lesmanalas-22_22_orig
Faire des Randonnées,  Réaliser et préparer un Tour du Monde,  Voyager en Asie,  Voyager en Indonésie,  Voyager en Sac à dos

Parcourir le Mont Ijen, sans touriste

Beaucoup de personnes pensent que pour avoir la chance de fouler le sol du Mont Kawa Ijen, il faut obligatoirement prendre un guide. Nous nous y sommes rendus à notre manière. C’est à dire à moindre frais et sans y croiser le moindre touriste.
On vous explique comment faire de cette journée, un moment agréable sans dépenser une fortune.

Banyuwangi, ville portuaire pour organiser son excursion sur le volcan

32854337-1822509771143011-2604753650475597824-n
Application MapsMe - Se rendre à la Guesthouse Puri Amalia du port et de l'arrêt de bus

En arrivant à la ville de Banyuwangi en Indonésie, on a tout de suite su que nous allions passer un agréable séjour. La ville est vivante et contrastée. Elle est aussi la ville des départs pour rejoindre l’île de Bali. Autant dire, qu’y passer est obligatoire. Seulement, beaucoup de personnes la choisissent en étape. Pourtant, il y a énormément de choses à voir et à faire autour d’elle :

  • La savane Javanaise
  • Le Mont Kawa Ijen
  • Les plages de sable noir
  • Les rizières en terrasse
  • La nourriture
  • Les cascades

Nous avons logé au Puri Amalia Guesthouse. Les tarifs sont abordables, la nourriture y est bonne, c’est proche du port, ils proposent des excursions pour se rendre au Mont Ijen pour le levé du jour et y voir les flammes bleues, ils sont très sympathiques et c’est un bon endroit pour rencontrer d’autres voyageurs.
On a payé 9.50€ par nuit en chambre et salle de bain privées et petite terrasse.

Se rendre au Mont Ijen en scooter

Louer son scooter à Banyuwangi

32381144-1822509821143006-8952626979371220992-n
Application MapsMe - De la Guesthouse à l'agence de location de scooters

Nous voulions nous rendre au Mont Ijen par nos propres moyens pour prendre le temps et pouvoir faire quelques escales sur notre route pour admirer les paysages et la culture locale. C’est pourquoi nous avons décidé de louer un scooter. A la Guesthouse où nous logions, on nous a indiqué où il était possible de le faire et comment nous y rendre. 

Il faut compter environ 20 minutes de bus pour rejoindre l’agence de voyage Tripoli Tour and Travel. Il faut prendre un bus sur la route principale direction Sud et demander l’arrêt du nom de l’agence directement. On a payé 10 000 roupie par personne (soit environ 0.60€). 

L’agence est très rustique, mais à l’écoute. Faites attention à bien tout noter lors du check avant la location (feu cassé, carrosserie abîmée, etc.). Tester aussi le véhicule (freins, casques, clignotants, etc.). N’hésitez pas à signaler s’il y a un soucis. Il font aussi office de garage pour la ville donc ils peuvent faire quelques réparation rapidement. Il ne sert à rien de vous mettre en danger. On a payé 65 000 roupies par jour de location (soit environ 3.90€). De toute l’Asie du Sud Est, c’est le meilleur prix que nous ayons eu.

Se rendre au Mont Ijen avec votre scooter

Muni de notre scooter le premier jour, nous avons programmé le lendemain au volcan. Ce qu’on retient de ces 1h de route, ce sont les paysages verdoyants, les routes sinueuses, la forêt qu’on a traversé avec rien autour et ces magnifiques lieux où on s’est arrêtés pour juste apprécier la nature. On retient aussi la circulation compliquée pour traversée la ville avant de rejoindre les reliefs. 

Petit conseil si vous vous y rendez en période de l’Aïd (et plus particulièrement à la fête du mouton), ne soyez pas surpris de voir des sacrifices partout sur l’île. C’est déstabilisant et ça peut vite écœurer. Le mieux est de se renseigner avant de programmer ces journées pour éviter de croiser l’un ou l’autre mouton égorgé. 

32752094-1822509694476352-1785279104489095168-n
Application MapsMe - Se rendre au Mont Ijen de la Guesthouse avec un scooter
lesmanalas-24_19_orig
30/08/2017 - Rizières en terrasse non plantées avec deux buffles
lesmanalas-8_26_orig
30/08/2017 - Un mouton sur une voiture
lesmanalas-9_24_orig
30/08/2017 - Les rizières en terrasse

Monter au sommet du Kawa Ijen à pieds

Petit accident au pied du volcan

A notre arrivée au Mont Ijen, on a eu un petit accident. Juste devant le parking, j’avais décidé de descendre pour trouver une place pour le scooter. La montée était raide et le sentier sablonneux. Puisque les roues du véhicule étaient “motocross”, Steve a dérapé et il est tombé avec le deux roues. Sa jambe à cogné violemment un cailloux pointu et son casque s’est fissuré. Autant vous dire qu’il a eu chaud et qu’on remercie l’agence de nous avoir fourni du bon matériel… 

Tout s’est très vite enchaîné… Après avoir remarqué que la plaie était profonde car on voyait l’os de la jambe, on s’est vite inquiété. Mais des locaux sont apparus de nul part et ont commencé à s’occuper de lui avec les moyens du bord : cotons, mouchoirs, scotch, élastique et alcool. Steve se sentait un peu étourdi au début et dégoûté de se dérapage stupide. C’est vrai qu’on n’a pas trop compris comment ça a pu arriver surtout en roulant à 10 km/h. Mais comme on dit, on pense toujours que ça n’arrive qu’aux autres, jusqu’à ce que…

Les personnes présentes ont été incroyables et ont tout de suite fait du bon boulot. Le pansement semblait avoir été fait par un enfant de 10 ans, mais pourtant, Steve a très peu souffert de toute la journée et a pu être soigné convenablement à notre retour à la Guesthouse le soir même (petit tour à un hospice pour un examen médical et des prescriptions médicales).

L'ascension du volcan Kawa Ijen

Bref, hormis ce petit imprévu de parcours, on a quand même été voir ce fameux volcan dont tout le monde parle. Dans la montée, on a rencontré un porteur de soufre très gentil qui nous a expliqué son travail, l’histoire du volcan et pourquoi tant d’indonésiens y travaillent malgré la difficulté et le danger. Autant vous dire qu’on n’a pas vu le temps passé tant c’était intéressant. D’ailleurs les paysages pendant toute la montée étaient incroyables ! Je ne vous cache pas que le chemin est raide et parfois glissant, mais quand on partage et qu’on pense à autre chose, ça facilite la marche. 

lesmanalas-20_24_orig
30/08/2017 - Pendant la montée
lesmanalas-18_24_orig
30/08/2017 - Le porteur de soufre qu'on a accompagné dans la montée
lesmanalas-19_25_orig
30/08/2017 - On arrive au sommet
lesmanalas-17_25_orig
30/08/2017 - La vue sur le lac acide au sommet

Je ne vous cache pas notre stupéfaction en arrivant en haut. C’est juste une expérience incroyable. On se sent si petit devant ce lac immense d’un turquoise improbable…

On a très bien fait de ne pas y aller en pleine nuit pour apercevoir les flammes bleues. Même si ça semble unique et incroyable, on vous l’a déjà dit… on préfère rencontrer des personnes sur place et échanger nos propres histoires ensemble. Le faire en plein jour nous a permis de faire de superbes rencontres et de programmer notre journée à notre rythme, sans nous mettre en danger. On a également pu apprécier les paysages en grimpant et être ébahis par cette immensité en arrivant au sommet ! Mise à part quelques jeunes indonésiens et un couple d’européens, nous n’y avons rencontré aucun touriste.

On souhaitait descendre dans le cratère, mais après avoir vu la pente glissante et avec la blessure de Steve, nous avons vite changé d’avis.

C’est d’ailleurs à cet endroit que nous avons rencontré Jana et Andrea… Que dire de cette rencontre improbable ? Nous avons parlé ensemble pendant bien plus d’une heure devant la beauté du volcan. C’est au moment de se dire au revoir que Jana nous a proposé de venir les voir à Bali. Nous ne voulions pas y aller, mais ils nous ont convaincus qu’on pouvait y faire escale avant de poursuivre la visite des autres îles d’Indonésie

lesmanalas-5_30_orig
30/08/2017 - Photo avec le porteur de soufre
lesmanalas-4_29_orig
30/08/2017 - Rencontre avec des jeunes indonésiens pendant une bonne partie de la montée
lesmanalas-3_32_orig
30/08/2017 - On y est, au sommet !
lesmanalas-23_20_orig
30/08/2017 - Avec Jana

Budget de 30€ par jour, respecté ou non ?

Locomotion Nourriture Hébergement Visites Achats
22€
11€
19€
15€
- €

SOIT UN TOTAL DE 67€ / SOIT 33€ PAR JOUR.

Le Mont Ijen est impressionnant par sa taille et par ses couleurs. On n’a jamais vu quelque chose de semblable auparavant. Ce qui est intéressant, c’est de pouvoir le faire sans forcément payer une fortune et par ses propres moyens. En y croisant des personnes incroyables, on peut confirmer que les indonésiens sont sympathiques et sont fiers de leur pays. On a également beaucoup appris sur nous-mêmes pendant cette randonnée. Notamment dans le dépassement de sois à grimper avec une jambe blessée toute une journée. L’arrivée au sommet était d’autant plus gratifiant. Ce fut l’une de nos dernières randonnées en Asie du Sud-Est et cela la rendait d’autant plus unique et importante. L’immensité de ses paysages et de cette nature luxuriante nous appellera certainement au retour.

Envie de découvrir ce volcan ? Contactez-nous pour plus d’informations !

Cet article m'a été utile
5/5
Cet article m'a été utile
Merci pour ton vote !
Vous avez aimez l'article ? Partagez-le !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *