lesmanalas-3_29_orig
Réaliser et préparer un Tour du Monde,  Voyager en Asie,  Voyager en Indonésie,  Voyager en Sac à dos

Une arrivée à Surabaya et un séjour à Yogyakarta

Après la Malaisie, en arrivant en Indonésie, nous avions choisi l’aéroport de Surabaya en pensant être proches des volcans Ijen et Bromo. Rien ne nous faisait plus plaisir que de voir ces merveilles de la nature. Malheureusement, nous n’avions pas prévu de rencontrer des personnes nous incitant à nous rendre à Yogyakarta, départ pour visiter le temple Bouddhiste le plus grand du Monde à Borobudur !

Notre arrivée à l'aéroport de Surabaya

Nous sommes arrivés en Indonésie sur l’île de Java (celle à l’Ouest du pays). Nous voulions voir les volcans et en regardant sur la carte du Monde, nous nous étions aperçus que Surabaya était proche du Mont Bromo. C’est en étant dans la ville que nous nous sommes rendus compte que nous passions à côté du temple Borobudur. C’est pourquoi après être restés deux nuits ici, nous avons directement pris un train pour Yogyakarta afin de pouvoir admirer ce temple classé au patrimoine mondial de l’UNESCO !

Informations pour rejoindre Yogyakarta en train depuis Surabaya

  • prix du train : 74 000 roupie indonésienne (environ 4.50€)
  • environ 12h de voyage : prévoyez vos repas et de quoi vous occuper car le train n'est pas confortable et il n'y a rien à acheter à bord...

lesmanalas-1_31_orig
23/08/2017 - selfie avec des marchandes dans un supermarché de Surabaya

Deux jours à Yogyakarta

31779666-1807817022612286-5187474999191011328-n
Application MapsMe - Centre Historique Yogyakarta
31769866-1807812909279364-7799780881505189888-n
Application MapsMe - Route entre Yogyakarta et Borobudur
lesmanalas-12_24_orig
25/08/2017 - A Yogyakarta

Nous n’avons pas fait énormément de choses à Yogyakarta. La ville est immense et très peuplée et les points d’intérêts se trouvent surtout au centre ou à l’extérieur. C’est pourquoi, nous avions choisi un hôtel qui louait ses propres scooters (13€ la nuit dans une chambre privée avec salle de bain et 80 000 roupies indonésiennes la location à la journée d’un scooter – environ 5€). 

​On a profité du premier matin pour visiter la ville à deux roues. Ce qu’on a retenu, c’est le nombre incroyable de vendeurs qui nous ont harponnés alors qu’on roulait. Chacun voulait qu’on s’arrête manger leur nourriture, boire leur marchandise ou encore acheter leur produit… On déteste ça. On s’est, du coup, très peu attardé sur la ville elle-même, en prenant la route pour Borobudur.

lesmanalas-11_24_orig
25/08/2017 - Entrée du temple Borobudur
lesmanalas-9_22_orig
25/08/2017 - Festival à Borobudur
lesmanalas-10_26_orig
25/08/2017 - Danse traditionnelle
dsc09261_orig
25/08/2017 - Sur les hauteurs du temple Borobudur

On a été très surpris de constater que la route pour rejoindre le temple n’est pas du tout sauvage. Nous avons suivi les centaines de scooters et de voitures qui empruntaient la route principale. Hors mis les magasins et restaurants que nous longions, il n’y avait aucun paysage à contempler et pas un seul endroit qui nous donnait envie de nous poser. C’est seulement lorsque nous nous sommes approchés du temple que nous avons pu admirer quelques rizières et quelques paysages verdoyants. 

On ne va pas vous mentir. On a été très déçu de ce temple. Il coûte cher à visiter (25 dollars US – environ 20€ par personne) et en prenant le temps, nous étions repartis 2h après être arrivés.
On a aussi peu apprécier le fait que la sécurité nous ait saisi le drone pendant notre visite. 

Par contre, nous avions la chance d’avoir été là au bon moment. Il y avait un festival de musique et de danse traditionnelle. Nous avons passé 50% de notre temps à contempler les couleurs et apprécier les instruments de musique indonésiens. 

lesmanalas-7_25_orig
25/08/2017 - Il a pêché notre poisson à cuisiner
lesmanalas-8_24_orig
25/08/2017 - Restaurant au milieu des rizières

Sur le retour, nous nous sommes arrêtés le long des rizières dans un restaurant où la spécialité était de proposer des poissons frais choisis dans un bassin et cuisiné aussitôt. Le cadre était vraiment magnifique et on a aimé la gentillesse des propriétaires.

Nous ne sommes pas rentrés très tard à Yogyakarta. Nous avons profité des derniers rayons du soleil pour découvrir les bains de la ville et le centre animé. Ce fut l’occasion de découvrir quelques traditions telle que le bandage des yeux sur la grande place où il faut faire un vœux et tenter de passer entre les deux grands arbres pour qu’il se réalise, les voitures lumineuses à pédale, la street-food de nuit, ou encore les bulles qui volent partout à la tombée de la nuit.
On a découvert une autre facette de la ville, la partie historique qui, au contraire des autres quartiers, est pleine de charme et d’authenticité.

lesmanalas-2_28_orig
25/08/2017 - Les bains à Yogyakarta
lesmanalas-1_32_orig
25/08/2017 - A l'intérieur des bains
lesmanalas-6_23_orig
25/08/2017 - Les voitures à pédale

Cuisine et saveurs

lesmanalas-13_24_orig
24/08/2017 - Dessert succulent au chocolat acheté en street-food dans la rue de notre hôtel !
lesmanalas-5_28_orig
25/08/2017 - Notre repas complet au restaurant dans les rizières
lesmanalas-4_27_orig
25/08/2017 - Street-food du soir

Budget de 30€ par jour, respecté ou non ?

Locomotion Nourriture Hébergement Visites Achats
48€
45€
47€
47€
21€

SOIT UN TOTAL DE 208€ / SOIT 52€ PAR JOUR

Nous avons passé un bon moment sur Yogyakarta, mais nous n’avons pas non plus eu le coup de cœur. La ville étouffe par son nombre d’habitants et de véhicules. Il y a quelques points d’intérêts que nous n’avons pas visité tels que les marchés, les musées, les palais… Mais nous ne regrettons pas notre choix d’avancer vers les volcans. Après avoir découvert ce temple immense au milieu de tant de civilisation, nous étions pressés de retourner dans des espaces d’immensité sauvage.

Vous avez visité autre chose dans la ville de Yogyakarta ? Racontez-nous votre voyage en commentaire !

LES MANALAS

Cet article m'a été utile
5/5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *