé découvrir des paysages si différents entre les régions et une culture si proche de notre Bretagne française ! On a beaucoup aimé manger des tapas, nous baigner sur les plages sauvages et l’architecture tout en pierre des villages. Nous avons été un peu déçus des îles Cies mais pas parce qu’elles étaient inintéressantes. Au contraire elles sont incroyables ! C’est surtout le fait qu’elles sont remplies de touristes et qu’il est difficile de se retrouver seul quelques part sur l’île plus de 5 minutes. 

BUDGET GLOBAL DE CE ROADTRIP AU NORD DE L’ESPAGNE :

  • NOURRITURE (COURSES + RESTAURANTS + APEROS) : 135.09€
  • LOCOMOTION (MOYENS DE TRANSPORT + ESSENCE + PARKING) : 113.24€
  • ACHATS : 41€
  • HÉBERGEMENT : 26€

TOTAL : 315.33€ / Soit 52.55€ par jour

Vous connaissez ces régions et vous avez des remarques et / ou des conseils supplémentaires ? Dites le nous en commentaire !

Cet article m'a été utile
5/5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *