lesmanalas-14_28_orig
Faire un Working Holiday Visa,  Le Working Holiday Visa en Australie,  Voyager en Australie,  Voyager en Océanie

Travailler en ferme pendant six mois dans les Tablelands

Après notre volontariat au restaurant de Whynabeel, Nous voulions gagner de l’argent avant de démarrer notre roadtrip australien. C’est pourquoi nous avons mis le cap sur les Tablelands. Il s’agit d’une plaine connue pour ses récoltes toute l’année. Après avoir fait quelques visites et passé quelques appels téléphoniques, nous trouvions donc notre premier travail en ferme pour démarrer l’aventure ! Avec, en prime, une colocation au beau milieu des champs d’avocats et de mangues ! On vous raconte notre petite vie d’expatriés qui au lieu de durer quelques semaines a duré presque six mois

Trouver du travail en 2 jours dans les Tablelands

Pour trouver du travail en Australie, il existe plusieurs moyens :

  • utiliser le site internet Seek
  • utiliser le site internet Gumtree
  • utiliser l’application mobile Wikifarm (pour le travail en ferme)
  • aller dans les agences de travail dans les villes et villages et y déposer son CV et y lire les annonces locales
  • intégrer, lire et poster des messages sur les groupes Facebook de français en Australie, ou de jobs en Australie, etc.
  • aller dans les supermarchés (Coles, Woolworth, IGA) et y lire les annonces locales sur les panneaux d’affichage
  • se rendre sur les marchés et demander directement aux producteurs
  • se balader et lire les annonces sur les vitrines
  • obtenir des informations de locaux lors de volontariat en HelpX, en WOOfing ou en Workaway
  • faire du porte à porte en tenue de travail dès 8h du matin (gilet orange ou jaune + baskets + chapeaux + sac avec repas du midi et gourde d’eau)

Il y a énormément de possibilité pour trouver un travail. Pour notre part, nous voulions commencer par travailler en ferme pour obtenir rapidement nos 88 jours de ferme éligibles à la deuxième année de Visa. Nos amis du restaurant à Mossman, nous ont confirmés que si on allait directement dans les Tablelands pour chercher un travail on trouverait puisque la saison des mangues allait commencer (mi-novembre). Nous avons du coup commencer notre premier jour à toquer aux portes de chaque ferme et chaque fois, c’était la même chose : on n’a pas de travail pour l’instant, revenez dans quelques semaines.
Le soir même on a élaboré un nouveau plan dans notre tente trempée (il pleuvait…) : il fallait qu’on téléphone avant de bouger pour éviter de dépenser une fortune en essence et en fatigue. On a donc utilisé l’application Wikifarm pour sélectionner les fermes autours de nous qui pouvaient potentiellement être de saison. On a appelé le matin même la première située à 2 minutes en voiture de notre freecamp et on avait un entretien l’après-midi même ! 

Ni une, ni deux, on s’est dirigé vers le Lac Tinaroo pour visiter un peu avant l’entretien. 

A 14h, nous étions donc embauchés et logés dans leur sharhouse (colocation de voyageurs travaillant dans leur ferme). Nous prenions place et allions commencé une étape clé de notre voyage : la vie en communauté entourés de personnes du Monde entier tout en apprenant chaque jours un nouveau métier et une nouvelle culture. 

lesmanalas-61_4_orig
La ferme où nous avons travaillé entouré de ses différents champs : mangues, kiwis, avocats, litchis
DCIM100MEDIADJI_0007.JPG
Avec nos colocataires du Sud de la France : Stèvy et Laetitia au beau milieu des champs devant notre maison
lesmanalas-43_10_orig
Nous venons tout juste de nous installer dans notre nouvelle maison ! Ceci fut notre chambre pendant presque six mois ! La décoration aura beaucoup évoluée depuis !
lesmanalas-42_11_orig
Notre maison au coucher du soleil avec un premier plan sur quelques mangues vertes
lesmanalas-41_13_orig
Le vendredi soir, c'était veillée autour du feu entre colocataire français ! Les règles auront évolué en début d'année lors de la saison des pluies !

Vivre dans une sharehouse

Ce furent six mois merveilleux. Hors mis la vie en maison qui est plaisante quand elle est partagée, ce fut également l’occasion de pratiquer notre anglais quotidiennement et de goûter de nouvelles saveurs chaque semaine. On avait peur au début que cela puisse mal se passer. Mais finalement, on prend vite le pli. 

On avait quelques rituels chaque semaine :

  • le repas partagé du weekend,
  • le feu de camp,
  • la chaîne de télévision FoodNetwork,
  • les jeux de carte du weekend

L’avantage de vivre en ferme, c’est l’accès à une multitude de fruits gratuitement. On peut dire qu’on n’a pas manqué de vitamines pendant ce séjour !

lesmanalas-36_17_orig
Devant la chaîne TV FoodNetwork ! Adepte jusqu'au bout de la nourriture des quatre coins du Monde ! C'est avec nos premiers colocataires : Stèvy, Laetitia et Anthony que nous installons ce rituel d'après travail
lesmanalas-6_31_orig
Il y a des choses qui ne changent pas... Même si nos colocs français sont partis, nos nouveaux colocs chinois adorent aussi la TV et sont en admiration devant notre chaîne de prédilection
lesmanalas-24_21_orig
Chaque vendredi soir ou samedi soir, on cuisine ensemble une spécialité du Monde. Ce soir là, c'était pizza !
lesmanalas-48_9_orig
On apprend à cuisiner les Dumplings !
lesmanalas-47_10_orig
Soirée française avec nos nouvelles colocs françaises : le hachis parmentier ! Les chinois ont adoré !
lesmanalas-45_9_orig
Cette fois-ci, c'est lasagnes !
lesmanalas-55_8_orig
Notre charmant coloc du dessus, l'opossum. Ce vilain garçon a grignoté le plafond pendant toute la saison des pluies. A défaut de pouvoir se promener, il se déchaînait sur la déco... On aurait préféré un autre moyen d'expression artistique...
lesmanalas-13_29_orig
Quand on est coincé à la maison plusieurs jours à cause des cyclones et des inondations, on s'occupe comme on peut. Ce puzzle, on a dû le refaire au moins 4 fois avec Steve. On ne sait pas pourquoi, mais chaque nouveau collègue, voulait le terminer...
lesmanalas-16_26_orig
L'avantage de travailler en ferme : des fruits frais : Ici, une goyave du jardin, une mangue du jardin, des litchis de la ferme où on bosse et un citron d'un collègue !
lesmanalas-26_18_orig
Des bons avocats tous les jours et des kiwis en début d'année !
lesmanalas-1_42_orig
On avait deux orangers dans le jardin... Ils nous manquent beaucoup !
lesmanalas-2_39_orig
Les goyaves du jardin... miam !
lesmanalas-3_41_orig
Même si les oranges sont vertes à l'extérieur, à l'intérieur, c'est juteux et sucré !
lesmanalas-4_37_orig
Avant de quitter la colocation, on rempli le frigo de choses qu'on ne pourra pas emporter et on laisse quelques petits messages à nos amis

Le travail en ferme

On a eu beaucoup de chances de tomber sur cette ferme car il y avait à chaque fois de nouveaux jobs. Elle cultive cinq fruits différents. Ce qui lui permet de cultiver toute l’année (ou presque car elle ferme en juillet/août) : patates (octobre/novembre), mangues (novembre/décembre), litchis (décembre), kiwis (janvier/février), avocats (mars/avril/mai/juin).

On a donc un peu tout fait:

  • prunning (tailler, arranger les arbres),
  • picking (cueillette) : ground picking (à pied) / cherry picking (sur élévateurs),
  • packing (mettre les fruits en boîte),
  • stacking (gérer le stockage des bins et des boîtes de fruits),
  • hay (mise en place du foin),
  • spray (mettre le désherbage),
  • mise en place du poison pour les rats,
  • chercher les arbres à planter chez le fournisseur,
  • planting (planter les arbres),
  • faire l’irrigation des champs,
  • cleaning (nettoyage divers : les bins, les machines, les engins,…),
  • painting (peindre quelques chose : pour nous ce fut le sol mais aussi les arbres pour les protéger des UV),
  • marquage des allées à la bombe de peinture

On a aussi appris à conduire les engins : fenwick, kubota, tracteur, cherry picker.

Les semaines de travail commençaient le lundi matin et terminaient le vendredi soir. C’était des semaines généralement de 38 h, mais ça dépendait beaucoup de la pluie et de la masse de travail à effectuer. On pouvait donc commencer à 7h et finir à 18h comme on pouvait commencer à 10h et terminer à 14h. On a rarement travaillé de weekend sauf pendant la saison des avocats. Les équipes changeaient, mais on était rarement en équipe mixte.

La saison des mangues

lesmanalas-19_27_orig
Des mangues prêtes à être cueillies
lesmanalas-18_27_orig
Dans le shed pour packer les mangues

L'allergie à la sève de mangue

Steve a eu l’allergie à la sève de mangues (mangoe rash). C’est plausible à 80% de l’attraper. Donc ce n’est ni de la malchance, ni une mauvaise protection. Le traitement dure 3 semaines et il est composé de corticoïdes et de pommades. Autant vous dire qu’après ça, la ferme ne lui a plus donné de picking de mangues !

lesmanalas-33_16_orig
La "mangoe rash" ou allergie à la mangue a attaquée Steve en quelques jours ! Pendant trois semaines, il était sous traitement et c'était pas joli-joli !
lesmanalas-34_15_orig
Son visage avait enflé en une nuit
lesmanalas-53_8_orig
Ses doigts étaient aussi enflés et tachés par la sève de mangues
lesmanalas-54_8_orig
Le premier jour de picking, il s'est également ouvert au crâne avec la machine... Décidément ce n'était pas son jour...

Une semaine à la ferme avec Audrey

La période creuse de décembre

Entre Noël et Nouvel an, la ferme était fermée et nous avons travaillé au ralentis. On a fait du travail simple et des journées courtes. On a eu deux semaines off et quelques jours off en décembre. Ce fut compliqué étant donné qu’on ne savait pas s’ils allaient nous donner davantage de travail en janvier. On avait même hésité à partir ! Heureusement que non !

Pendant cette période, on a récolté les litchis et entretenu les arbres.

lesmanalas-58_7_orig
Il faut parfois mettre du foin au pied des arbres pour garder l'humidité pendant les journées très chaudes
lesmanalas-17_27_orig
Pendant la période creuse, nos patrons nous ont employés à repeindre le sol de leur jardin. Un travail simple malgré le soleil et où on a étrangement travaillé avec eux ! On adore !

La saison des kiwis

Après les mangues, on a attaqué les kiwis pendant un peu plus d’un mois pour Steve et du prunning d’avocats et autres travaux divers pour moi. Ce fut long (car on n’avait plus de colocataires et la saison des pluies commençait !). 

lesmanalas-32_15_orig
En début d'année, Steve a surtout eu du travail dans les champs de kiwis
lesmanalas-31_16_orig
Il ne faut pas avoir peur des petites bêtes quand on bosse dans les kiwis !
lesmanalas-29_20_orig
Les collègues de Steve pendant le prunning de kiwis
lesmanalas-30_17_orig
Après le prunning, c'est le picking !
lesmanalas-15_26_orig
Pendant ce temps-là je m'attaque au arbres d'avocats en les nettoyant un peu (prunning)
DCIM100MEDIADJI_0019.JPG
On peut apercevoir la différence entre les arbres qui ont été "prunnés" et ceux qui ne l'ont pas été sur le champs du milieu

La saison des avocats

Enfin, la saison des avocats a démarré et on a pu enfin avoir de nouveaux colocataires, avoir des journées complètes de travail et enfin compter nos jours éligibles pour la deuxième année de Visa ! La saison a duré trois mois consécutives et on a même travaillé certains weekends ! Un aubaine lorsqu’on est payé à l’heure et qu’on veut faire un maximum d’argent en très peu de temps !

lesmanalas-57_7_orig
L'un des champs d'avocats vu du ciel
lesmanalas-49_9_orig
Steve (en orange) qui cueille les avocats (grounding picking)
lesmanalas-28_19_orig
A bord du cherry picker, Steve cueille les avocats en hauteur
lesmanalas-23_22_orig
Joche, son collègue à bord de son cherry picker
lesmanalas-35_18_orig
Les machines utilisées pour le grounding picking ne sont pas les mêmes que pour le cherry picking - Ici, le grounding picking
lesmanalas-27_17_orig
Les bins déjà empilées en cherry picking
lesmanalas-20_26_orig
Steve qui nettoie les bins
lesmanalas-9_31_orig
Pendant la saison des avocats, il n'y a pas que les garçons qui cueillent !
lesmanalas-21_26_orig
Une partie de mon équipe
lesmanalas-50_7_orig
De beaux avocats
lesmanalas-12_31_orig
Parfois, je me rendais à la nursery chez le fournisseur de ma ferme pour chercher les nouveaux plans d'avocats avec mon chef et je les plantais ensuite avec mon équipe
lesmanalas-8_32_orig
La fameuse machine à packer les fruits ! Que ce soit les kiwis, les mangues ou les avocats, cette machine tournait à plein régime !
lesmanalas-22_24_orig
Mon équipe de packing d'avocats
DCIM100MEDIADJI_0014.JPG
Une partie de leur propriété

Une semaine à la ferme avec Steve

Des soirées avec les collègues

On profitait de nos weekends où on n’avait rien prévu pour se retrouver à Mareeba chez nos collègues de Papouasie Nouvelle Guinée. C’était tout le temps festif (mais correct) et surtout très conviviale pour démarrer le weekend !

On peut dire qu’on s’est créé une petite famille sur place avec qui on a beaucoup échangé. Ce sera très dure de retrouver la même ambiance ailleurs et rien qu’en écrivant cet article, je suis très nostalgique des moments passés là-bas… J’espère que le destin continuera à nous mettre sur notre route des personnes aussi merveilleuses…

lesmanalas-37_14_orig
Les collègues de Steve chez nos collègues de Papouasie Nouvelle Guinée et Néo Zélandais
lesmanalas-46_10_orig
Presque chaque weekend nous nous réunissions pour passer une soirée ensemble. C'était souvent après le travail ou le samedi soir
lesmanalas-38_13_orig
Un ami à nos collègues de Papouasie Nouvelle Guinée nous a tatoué un dimanche matin...C'était un moment unique puisque lui même improvisait les contours des dessins ! Mais un super artiste. On est fier de porté ces créations !
lesmanalas-11_32_orig
La tortue voyageuse de Steve
lesmanalas-10_33_orig
Mon mandala "qui pleure" version maori
lesmanalas-7_33_orig
Ce soir là on a eu la chance de cuisiner et manger PNG (papouasie nouvelle guinée) !
lesmanalas-5_37_orig
Un lap-lap traditionnel (paréo) offert par mes collègues !! Adorable 😀 !!

Quelques moments importants vécus pendant cette période

Qui dit six mois au même endroit, dit aussi vivre une vie normale avec les amis (voir prochain article), les collègues, la vie de colocataires, mais aussi des moments importants dans l’année. Ce fut le cas pour nous où on a fêté notre premier Noël loin de nos proches… Et que dire ? Ce ne fut pas à la hauteur de nos espérances. Noël au soleil fait rêver, mais on aurait préféré fêter cette date avec nos familles. 

Pour l’occasion on s’est rassemblé entre “french team” et on a cuisiné une bonne partie de l’après-midi de bons plats de chez nous “comme à la maison”. Et ce qu’on n’a pas pu trouver en magasin, on l’a fait nous-même. Ainsi, à nous la terrine de kangourou, la bûche de Noël glacée au Nutella et la viande en croûte ! Ce fut tout de même un bon moment de partages autour d’un bon dîner et même si on espère rentrer cette année pour les fêtes, ce Noël unique restera gravé dans nos mémoires.

lesmanalas-44_11_orig
Noël au milieu des mangues !
lesmanalas-40_13_orig
Repas de Noël traditionnel entre frenchies
lesmanalas-52_8_orig
On oublie pas nos proches restés en France et le Père Noël apportera ces colis... un peu en retard...

Autre moment important : l’anniversaire de Steve, ou plutôt devrai-je dire, ces 30 ans ! Pour sa fête, on a redécoré entièrement la maison et invité nos amis frenchies ! Au programme, musique, gratin dauphinois et rôtis, gâteau génoise, jeux de société maison, vin et bière et beaucoup de bonne humeur !

lesmanalas-39_13_orig
Les 30 ans de Steve entre frenchies !
lesmanalas-25_20_orig
Les inondations et cyclones

Dernier moment important qui fut pour nous le premier dans nos vies et j’espère le dernier : le cyclone qui a fait de nombreuses inondations pendant des jours et des dégâts. On se souviendra toujours de notre vie coincée pendant quelques jours avec les colocs dans la maison encerclés par des torrents d’eau. Puis notre halte en magasin où ils n’avaient plus un seul produit en stock à cause du retard de livraison ! Une expérience unique dont on se serait bien passé… et pour cause, on ne pouvait pas quitter la maison car il y avait des risques de remonté de crocodiles dans les jardins…

Budget de 30€ par jour, respecté ou non ?

Locomotion Nourriture Hébergement Visites Achats
850€ d'essence (dont 300€ rego du 4x4)
2 638€ (coloc)
2 031€
1 382€ (internet, médecins, medocs, aménagement 4x4, cadeaux)
348€ (dont 316€ de tatoo)

Recettes du travail = 21 160$ (soit environ 13 355€)

SOIT UN TOTAL DE 7 250€, SOIT 47€ PAR JOUR.
​AVEC RECETTES : 0€ PAR JOUR – BÉNÉFICE DE 6 105,15€ (9 673$)

camembert-budget_orig
Répartition des dépenses pendant ses 6 mois
diagramme-budget_orig
Rapport Recettes/Dépenses pendant ces six mois en ferme (en euros)

Travailler en ferme fut difficile au début. On n’avait plus bosser physiquement depuis un an et surtout, on avait perdu notre musculature à travailler en restauration et en ville pendant deux mois. Ce fut également difficile car le travail en lui-même est assez pénible psychologiquement. On a commencé par le packing et c’est un travail répétitif. Pendant des heures on répète les mêmes gestes et personne ne s’attend à faire copain/copain avec nous puisque nous ne sommes que de la main d’oeuvre pas cher et qu’on est là que pour une petite période. Mais ça a beaucoup changé avec le temps. Puisque nous sommes restés longtemps, on nous a donné davantage de responsabilités, on a appris à connaître les personnes, on s’est créé un petit réseau et on a surtout varié le travail. C’en devenait moins pénible et plutôt intéressant. La vie en colocation fut également une merveilleuse découverte. On a partagé beaucoup de choses et on s’est créé une petite famille là-bas, aux Tablelands. Il nous a été très difficile de partir tant tout avait été parfait ! En plus de gagner une belle somme d’argent qui rentabilise déjà notre venue ici et nous promet plusieurs mois sans avoir besoin de travailler, on a pu vivre une expérience unique à l’autre bout du Monde. On ne sait pas si on retrouvera la même chose ailleurs, mais ce qui est certain, c’est qu’on n’oubliera jamais ces personnes, ces moments et ce travail dans cette ferme australienne !

Vous avez des questions concernant le travail en ferme en Australie ? Posez les nous en commentaire !

Cet article m'a été utile
5/5
Cet article m'a été utile
Merci pour ton vote !
Vous avez aimez l'article ? Partagez-le !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *