lesmanalas_ta_phrom_3

Cambodge

Nous avons passé la frontière Thaïlande/Cambodge en fin février 2017. Notre objectif était de commencer notre visite du pays par les célèbres temples d’Angkor. On peut dire qu’on est tombé littéralement sous le charme du site historique ! Mais ce n’est pas la seule chose que nous avons découvert là-bas. Bien plus qu’une destination touristique à la mode, le Cambodge intrigue par sa culture et ses paysages. Vous ne verrez, par exemple, que très peu de routes goudronnées même à la capitale et certains villages n’apparaissent pas sur les cartes et GPS. Ce pays est en plein essor et c’est ce qui le rend intriguant et mystérieux. Par contre, dire qu’on l’a aimé… c’est surtout le pays qui a changé notre façon de voyager et notre manière d’appréhender l’avenir.

Nous avons commencé par la visite des temples d’Angkor qui nous ont éblouis. Nous voulions prendre le temps et le faire le moins cher possible, du coup, notre choix s’est porté sur le vélo. On ne va pas vous mentir qu’on a eu très chaud. Mais on a aussi passé de merveilleux moments… Comme par exemple, notre traversée de la forêt pour atteindre un petit temple isolé et caché par la végétation. Ou encore l’achat d’un fruit inconnu qu’on n’a plus jamais vu en Asie et qui était pourtant si juteux !

C’est aussi à Siem Reap que nous avons rencontré Clo Hey qui travaille pour une ONG, la Bayon Pastry School. Nous avons fait un échange de recettes pour notre projet avec la Fondation ARSEP : nos Manalas contre un dessert de l’école ! Une belle expérience !

Vous l’aurez compris, nous perdre dans cette immensité vieille de plusieurs centaines d’années, nous a complètement fait oublié que nous étions dans l’un des pays les plus pauvres d’Asie du Sud-Est.
La réalité nous a vite rattrapés quand nous avons pris le bus pour nous rendre à Champasak. Cette ville est isolée et plutôt calme. Pourtant, elle est magnifique. Beaucoup de personnes n’y vont que pour y découvrir le bambou train ou encore les tristement célèbres Batu Caves où des milliers de personnes ont été exécutés pendant la guerre… Mais il ne faut pas s’arrêter à ça. Il faut aussi rencontrer les villageois et goûter leurs cuisines. Il faut aller voir la maison khmer qui a survécu de la guerre et il faut aussi se promener le long du canal et y visiter les temples. C’est aussi le lieu où nous avons fait la connaissance de Gaëlle et Thomas en voyage de quelques semaines dans le pays.

Notre troisième étape fut plus aventurière et nous avons voulu sortir des sentiers touristiques. Qu’à cela nous tienne de leçon ! Dans certains pays, il vaut mieux ne pas le faire ! La jungle des Cardamomes est un lieu vierge de toute trace humaine. A mi pas entre la Thaïlande et le Cambodge, personne ne le traverse sans être accompagné d’un ranger et même si vous le souhaitiez, vous ne pourriez pas entrer tant la végétation y est luxuriante. Ce fut une expérience incroyable et en même temps remplie de doutes et de problèmes. On vous laisse lire notre article, au risque de nous répéter. De toute façon cette histoire est si incroyable et longue à raconter, que je ne pourrai pas le faire sur cet article.

Enfin, on n’oubliera pas Kampot et ses grottes, sa mangrove, ses champs de sel et de poivres… Un volontariat qui s’est fait naturellement quand nous avons rencontrés deux européens en projet ici pour replanter de la mangrove ! Une incroyable découverte et surtout, de très belles rencontres !

Pour finir, notre traversée du pays, nous avons été invités par un couple rencontré dans la jungle des Cardamomes (quand je vous dis que vous devez lire notre histoire !). Ils habitent à la capitale Phnom Penh et il nous était impossible de ne pas les revoir !

Notre itinéraire en détail

Une carte interactive pour mieux visualiser notre parcours

Découvrez l’ensemble de nos voyages au Cambodge sur cette carte interactive. Merci au couple de voyageurs Novo-monde pour cette carte !

Cliquer sur les différents marqueurs pour découvrir le récit de nos aventures !

Nos aventures cambodgiennes