Avoir des toilettes sèches dans un camping car, les copeaux de bois

Avoir des toilettes sèches dans un camping-car

Comme la plupart des voyageurs véhiculés, nous ne voulions pas garder nos toilettes chimiques d’origine dans notre camping-car. C’est un fait. Une majorité de vanlifers et de nomades décident de troquer leurs WC pour une solution plus écologique et plus pratique. Les toilettes sèches cochent plusieurs cases dans les besoins d’utilisation et d’entretien de toilettes nomades. Mais qu’est ce qui en fait leurs attraits ? Et en quoi ça consiste ? On vous partagera également comment nous avons construit nos toilettes sèches dans notre camping-car et comment l’entretenir au quotidien.

1/ Inconvénients aux toilettes chimiques

Tous les camping-cars sont équipés d’origine de toilettes chimiques. Comme son nom l’indique, ils nécessitent l’utilisation d’un produit bleu à l’odeur forte et toxique qui permet de dissoudre les matières organiques. Et (si on considère le produit comme “d’odeur agréable”) il est sensé masquer les mauvaises odeurs. 

Bon, ça c’est dans le meilleur de mondes puisqu’en fait, les toilettes chimiques nécessitent également l’utilisation d’eau qui est une ressource limitée quand on vit véhiculé. De plus, il faut très régulièrement les vidanger dans des espaces règlementés. En effet, la cassette étant très petite, les contenant se remplissent très vite et on passe son temps à devoir se rendre sur les aires habilités. Ce qui, il faut l’avouer, n’est pas très amusant. 

Notons également, qu’il faut faire son stock de produit bleu à 10€ le litre. Et que nous devons jeter le papier toilette dans un sac à part qui finit par, lui aussi sentir mauvais…

Vous aurez vite compris en lisant ces lignes qu’il y a très peu d’avantages à utiliser des toilettes chimiques si ce n’est que cela peut rester pratique pour quelques jours de road trips.

Nos toilettes chimiques avant travaux
Notre salle de bain de camping-car avant les travaux pour installer des toilettes sèches

2/ L'alternative des toilettes sèches

Suite à un tel bilan, notre choix s’est naturellement porté sur des toilettes sèches pour notre camping-car. Nous en avions déjà utilisés en Australie où il y en a partout. Et il est vrai que, si ça peut rebuter certaines personnes, les toilettes sèches ne sont pas du tout inconfortables et ne sentent pas mauvais. 

A) En quoi consiste des toilettes sèches ?

Définition des toilettes sèches

Des toilettes sèches sont, comme leurs noms l’indique, secs. On n’utilise pas de liquide pour désagréger les matières. Au contraire, on les fait sécher à l’aide de composants secs et plus particulièrement de sciures et copeaux de bois. 

Il suffit donc de mettre de la sciure de bois mélangée à des copeaux au fond d’un récipient avant d’aller aux toilettes, puis de recouvrir le tout avec, à nouveau, le mélange de sciure et de copeaux. Les liquides vont être absorbés, puis séchés et les excréments durcir. Le bois a l’avantage de masquer les mauvaises odeurs, ce qui fait que les toilettes sèches peuvent s’utiliser facilement avec peu de moyens.

L'avantage des toilettes sèches dans un camping-car ou van

Il y a donc beaucoup d’avantages à installer des toilettes sèches dans un camping-car :

  • On n’utilise pas d’eau
  • C’est écologique et c’est un geste éco-responsable. Il est du coup, facile de le vider n’importe où (ou presque ! Lire plus bas)
  • Il n’y a presque pas d’odeur (il faut quand même attendre un peu que l’ensemble sèche et ne surtout pas oublier d’aérer la cuve convenablement lors de sa fabrication !)
  • On peut garder les toilettes sèches plusieurs jours sans les vider (pour deux personnes environ 5 jours)
Avoir des toilettes sèches dans un camping car, nos WC
Nos toilettes sèches dans notre camping-car

B) Fabriquer ses toilettes sèches ou bien les acheter ?

Il est facile de fabriquer ses toilettes sèches. Mais il est aussi possible de les acheter toutes prêtes sur internet. Pour notre part, il était compliqué de faire entrer une taille standard dans l’espace d’origine. On a donc opté pour la fabrication de toilettes sèches maison

Avoir des toilettes sèches dans un camping car, le nécessaire pour en fabriquer
Un seau alimentaire, des copeaux de bois et de la sciure de bois, une lunette de WC : Il ne faut pas grand chose pour fabriquer des toilettes sèches

Pour fabriquer ses toilettes sèches dans un camping-car, il n’y a pas besoin de beaucoup d’éléments. Il vous faudra :

  • 1 seau en inox ou alimentaire (résiste mieux aux matières organiques) – On a utilisé une poubelle qui est aussi fabriqué en plastique spécifique pour des matières organiques (pas de détérioration du plastique)
  • de la sciure et copeaux de bois (attention au bois traité !)
  • une lunette de WC
  • 1 seau pour la sciure et copeaux de bois secs
  • une bavette pour toilettes sèches (voir photo ci-dessous)
Avoir des toilettes sèches dans un camping car, la bavette Lécopot
La bavette de la marque Lécopot

Avant de commencer la fabrication des toilettes sèches, il a fallut retirer les toilettes chimiques. Et pour le coup, ce ne fut pas évident. Il y avait des visses cachées un peu partout. La cassette des toilettes avait fuit (vive l’urine sous le WC… beurk !) et il avait été très mal vidangé (miam…). Après environ une heure de batailles acharnées avec nos tournes visses et des gants en caoutchouc, on a finalement réussi à le sortir. 

Il fallait ensuite, nettoyer la zone où nous installerions nos nouveau WC. Et là, on devait penser à refaire le sol qui avait été un peu abîmé par l’eau et l’urine. Pour se faire , on a utilisé une planche d’OSB qu’on a ajouté au sol existant après avoir effectué un traitement à l’époxy (mélange spécial pour renforcer le bois friable qu’on trouve en magasin de bricolage). 

Il était ensuite temps de commencer les travaux de nos toilettes sèches. On a décidé de fabriquer une armature en tasseaux de bois de 3cm par 3cm (voir photo ci-dessous). Il a fallut créer le meuble sur place à cause des tuyaux et des câbles qui passaient par-là. Tout a été ajouté au fur et à mesure, sauf le dessus que nous avons fait en un tenant (le cadre) pour plus de stabilité. Le devant a été recouvert d’une planche de contre plaqué de 5mm d’épaisseur, ainsi que le rebord du dessus.

Avoir des toilettes sèches dans un camping car, fabrication du meubles
Nous sommes en cours de fabrication du meuble de toilettes sèches

On a ensuite fixé, sur le rebord au fond, une planche d’1cm d’épaisseur pour l’assise avec des charnières. Et l’autre côté est resté ouverte pour y glisser les seau de sciure propre et par dessus, la litière du chat (eh oui, on ne voyage pas seul et il faut penser à tout optimiser !). Quand tout fut terminé, on a peint avec une peinture spéciale salle de bain (car hydrophobe) avant de poser des joints en silicone sur tout le contour du meuble.

Et voilà ! Nous venions de terminer la fabrication du meuble des toilettes sèches de notre camping-car ! Nous avons simplement mis la bavette des toilettes, le seau en dessous et fixé la lunette par dessus ! Attention cependant au seau que vous utiliserez pour vos toilettes sèches. Il faut que son diamètre soit supérieur à celui de la bavette, mais inférieur à celui de votre trappe du meuble. Pensez à bien prendre les mesures avant de commencer votre meuble pour éviter de vous retrouver avec des dimensions trop petites pour vos toilettes.

Avoir des toilettes sèches dans un camping car, le meuble WC
Nos toilettes sèches peintes et prêtes à être finalisées

3/ Où trouver de la sciure et des copeaux de bois pour des toilettes sèches ?

Trouver de la sciure et des copeaux de bois pour ses toilettes sèches peut paraître compliqué et c’est souvent la raison première qui fait douter les personnes à en installer. Pourtant ce n’est absolument pas difficile de s’en procurer.

 

Notez qu’il vaut mieux prendre une matière aérée plutôt que poudreuse. Cela évitera la formation de boues au fond du seau et facilitera le séchage du contenu. Nous avons opté pour mélanger les deux.

Vous en trouverez en vente :

  • dans les animaleries,
  • dans certains magasins bios,
  • sur Amazon en sacs de 30L (parfait pour un road trip de trois semaines pour 2 personnes).

Mais, si vous êtes sur la route et que vous ne pouvez simplement pas acheter sur internet, que vous n’avez pas ces magasins à disposition, ou que vous ne souhaitez simplement pas dépenser votre argent dans de la sciure, vous aurez la possibilité de frapper aux portes des :

  • scieries,
  • bucherons,
  • menuisiers.

Cette méthode est de loin notre préférée puisqu’elle nous permet de limiter notre emprunte carbone en débarrassant de déchets organiques des structures pour une cause utile et écologique. Cela nous permet également de sensibiliser ces acteurs du marché du bois sur la valeur de leurs déchets organiques en espérant qu’ils développeront leurs dons ou les vendront à d’autres personnes, qui comme nous, en ont besoin dans la vie de tous les jours.

4/ Comment entretenir ses toilettes sèches dans un camping-car ?

A) Pendant leurs utilisations

Les toilettes sèches n’ont pas besoin de beaucoup d’entretiens. Il vous suffit simplement de bien l’aérer (on ouvre la cuvette en journée), et de ne pas avoir une salle d’eau hermétiquement fermée. Pour notre part, on a créé une chatière dans la porte pour le chat et du coup, la pièce est naturellement ventilée. 

D’autre part, il faut penser à mettre du copeau de bois après chaque utilisation pour recouvrir les derniers déchets. On nous avait recommandé de remuer de temps en temps mais en vrai, ce n’est pas nécessaire et on trouve même que cela fait remonter les urines qui auraient mal séchées au fond du seau. Donc, pour notre part, on ne fait absolument rien pendant cinq jours. 

Il faut utiliser du papier toilette qui n’a pas été blanchi et en fibres recyclés si vous souhaitez les ajouter dans les toilettes. Evitez de trop en mettre d’un coup car il absorbe les liquides et ne sèche pas. On préfèrera, dans ces cas là, les disperser sur la surface plutôt que d’en faire un amas. 

Pour éviter les mauvaises odeurs, on ajoute sur les excréments, une pincée de bicarbonate de soude qui ne présente aucun risque sur la santé et pour la nature.

B) Après leurs utilisations

Lorsque le cinquième jour est arrivé (ou plus ou moins de jours), il est temps de faire la vidange de vos toilettes sèches (voir en détail plus bas où la faire) ! Vous saurez quand il faudra la faire lorsque la moitié du seau sera rempli. Evitez de la faire trop tardivement afin de ne pas avoir de mal à transporter le seau.

Les produits à utiliser pour nettoyer des toilettes sèches sont simples et peu coûteux. Il faut utiliser des produits naturels, antibactériens et nettoyants. Pour notre part, on utilise du bicarbonate de soude dissout dans du vinaigre blanc. Rien de plus ! La vidange prend 2 minutes, et le lavage et essuyage du seau 2 minutes aussi :

  1. On utilise une lingette microfibre pour frotter avec la solution créée,
  2. Puis, on rince à l’eau claire,
  3. On utilise une autre microfibre pour frotter à l’eau claire et retirer les reste de solution,
  4. Enfin, on essuie avec un torchon.

Bien entendu ces outils sont uniquement destinés à un usage pour la vidange des toilettes sèches.

Lorsque nous avons fini de nettoyer notre seau, on le remet en place. Ensuite, on fait la même chose avec la lunette des wc et la bavette, puis on laisse l’abattant wc ouvert pour aérer. On ne remet des copeaux dedans, qu’avant la première utilisation (sur 2cm environ).

5/ Que faire des déchets des toilettes sèches ?

Vous l’aurez compris, dans une démarche écologique, il est préférable de ne pas utiliser de copeaux et de sciure de bois traités. Vous sentirez déjà la différence en terme d’absorption et d’odeurs en plus de ne plus pouvoir, ensuite, vider le contenu n’importe où. Car oui, l’avantage des toilettes sèches c’est de pouvoir vider le contenu en pleine nature ! En effet, le bois est une matières naturelle et biodégradable, les excréments sont un bon compost pour la nature et l’urine, qui est composée d’azote, de phosphore et de potassium, un bon engrais pour la terre. Concernant le papier toilette il est biodégradable.

Alors, attention par contre de ne pas faire n’importe quoi :

  • ne pas vider son seau proche des sources d’eau,
  • ne pas vider son seau en zone urbaine ou résidentielle,
  • essayer de cacher le contenu dans des zones éloignées des passages,
  • si possible, faites un trou avec une pelle et vider le contenu dedans avant de refermer.

Vous l’aurez donc compris, l’utilisation de toilettes sèches est simple, écologique et bon marché. Et que ça dure bien plus longtemps que des toilettes chimiques. Le tout est de penser à bien aérer et à s’organiser. On ne mélange pas les produits WC avec les produits ménagers du reste du véhicule par exemple. Et surtout, on pense à planifier la prochaine vidange en avance pour vider son seau en pleine nature.

Vous avez des questions ? Posez les en commentaire !

lesmanalas-pinterest-miss-manala
Vous avez aimé l'article ? Partagez-le !

4 commentaires

  • Mikaelig

    Bonjour et merci pour ces informations. L’idée des toilettes sèches vient de germer dans ma tête et je collationne toutes les formes et réalisations. Bientôt la mise en oeuvre.

    • MissManala

      Il n’y a pas de quoi 😉 Ça fait plaisir d’inspirer des réalisations.
      En effet c’est une très bonne idée d’installer des toilettes sèches pour un véhicule et cela offre une meilleure autonomie.
      Bonne chance dans les travaux 🙂 !

  • Marie Laurence

    Bonjour, à 60 ans je décide de rénover un CC de 1997, avec peu de kilomètres au compteur. Je suis sur la réalisation de toilettes sèches et après avoir démonté les toilettes chimiques, je me demande comment j’obture l’arrivée d’eau qui arrivait précedemment au niveau de la chasse d’eau…?
    Merci de vos conseils avisés

    • MissManala

      Bonjour Marie Laurence et merci pour ce message ☺️,
      Nous n’avions pas de chasse d’eau qui fonctionnait sur notre camping-car alors nous n’avions pas réellement grand chose à faire à ce niveau là. Mais nous avions découvert qu’un de nos tuyaux d’eau avait été pincé fortement après avoir été plié pour bloqué les fuites et fermer le conduit avant même que nous décidions de le faire. Ce peux être une solution pour fermer votre tuyau. Mais de toute façon, si vous n’activez pas de pompe à eau en actionnant la chasse d’eau il ne devrait pas y avoir d’eau dans ce tuyau. Décrochez le, pliez-le et pincer le à l’aide d’un riselant pour le fermer définitivement. Cela devrait suffire.
      Revenez vers nous pour nous dire si cela a fonctionné et faire partager votre expérience avec d’autres voyageurs ☺️.
      Bon courage dans les travaux ! 😃

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.