DCIM100GOPROG0023644.JPG
Faire des Randonnées,  Réaliser et préparer un Tour du Monde,  Voyager en Asie,  Voyager en Malaisie,  Voyager en Sac à dos

Se reposer sur l’île de Kapas

On voulait encore se baigner, mais cette fois-ci sur une île reposante loin des agitations… une île paradisiaque en fait ! Du coup, on est allés à Kapas. On ne peut pas dire que l’île est malmenée. Il n’y a aucune route et la jungle y est luxuriante. Il y a une dizaine d’hôtels au bord des plages et à tous les prix, mais l’avantage de cette île, c’est que vous pourrez explorer toute les plages sans prendre un bateau. Exit donc la monnaie sur sois pendant votre séjour. Vous ne partirez le matin qu’avec une serviette et vos affaires de plongée… les fonds y sont merveilleux… 

Rejoindre l'île de Kapas depuis les îles Perenthians

Il vous sera presque impossible de rejoindre le jour même Kapas Island en venant des îles Perenthians, même en prenant le premier bateau le matin. En amarrant à Kuala Besut, il vous faudra prendre un bus pour Terengganu. La route prendra plusieurs heures et même si vous arrivez à prendre un bus directement pour Marang (village où il y a le port d’embarquement pour Kapas Island), vous n’aurez que très peu de temps avant la nuit pour rejoindre votre hébergement sur l’île. Le mieux, c’est de faire une étape à Terengganu. Il y a beaucoup de choses à faire et à voir dans cette ville. 

Nous sommes finalement restés trois jours pour apprécier les Mosquées, les marchés, les streetfoods et les quartiers chinois.

lesmanalas-marang1_orig
12/08/2017 - Dans le bus pour rejoindre Terengganu
lesmanalas-terengganu3_orig
12/08/2017 - Gare routière de Terengganu
lesmanalas-terengganu5_orig
12/08/2017 - Repas dans un petit restaurant près du Mydin Mall
lesmanalas-terengganu2_1_orig
13/08/2017 - On en profite pour laver notre linge
lesmanalas-terengganu4_orig
14/08/2017 - On rencontre une famille malaisienne et on mange ensemble. En voulant payé, on se rend compte qu'ils nous ont offert le repas !
lesmanalas-marang2_orig
15/08/2017 - On attend le bateau pour rejoindre l'île de Kapas
30944275-1805778462816142-1144727042-o
Application MapsMe - Liaison entre Marang et Kapas (40 ringgit par personne A/R - soit 8,50€)
lesmanalas-36_16_orig
15/08/2017 - Au port de Marang

Dormir sur l'île de Kapas

Comme pour les îles Perenthians, nous n’avions pas réservé d’hôtel. Ainsi, nous prévoyions si nous ne trouvions pas d’hébergement, de dormir en tente. Heureusement, l’île est pourvue de dizaines d’hôtels le long des plages reliées les unes aux autres à pied par des pontons. Ainsi, il est possible de se déplacer à pieds dans toute l’île. Nous avons trouvé rapidement une petite cabane tout confort (salle de bain privée et isolation thermique et phonique) pour 100 ringgit la nuit (environ 21€). Comme nous savions que nous allions passer notre séjour à nous baigner, nous avons un peu investi dans un bon hébergement. Les frais journaliers étaient pour ainsi dire, bas puisque mise à part les repas, tout sur l’île est gratuit.

30946908-1805778372816151-25806358-o
Application MapsMe - L'île de Kapas
lesmanalas-9_21_orig
15/08/2017 - Notre Resort

Que faire à Kapas ?

Faire du snorkel

Le premier jour est orageux. Nous en profitons pour plonger la tête sous l’eau et admirer les couleurs des coraux. Nous n’avions entendu que du bien de cette île dont un programme de conservation des récifs a vu le jour il y a plusieurs années. On n’a du coup pas été surpris de constater la diversité, la quantité et les couleurs des coraux !
S’il y a bien un endroit où l’expérience de snorkel est magique, c’est à Kapas Island. Nous pouvions nager de plages en plages sans craindre des courants. Ici, il n’y a pas de marée !

lesmanalas-3_28_orig
5/08/2017 - Première baignade
DCIM100GOPROGOPR4177.JPG
15/08/2017 - Petits poissons clowns dans un bénitier
lesmanalas-6_22_orig
15/08/2017 - Les récifs sont pleins d'anémones !
lesmanalas-11_23_orig
15/08/2017 - Les cousins des poissons clowns dans des sortes d'anémones
lesmanalas-2_27_orig
15/08/2017 - Espace de conservation des coraux / Ils installent des structures pour faciliter le développement des récifs
lesmanalas-13_23_orig
15/08/2017 - Perdu au milieu de la grand bleu

Le lendemain, nous renouvelons l’expérience. Cette fois-ci nous jouons avec les poissons qui ont tellement l’habitude de voir des plongeurs et des volontaires pour la conservation du site marin, qu’ils n’hésitent pas à s’approcher de très près pour observer leurs visiteurs. Ce fut le moment de faire quelques selfies avec eux !

lesmanalas-5_26_orig
Steve entouré de poissons
lesmanalas-18_23_orig
16/08/2017 - Selfie avec un poisson clown
lesmanalas-19_24_orig
16/08/2017 - Steve s'approche des poissons clows
lesmanalas-20_23_orig
16/08/2017 - Décidément, sous l'eau c'est plus beau que cet orage qui guette depuis la veille !

Se baigner sur les plages

Les plages de l’île sont paradisiaques et peu fréquentées. Les personnes de passage y restent maximum deux nuits. Du coup, elles préfèrent payer un tour en bateau pour plonger plus loin des côtes. Nous étions souvent seuls pour notre plus grand plaisir ! L’avantage, c’est qu’on peut passer d’une plage à une autre à pieds en empruntant les pontons qui les relient les unes des autres. Il n’y a pas de marrée, du coup, pas de  vagues. Il s’agit de conditions optimum pour faire du snorkel. L’île n’est pas habitée sauf par les gérants des hôtels et restaurants. C’est paisible et reposant.

lesmanalas-32_12_orig
17/08/2017 - Aperçu du port de Kapas
lesmanalas-38_12_orig
17/08/2017 - On immortalise l'île en drone
lesmanalas-10_25_orig
15/08/2017 - L'une des plages de l'île et on aperçoit au loin un ponton qui fait la liaison entre les plages
lesmanalas-16_22_orig
16/08/2017 - On s'installe avec notre Windbag
lesmanalas-7_24_orig
16/08/2017 - Après l'orage, le soleil

Randonner sur les hauteurs de l'île

Le chemin de randonnée est accessible au fond d’un complexe hôtelier (CF MapsMe). Il suffit de suivre le chemin et de profiter des différents points de vu, de la crique sur l’autre versant de l’île, du phare sur les hauteurs et surtout de la tranquillité de la ballade. Prévoyez beaucoup d’eau, de bonnes chaussures et de quoi vous restaurer. La ballade peut durer entre une heure et deux heures en fonction de votre capacité à grimper sur des chemins très escarpés

lesmanalas-8_23_orig
17/08/2017 - Crique rocailleuse
lesmanalas-30_15_orig
17/08/2017 - Montée vertigineuse après la crique
lesmanalas-29_18_orig
17/08/2017 - On suit la corde
lesmanalas-28_17_orig
17/08/2017 - Quelques pancartes qui nous indiquent que nous sommes sur le bon chemin
lesmanalas-27_15_orig
17/08/2017 - On a chaud mais on est contents d'avoir bientôt terminé !

Cuisine et saveurs

Comme souvent, un seul restaurant fait notre bonheur. Nous mangions matin/midi/soir au Pak Yak. Les prix étaient corrects (entre 25 et 35 ringgit à deux – soit 5€ et 8€) et on avait les pieds dans le sable. Nous avions également un bon signal téléphonique donc, nous pouvions en même temps un peu travailler sur notre site internet.
Bien entendu, l’île regorge de nombreux autres restaurants. Il y a de quoi faire pour goûter de tout à toute heure.
 
lesmanalas-26_16_orig
Au Pak Yak un midi
lesmanalas-34_13_orig
17/08/2017 - Le dernier soir, le Pak Yak était fermé, alors nous avons mangé au Koko Restaurant

Budget de 30€ par jour, respecté ou non ?

Locomotion Hébergement Nourriture Visites Achats
44€
118€
73€
10€
6€

SOIT UN TOTAL DE 2510,59€ / SOIT 36€ PAR JOUR.

Nous avons énormément aimé l’île de Kapas. Ce fut reposant, émerveillant et plein de découvertes. Nous avons pas mal dépensé dans l’hébergement étant donné le fait que nous voulions profiter pleinement de ce lieu pour nous reposer. Mais on ne regrette pas du tout de l’avoir fait.

Après avoirs quitté Kapas Island, nous avons dû faire du stop à Marang pour rejoindre Terengganu une dernière fois avant notre retour à Kuala Lumpur et notre départ imminent en Indonésie. La raison ? Un jour férié ! Mais pas de panique, les habitants sont adorables et ils n’ont pas hésité à nous emmener directement à la gare de bus !

lesmanalas-1_29_orig
18/08/2017 - Après deux heures d'attente pour un bus, nous commençons l'auto-stop
lesmanalas-1_30_orig
18/08/2017 - Deux jeunes malaisiens nous emmènent à la station de bus

Voilà que notre voyage en Malaisie péninsulaire touche à sa fin… nous n’en garderons que de bons souvenirs. Ce pays est à la fois diversifié par ces paysages et ces cultures. Nous n’avons pas eu une seule fois l’impression d’être en insécurité ou encore dans un seul et même pays. Nous regrettons de ne pas avoir été plus au SUD pour découvrir Malacca et les autres petits villages. Mais l’appel de l’Asie est fort et nous savons que nous y retournerons (découvrir notre voyage à Malacca lors de notre retour 2 ans après) !

Quelle est votre île préférée en Malaisie ?

Cet article m'a été utile
5/5
Cet article m'a été utile
Merci pour ton vote !
Vous avez aimez l'article ? Partagez-le !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *