Installer son électricité sur son camping-car, Narbonne accessoires

Installer son électricité dans son camping-car pour être autonome

Besoin d’installer votre électricité dans votre camping-car pour le rendre autonome ? Voila un article qui devrait vous être utile. Après avoir parlé de combien coûte la rénovation d’un vieux camping-car, il est temps de vous expliquer pourquoi le budget électrique est aussi important ! Découvrez dans cet article, les besoins, le matériel nécessaire, le budget mais aussi comment installer tout ça !

1/ Petit rappel sur comment est installé l'électricité par défaut dans un camping-car

Tous les camping-cars sont équipés pour avoir une électricité. Cette installation standard comprend généralement :

  • des prises intérieurs en 220V (utilisables uniquement lorsque le camping-car est raccordé en extérieur)
  • des lumières 220V (utilisables uniquement lorsque le camping-car est raccordé en extérieur)
  • des prises intérieures 12V (utilisables lorsque la batterie secondaire n’est pas vidée ou bien lorsque le camping-car est branché en extérieur – mais uniquement sur les nouveaux modèles, sinon inexistants)
  • des lumières 12V raccordées également à la batterie secondaire (utilisables lorsque la batterie secondaire n’est pas vidée ou bien lorsque le camping-car est branché en extérieur)

La batterie secondaire est branchée avec un coupleur séparateur à la batterie moteur afin de se charger lorsque le moteur tourne via l’alternateur.

Ainsi, on a deux moyens d’avoir de l’électricité dans un camping-car.

Cependant, notez qu’un camping-car ne sera jamais autonome sans panneaux solaires. En effet, à moins de faire des kilomètres chaque jour (et bonjour la planète et le portefeuille), il ne sera pas possible de charger autrement la batterie principale.

On en vient donc à l’intérêt premier d’installer des panneaux solaires sur les camping-cars.

2/ Le matériel nécessaire pour commencer à faire sa nouvelle installation électrique

Pour faire son installation électrique et devenir autonome en électricité, il faut tout d’abord bien penser à son projet, à son budget, et surtout, à ses besoins.

a) Quel matériel électrique on a utilisé pour quelle autonomie d'énergie ?

Avant même de vouloir 5 panneaux solaires et 3 batteries, posez-vous déjà la question de quels sont vos besoins électriques. Car oui, il n’est pas nécessaire d’installer une flopée de panneaux solaires et de batteries couteuses si au final vous n’en aurez jamais l’utilité. Il existe de nombreux sites internet pour calculer sa consommation électrique en fonction des appareils qui seront connectées quotidiennement. Il y a en a un particulièrement un qui permet de simuler sa consommation électrique dans un véhicule aménagé

Une fois que vous aurez simuler tout ça et que vous obtiendrez vos besoins énergétiques, vous saurez combien de panneaux solaires et de batterie vous aurez réellement besoin.

Enfin, voila la liste du matériel nécessaire pour une installation électrique :

  • un ou plusieurs panneaux solaires (selon vos besoins) – et nous avons installé deux panneaux solaires 190W + 110W
  • une ou plusieurs batteries (selon vos besoins) – et nous avons choisi une batterie gel 12V  (superwatt 250AH)
  • Convertisseur Victron 800W
  • Régulateur MPTT Victron 100/30A
  • Coupe circuit 
  • Porte fusibles
  • Fusibles divers
  • Smartshunt (appareil connecté qui permet de suivre sa consommation électrique réelle via son smartphone)
  • Cables section 2.5mm + 10mm + 6mm + 4mm
  • Connecteurs MC4
  • Passe-câbles pour les panneaux solaires
Installer son électricité sur son camping-car, régulateur mptt victon
Installer son électricité sur son camping-car, régulateur mptt victon

b) Pourquoi ce choix ?

1- La batterie

Il existe aujourd’hui 2 sortes de batteries pour les véhicules aménagés : les gel et les lithium. Il est fortement déconseillé d’installer des batteries plombs et acide pour son électricité. Ces batteries ne sont pas faites pour être vidées et rechargées quotidiennement et sont en plus, très toxiques. Concernant les batteries AGM, notez qu’elles peuvent être envisagées mais qu’elles ne sont pas prévues pour des véhicules aménagés. Elles ne supportent entre autre pas les secousses.

Il y a donc uniquement deux vraies possibilités qui sont le gel et le lithium. Leur grosse différence n’est pas que le prix. Bien que la lithium est jusqu’à dix fois plus chers que la gel, celle-ci est fortement plus intéressante. Elle se charge plus vite et peut être déchargée dans son intégralité sans dommage (max 50% pour la gel). Elle est en outre moins lourde et plus légère. Ce qui fait d’elle la préférée des vans.

Pour notre part, même si ce genre de batterie nous faisait rêver, le prix nous a fortement freiné. Donc oui à la batterie lithium, mais quand le budget le permet ! Sinon, il faut faire sans et profiter du voyage pour être un peu moins connecté (on a une batterie gel 250A).

2- Les panneaux solaires

Attention, voilà quelque chose de compliqué à choisir ! Choisir ses panneaux solaires, c’est juste la partie la plus compliquée d’un projet d’autonomie électrique sur son véhicule aménagé ! Il existe plusieurs variantes de panneaux solaires et plusieurs prix également. Ce qu’il faut savoir c’est les différences entre ce qui vous sera proposé :

  • 12V ou 24V ? Le 12V est standard, mais plus cher que le 24V. On serait donc tenté de prendre du 24V, cependant attention à ce que votre régulateur MPTT puisse le géré. Car oui, ce qui fait plutôt pencher la balance dans le choix d’un panneau 12V ou 24V c’est bien le MPTT !
  • souple ou dure ? Un panneau solaire souple permet une meilleure prise au vent mais il est relativement plus cher qu’un panneau dure. Il est également plus difficile à fixer sur le toit (et on sait de quoi on parle pour avoir perdu le nôtre sur l’autoroute VDM). Le panneau dure a l’avantage d’être moins cher mais tient beaucoup mieux car il a des fixations spéciales qui tiennent !
  • polycristallin ou monocristallin ? Le polycristallin est le moins cher mais il donne moins de rendement que le monocristallin préconisé par les accessoiristes pour camping-cars.

Enfin, pour finir, il est possible d’installer plusieurs panneaux solaires sur son toit de véhicule. Mais là, ce serait très compliqué à vous l’expliquer dans un article. N’hésitez pas à nous poser vos questions en commentaire si besoin.

Donc, nous y voila ! Qu’a-t-on finalement installé sur notre Bubble ? Au tout début, nous avions le panneau souple d’une installation de l’ancien propriétaire. Celui-ci était vieux, avec un rendement moyen et il s’est décollé alors que nous roulions ! Donc autant vous dire qu’après cette mésaventure, on a voulu faire poser nos panneaux par des professionnels pour éviter de futurs accidents et surtout parce que si ça arrive à nouveau, notre assurance pourra le prendre en compte ! On a donc choisi 2 panneaux monocristallins 12V en dure de 190W et 110W branchés en parallèle (mais Steve a fait le branchement électrique).

c) Quel en a été le coût ?

En fonction de ce que vous choisirez et de vos besoins électriques et de si vous faites vous-mêmes l’installation ou non, le coût variera entre 1 000€ et 5 000€ (un bras 😱). 

Pour faire plus simple, prenons l’exemple de notre installation électrique qui nous a coûté environ 2 000€ (tout compris). Steve a fait toute l’installation lui-même. Cependant, nous avons décidé de laisser des professionnels fixer nos panneaux solaires. Cette main-d’oeuvre nous a coûté 300€. On aurait pu aussi acheter une batterie lithium à 3 000€ au lieu de 300€ et finalement payer la modique somme de 5 000€ (ironie !). Vous comprendrez qu’une installation ne peut pas être au même prix pour tout le monde. Il vaut mieux démarrer dans l’ordre en calculant d’abord ses besoins électriques avant d’acquérir son matériel ou encore de confier la pose à des professionnels qui vous feront une installation standard qui ne sera pas forcément suffisante pour vos besoins.

d) Où se procurer le matériel ?

Le plus simple si vous souhaitez faire l’installation vous-mêmes, est de vous procurer le matériel là où les prix sont les plus intéressants sans faire confiance aux sites internet bas de gamme. Car oui ! Vous serez tenter (comme nous tous) d’acheter des panneaux solaires à 50€ mais ne vous faites pas avoir ! Il vaut mieux investir (car oui c’est un investissement, vous n’achetez pas une casserole !) auprès de professionnels de l’électricité vers qui vous saurez que le matériel fonctionnera et sera de bonne qualité et sécurisé.

Donc oui Internet est une bonne solution, mais commandez auprès des professionnels ! Pour notre part on a commandé quasiment tout sur Allosolar. Pour ce qui manquait et qui n’était pas important (pince à sertir entre autres choses), on est passé par Amazon. 

Pour terminer, vous pouvez également vous fournir auprès des accessoiristes de camping-cars. Cependant, les prix sont souvent plus chers et vous serez tenter ensuite de leurs confier la pose car ils sont, entre outre, de très bons vendeurs. Mais c’est une très bonne solution également si vous souhaitez faire faire la pose par des professionnels. 

Installer son électricité sur son camping-car, lampe et usb
Une lampe fabriquée en 12V ainsi qu'une prise double USB qu'on a ajouté à côté d'une prise déjà existante.

e) Quoi prévoir en plus du matériel pour pouvoir faire l'installation électrique ?

Il n’y a pas que la liste de matériels que je vous ai donné plus haut qu’il faudra avoir pour commencer votre installation électrique.

Fournissez-vous également :

  • d’une pince à sertir,
  • de cosses,
  • d’une pince plate,
  • d’une pince coupante,
  • d’un tournevis,
  • de scotchs électriques, 
  • d’un cutter,
  • les prises usb,
  • les boutons on/off.

3/ Faire son installation électrique pour son camping-car

Ça y est ! Vous avez tout ce qu’il faut pour faire votre installation électrique ! Il ne reste plus qu’à vous retrousser les manches et à attaquer le chantier… enfin presque ! 

a) Quel est notre schéma électrique ?

Avant toute chose, faites votre schéma électrique. Cela vous permettra de vérifier que vous avez tout ce qu’il vous faut pour démarrer les travaux, mais surtout que vous n’avez rien oublié dans votre projet (une prise par-ci ou une lampe par-là). Et vous pourrez à cette étape être certains de votre consommation électrique.

b) Quelles conditions météorologiques pour faire l'installation ?

Pas de surprise, il vaut mieux une météo dégagée pour faire son installation électrique. On évite la pluie bien évidemment et les lieux humides pour éviter de tomber du toit (humour).

c) Durée de l'installation ?

Forcément en fonction de vos matériels et de votre projet, vous mettrez plus ou moins de temps que la moyenne. Il faut en général compter 1 semaine d’installation répartis ainsi :

  1. La préparation du matériel : on déballe, on positionne son matériel, on commence à sertir les fils
  2. Le branchement à la batterie : on fait les raccordements des lampes, des prises et des boutons sur la boîte à fusibles, puis on branche la boîte à fusible à la batterie secondaire
  3. Le branchement des panneaux solaires : on les branche au régulateur MPTT avec un coupe-circuit entre, puis on relit le MPTT à un fusible avant de le brancher à la batterie
  4. L’installation du convertisseur à la batterie avec un fusible entre les deux

Notez qu’il n’y a pas d’ordre précis pour faire son installation. Mais beaucoup de rigueurs et de concentrations vous permettront de ne pas faire de boulettes. Alors on se note les étapes clés de son propre projet et on y va étape par étape en respirant un bon coup. Attention d’ailleurs de ne surtout pas relier le + et le – de votre batterie ! Sous peine de faire un court-circuit !

Installer son électricité sur son camping-car, session ps4
Après-midi jeux vidéos sur notre PS4

4/ Quelles sont les étapes pour faire son installation électrique ?

On en a parlé un peu rapidement au dernier point plus haut. Il n’y a pas d’étapes pour vraiment faire son installation correctement. Cependant, soyez rigoureux et attentifs pour ne rien oublier et ne pas vous tromper entre les + et les – .

a) Dans quel ordre procéder ?

Pour notre part nous avons préféré démarré par l’intérieur. On a donc commencé par tout positionné et par vérifier que nous avions tout ce qu’il nous fallait d’après notre schéma électrique.

  1. Avant de commencer, on a fixé toute l’installation standard du camping-car sur notre batterie secondaire sans passer par la boîte à fusibles. A vous de voir si vous souhaitez le faire ou non.
  2. Ensuite, on a préparé toutes les prises et les lampes que nous ajoutions en 12V. On les a fixé aux murs et branchées à un câble assez long pour parvenir jusqu’à la batterie secondaire.
  3. Puis, nous avons fixé la boîte à fusibles non loin de la batterie secondaire. On y a connecté tous nos câbles en sortie (lampes, prises USB et frigo). Et enfin, la boîte à fusibles a été connectée à la batterie en + et – .
  4. Ensuite, il a fallu nous occuper de l’extérieur : les panneaux solaires. On avait déjà notre premier panneau au toit. On a donc installé un passe-câble (inexistant car l’ancien câble passait pas une ventilation). Et on a ensuite tiré nos câbles jusqu’à un coupe circuit, juste avant le régulateur MPTT. Le régulateur MPTT a ensuite été connecté à la batterie.
  5. Il a fallu ensuite installer le convertisseur à la batterie en intégrant entre les deux un fusible. 
Installer son électricité sur son camping-car, passe câbles
Le passe-câbles

b) A ne pas oublier !

Si tu as un doute, lis bien toutes les notices qui accompagnent les matériels achetés. Aussi, penses à respirer lorsque tu fais tes branchements. Ça parait impressionnant mais ce n’est pas si compliqué si on réfléchi deux fois avant de câbler. Si ce n’est pas clair, poses nous tes questions en commentaire !

Nous espérons que cet article ait pu t’aider à imaginer ton projet électrique dans ton camping-car. Surtout, n’hésite pas à nous poser tes questions. C’est très compliqué de tout écrire et il se peut que nous ayons oublié quelques points. Tu peux aussi voir notre vidéo d’installation électrique pour t’aider.

lesmanalas-pinterest-miss-manala
Vous avez aimé l'article ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *