lesmanalas-itineraire_orig
Conseils pour votre Tour du Monde,  Réaliser et préparer un Tour du Monde,  Voyager en Sac à dos

Choisir son itinéraire de Tour du Monde en 8 étapes

Ça y est, tu es prêt à tout quitter pour réaliser ton rêve : voyager pendant plusieurs mois à travers le Monde. Tu as des idées plein la tête et surtout, des envies d’exotisme. Alors tu te dis qu’il serait bien d’aller en Asie. Mais bon voila, quels pays choisir et finalement, à quelle période y aller ? Les Amériques te tentent bien aussi, mais auras-tu le temps d’y poser les pieds ?

Après avoir sillonner les routes d’Asie pendant six mois en étant certains d’être prêts, on te livre nos conseils pour faire ton itinéraire mieux que nous… Oui tu as bien lu… MIEUX QUE NOUS !

1 - Êtes-vous sûr de votre itinéraire ?

On ne va pas se mentir, tout le monde est passé par ce côté plus au moins égocentrique avant son long voyage : tu es prêt, tu le sais et tu le vaux bien. Sauf que voila, personne n’est véritablement prêt à un long voyage et surtout, personne ne fait un itinéraire sans se tromper. L’erreur n’est pas grave, ce qui est plus grave ce serait de se tromper trop longtemps… Mais pas de panique ! On est là pour t’aider !

2 - Créer son itinéraire sur planificateur.a-contresens.net

Tout voyageur connait LE site internet qui recense les informations de centaine de milliers de voyageurs. Quoi ? Tu ne le connais pas ? Alors il n’y a pas de temps à perdre.

lesmanalas-planificateurvoyage_orig
Page d'accueil du site internet Planificateur à contresens

Entre informations sur le budget dans les pays, les saisons ou encore les distances, c’est LE site internet qu’il faut utiliser pour choisir son itinéraire.
Et comme tout le monde, on l’a aussi utilisé. 
On pensait ensuite être parés à partir. Nos affaires étaient quasiment prêtes, l’itinéraire tout tracé, il manquait juste un peu de budget. Et heureusement !
Même si ce site internet est génial et qu’il donne une bonne base, il ne prend pas en compte certains paramètres du voyage..

3 - J-3 mois : peaufiner son itinéraire

lesmanalas-preparatifs_orig
En Alsace, on prépare doucement notre itinéraire... encore une fois !

Ou quand tu te décides ENFIN à te renseigner un peu sur les frontières.

“Quoi ? On ne peut pas passer la frontière Thaïlande/Cambodge par le Triangle d’Emeraude ?”

“Je ne peux pas rejoindre l’Australie en bateau par l’Indonésie ?”

Si, si… on avoue… On s’est inventé des frontières en pensant bêtement que le Monde était un peu une grande Europe où tout le Monde s’aime et tout le Monde accepte tout le Monde. 
La réalité était bien plus douloureuse. On n’avait pas le choix, on devait changer notre itinéraire et prendre plus souvent l’avion !

4 - Panique en Alsace, il faut refaire l'itinéraire !

Bon ben quand tu prends conscience que toute tes frontières ne sont pas top, tu dois trouver les aéroports et imaginer un nouvel itinéraire.

C’est un casse-tête parce que tu refuses les détours. Tu n’as pas le temps de perdre ton temps.
D’ailleurs, tu veux rester un mois dans chaque pays car l’équité avant tout ! Tu ne sais pas lequel sera le mieux et rester équitablement dans chaque pays te permet de te rassurer et surtout de ne pas culpabiliser d’en préférer un plutôt qu’un autre.
Alors tu calcules, tu simules des billets d’avion. Tu compares le prix d’un billet Tour du Monde avec le prix global des billets d’avion si tu les prends individuellement. Mais ça t’ennuie car le prix des billets coûte plus chers quand tu as choisi d’y aller (ben c’est normal au fond parce que le site internet planificateur.a-contresens.net a décidé pour toi quand c’était la meilleure période pour y aller : la haute saison !)

Alors en fait, ça t’angoisse un peu, car tu te dis “haute saison“, donc “touristes“, donc “prix élevés“, donc “réserver les hébergements en avance“…

Bref, tu commences à psychoter…
Billet Tour du Monde ou Non ?
Nous avons opté pour ne pas en prendre car nous souhaitions la liberté avant tout ! Tant pis si nous devions payer les billets d’avion plus cher ! Nous voulions être libres de choisir quand partir. Et heureusement ! C’est bien la seule chose que nous avons fait de bien…

lesmanalas-janvier-photo-3-bd_orig
Dans un moment de solitude immense, on a pris en photo ce qu'on avait... pas grand chose en fait au milieu de cette grosse map du Monde !

5 - Jour J

g0081877_orig
Le jour du départ à l'aéroport... On ne savait pas encore ce que l'année allait nous réserver ! On porte fièrement nos t-shirts ARSEP !

Tu es prêt à partir et ton itinéraire est parfait car tu l’as refais plusieurs fois et tu as choisi la période idéale pour chaque pays : début de la haute saison pour profiter des meilleures températures et de ne pas être en plein rush. D’ailleurs, ton itinéraire est tellement parfait qu’il ne fera pas froid. Ton sac n’a d’ailleurs pas assez de vêtements chauds donc tu espères désespérément qu’il fera chaud et beau pendant tout ton voyage. Tu n’aimes pas non plus ton anorak Decathlon alors ce serait bien aussi qu’il ne pleuve pas. Dans ta tête, c’est un peu une bataille sans fin. Mais tu gagnes à chaque fois : ton itinéraire est P-A-R-F-A-I-T !

6 - Après un mois de voyage... l'itinéraire fout le camps !

gopr3263_orig
En plein coeur des Cardamomes. Un treck pas prévu au départ et une jungle dont on n'avait jamais entendu parlé mais qui a retenu notre attention quand deux autres voyageurs (Gaëlle et Thomas) nous en ont parlé !

Comment ? Oui tu as bien lu. Nous sommes finalement restés plus longtemps en Thaïlande et moins longtemps au Cambodge. Et ce n’est pas tout car après ces changements, rien n’a été respecté ! La raison ? Il y en a de nombreuses en fait et elles se sont manifestées tout au long de notre voyage… pour notre plus grand plaisir !

Les raisons qui font que notre itinéraire a changé en cours de route

  • le Feeling : Quand un pays te plait, tu es triste de le quitter et tu aimerais rester plus longtemps. Alors, pourquoi ne pas le faire ? On a tout de suite adoré la Thaïlande donc on y est retourné trois fois. La seconde fois, ce fut parce que la nourriture nous plaisait et que de Taïwan, le billet d’avion était moins cher pour aller au Laos qu’en y allant directement. La troisième fois, ce fut par plaisir. On voulait visiter le Nord car on n’y avait pas été. On a le temps finalement et c’est à côté.. alors on ne s’est pas privé !

La solution ? Tu t’y sens bien ? Restes y plus longtemps ! Au contraire, si ça ne va pas, prend un billet d’avion et change de pays !

  • les rencontres : Nous avons plusieurs fois rencontré des personnes formidables et nous avons décidé de faire un petit bout de route ensemble. Il est impossible de rencontrer des personnes ayant le même itinéraire que toi. Alors, comme on s’apprécie, on décide de continuer la route ensemble et chacun fait des compromis : un détour par-là, un jour de plus ici…

La solution ? Quand le feeling est bon, il ne faut pas hésiter à proposer de faire un petit bout de route ensemble ! Bonheur garantis !

  • les opportunités : Il y en aura forcément : une famille qui te propose un hébergement pendant une semaine, le prix incroyable d’un bungalow sur l’eau, un groupe qui te propose de te joindre à eux pour baisser les frais d’une activité hors de prix,… Chaque jour est plein de surprises en voyage à qui veut se laisser surprendre !

La solution ? Se laisser aller ! Après tout, ce voyage est LE voyage de ta vie et il serait fade sans ce petit truc qui sort de l’ordinaire !

  • le prix des billets d’avions : On ne devait pas aller aux Philippines, ni même à Taïwan. On voulait seulement rejoindre le Japon par le Vietnam. Seulement, le prix du billet d’avion pour deux personnes était exorbitant (900€ avec enregistrement des bagages). En discutant avec un voyageur, il nous a ouvert les yeux… Pourquoi ne pas faire des étapes sur notre route avant de rejoindre le Japon ? On avait le temps non ? Donc on a comparé les billets d’avion et pour 200€ de moins on pouvait faire deux nouvelles destinations avant d’aller au Japon : les Philippines et la Taïwan ! Qui ne rêverait pas de rejoindre des îles de beauté pour une centaine d’euros et visiter un pays aux inspirations chinoises et japonaises à la fois ?! 

La solution ? Deux semaines avant de quitter un pays, compares tout ! Mais vraiment tout ! Ouvres-toi aux opportunités ! Si une île qui est à quelques centaines d’euros proches de ton parcours et qui coûterait plusieurs milliers d’euros si tu le fais de la France une prochaine fois, pourquoi ne pas y aller tout de suite ?

  • les VISA : Si tu es prévoyant, tu auras déjà tes VISA avant de partir. Nous les avions aussi et finalement, on a changé d’avis. Certains VISA doivent se faire plusieurs mois avant l’arrivée. Donc pour ceux-là, on ne dit pas qu’il ne faut pas les faire. Mais pour ceux qui se font en ligne en moins de 24h, je ne pense pas qu’il soit nécessaire de les faire plusieurs mois avant. Pour notre part, on devait aller en Birmanie et on n’y est pas allé à cause du climat. Donc l’un dans l’autre c’est 60€ de perdu… Pour l’Australie on a fait nos e-VISA, mais finalement on a changé nos plans. On veut acheté un van pour la Nouvelle-Zélande donc on a décidé de travailler en Australie (d’où la nécessité d’acheter finalement des working holidays VISA)… bref encore une fois, un VISA qu’on n’utilisera pas !

La solution ? Tu auras tout le temps de faire tes VISA sur ta route surtout s’ils sont payants. Ce serait dommage de payer pour rien…

  • le volontariat : Nous voulions absolument faire du volontariat pendant notre voyage. Il est bien entendu impossible de prévoir les dates, où et combien de temps. Un paramètre qui fait effectivement que nous avons changé notre itinéraire plusieurs fois. Si un projet nous plaisait, on restait plus longtemps et souvent, on en ressortait avec de nouvelles envies : nos hébergeurs qui nous conseillaient sur notre itinéraire, qui nous donnaient des bons plans pour visiter des sites incroyables et peu connus des touristes, des volontaires qui se joignaient à nous, etc.

La solution ? Il n’y en a qu’une si tu comptes faire du volontariat : se laisser aller ! Si un projet te plait, il ne faut pas hésiter à y rester plus longtemps ! Ce n’est pas donné à tout le monde de pouvoir s’occuper d’animaux, travailler dans une ferme, pêcher sur une île ou planter de la mangrove à l’autre bout du Monde ! Il s’agira, on te le confirme, de tes meilleurs rencontres et de tes meilleures souvenirs. Quittes les personnes quand tu es prêt à le faire !

  • la météo : Bon ben, on a mis un point d’honneur à parler du temps et des nuages parce qu’on oublie vite sur la route qu’on ne va pas dans un désert pendant un an et que par conséquent, les plantes autours de nous ont besoin d’eau et qu’il va forcément pleuvoir. Oui ! Il va pleuvoir même si Google t’a dit le contraire, que dans tes livres de voyage ils te disent qu’il ne pleut pas à cette saison ou que tu as allumé un cierge avant de partir… Il va pleuvoir ! Alors, fais-toi une raison et prends un anorak bien étanche, un dry sac et un coverbag. Tu n’y échapperas pas et c’est mieux d’être préparé que de prendre la fuite à chaque goutte d’eau pour la prochaine étape…

La solution ? Être prêt mentalement à se prendre quelques rincés et avoir du matériel étanche. Ne pas hésiter évidement à changer son itinéraire en cours de route si tu n’en peux vraiment plus de la pluie ! Ah et on t’informe que “saison des pluies” ne veut pas dire “mousson”…

  • les transports : Tu seras souvent face à un dilemne : aller plus vite ou prendre le temps et payer moins cher le bus ? Dans tout les cas, il faut prendre en compte ce paramètre car il décidera pour toi si tu arriveras ou non à ta destination à la date que tu te seras fixée. Parfois, ce ne sera pas une simple question de prix ou de temps qui fera changer ton transport. Tu seras confronté à des problèmes locaux tels que les jours fériés ou un bateau que les mardis (Philippines), ou pas de bus pour revenir au village ou encore, plus de moto disponible… Dans ces cas-là, tu ne pourras rien faire que prendre ton mal en patience ou bien, prendre la vie comme elle vient et changer tes plans !

La solution ? Ne surtout pas paniquer et s’organiser. Il faut souvent demander un autre transport quand tu arrives à destination pour ne pas être pris de court en partant. Il ne s’agit pas forcément d’acheter le billet en avance, mais simplement de connaître tes options !

Quels conseils pour optimiser votre itinéraire avant de partir ?

dsc05629_orig
Levé du jour à Alishan en Taïwan, pays où nous n'aurions jamais dû aller et où au final nous avons fait du blogging pour l'Office du Tourisme !
img-20170726-165959_orig
En Malaisie - Sur l'île de Pangkor dont on a connu l'existence seulement puisqu'on souhaitait nous reposer sur une île et en parcourant MapsMe on a vu cette petite île qui nous semblai sympathique. Du coup, on a cherché des informations sur des blogs de voyage et on a pris notre décision de migrer vers cette destination peu touristique !

Je ne sais pas à quelle saison tu vas partir, mais il y a des choses que nous aurions fait différemment si c’était à refaire :

  • On aurait commencé par le pays le plus cher de notre voyage. La raison est évidente. Nous traversons l’Asie en ayant commandé par le pays le moins cher. Depuis, on se rapproche des pays les plus chers… et dès qu’on passe une frontière, ce n’es pas que le choc culturel qui nous fait mal… c’est aussi notre porte monnaie où on a l’impression qu’on va devoir progressivement moins manger, davantage marcher et dormir en dortoir ! Malgré que c’était facile, on a dépensé dans notre budget pour notre plus grand plaisir et on a d’ailleurs parfois dépassé notre budget journalier… La suite nous fait un peu peur du coup… Comment allons-nous réussir à rester dans notre budget de 30€ par jour à deux en Océanie ?
  • On n’aurait pas autant réservé à l’avance nos hébergements. Nous sommes arrivés dans plusieurs pays en basse saison et pourtant, on avait pris une sale habitude de repérer sur Booking ou Agoda certains hôtels et les prix avant d’arriver. Ces sites sont de vraies pourritures… Ils arrivent en un rien de temps à vous faire paniquer et réserver une chambre que vous n’auriez en temps normal, jamais réservée ! Ces sites internet sont parfaits pour connaître le coin où il y aurait des hôtels. Par contre, ils vous montrent souvent des prix bien plus chers qu’à l’ordinaire (taxes et commissions) et ils ne recensent pas tout les hôtels présents. Du coup, quand on remarque qu’il n’y a presque plus d’hôtels, on panique surtout quand on se rend compte que les prix sont élevés et… PAF ! On réserve ! Là où c’est hyper pénible, c’est que quand vous arrivez, vous avez déjà réservé et que du coup, vous êtes obligé de rester le nombre de nuits que vous avez déjà payés… Il n’y a pas de place à la liberté et surtout, si vous souhaitez rester plus longtemps, étrangement, ils vous annonceront le même prix commissionné ! Véridique !
  • On n’utilisait pas MapsMe. On suivait bêtement notre plan et on allait seulement voir ce qu’on avait entendu. Du coup, quand on arrivait dans une ville, on la visitait et on la quittait aussitôt. MapsMe est une application gratuite qui répertoriée sur map, les centres d’intérêts pour voyageurs (station de bus, restaurants, hôtels, temples, plages, musée, sommets, street art, etc…). Il est parfait pour sortir des sentiers battus ! Depuis qu’on l’utilise, on se surprend à rester plus longtemps à des endroits où d’autres ne restent qu’un jour. Ah ben, c’est qu’on aime nous les randonnées, les cascades ou les grottes cachées…
  • On ne suivait que nos guides et sites internet préférés. On a découvert vraiment l’intérêt d’autres bloggeurs que véritablement quand nous avons commencé à nous intéresser aux endroits où il manquait des informations sur internet. Les blogs de voyage sont des mines d’informations incroyables ! Entre ceux qui vous parlent d’un temple peu connu mais ayant une histoire incroyable ou encore le chemin caché pour rejoindre un sommet, c’est véritablement ici qu’on trouve tout ce qu’on a besoin pour s’émerveiller en voyage !

7 - Le nerf de la guerre... le temps ou l'argent ?

img-20170522-085304_orig
Au Laos, aux 4000 îles où nous sommes restés une semaine sur Don Khone et ensuite une semaine sur Don Khong pour du volontariat auprès d'une école d'anglais.

Finalement, là où ça devient intéressant, c’est qu’au début de ton trip, tu seras à 100 à l’heure à vouloir tout voir, tout le temps en étant persuadé que 365 ce n’est pas suffisant… Après ton apnée de plusieurs semaines, lorsque tu auras perdus des kilos et que tu seras plus stressé en voyage qu’à la maison, tu vas ralentir ton marathon et tu prendras le temps de savourer l’instant présent sans penser à ce qui va suivre, sans prévoir le mois à venir. Viendra alors un nouveau paramètre qui va tout changer : le budget…
Et si tu as le temps mais pas assez d’argent ? Il se peut que malgré ton itinéraire parfait, tu doives faire des détours parce que de Taman Negara à Cameron Highlands, le bus coûte 10 euros et que 10 euros, ben c’est trois repas… Alors tu prendras une autre configuration de deux bus sur deux jours et tu ne paieras que 4 euros… Mais au fond, ce ne sera pas bien grave parce que tu deviendras friand des imprévus et des belles surprises que tu découvriras chaque jour sur ta route…

C’est ça aussi l’aventure…

Bienvenu dans le Monde du voyage où prévoir c’est la porte aux prises de tête et surtout, là où tu passes à côté des beaux imprévus et des belles opportunités !

Alors finalement, à la question : “Comment faire un bon itinéraire ?
On te répond : “En ne faisant pas de ta destination une priorité, mais en mettant un point d’honneur à choisir tes chemins et détours pour y aller !”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *