lesmanalas-7_56_orig
Voyager avec un 4x4 aménagé,  Voyager en 4 roues,  Voyager en Australie,  Voyager en Océanie

D’Exmouth à Geraldton (Coral Bay, Carnarvon, Shark Bay, Kalbarri, Pink Lake, Geraldton)

Après avoir travaillé à Exmouth, nous avons descendu la côte ouest pendant un peu plus d’un mois en appréciant chaque point d’intérêt. Entre plages, fonds marins, rencontres, parcs nationaux, animaux, villages, Histoires et surtout… retrouvailles avec des arbres et des fleurs, on a été plutôt occupés ! On vous présente les joyaux de la côte ouest. Ces destinations où se rendent chaque année des milliers d’australiens et voyageurs pour découvrir à la fois des paysages sauvages et magnifiques, mais aussi pour apprécier la quiétude des lieux.

Première étape : Coral Bay

Après avoir quitté Exmouth, nous avons passé une première nuit un peu illégalement juste avant Coral Bay. Nous ne voulions pas payer une nuit en camping pour notre premier jour de roadtrip et nous ne voulions pas nous dépêcher de visiter Coral Bay.

Le lendemain, nous rejoignions tôt le matin le petit village aux eaux turquoises. Nous y retrouvons nos amis Corentin et Sophie et nous passons la matinée ensemble avant leurs départ. Nous notons leurs bons plans et nous nous empressons de découvrir les lieux. Au programme, ce sont des dizaines de requins que nous apercevons au bord de la plage. Nous sommes tout simplement obnubilés par eux et y passons plusieurs heures. A eux, se mélangent des raies. Et comme la marée est basse, il y en a des dizaines emprisonnées dans des marres d’eaux salées que nous pouvons approcher ! Il faut bien sûr beaucoup marcher pour apercevoir tout cela car ils sont situés tout au nord du village, à quelques kilomètres de marche.

Nous décidons ensuite de nous baigner. Mais pas sans nos combinaisons ! L’eau reste fraîche et le vent glaciale ! Nous découvrons des fonds marins colorés, mais peu de poissons finalement. Malgré tout, je nage pour une seconde fois avec un requin de récif qui se promène le long de la plage !

Le lieu nous plaira tant que nous déciderons d’y rester une journée supplémentaire.

lesmanalas-13_43_orig
28/11/2018 - Coral Bay vu en drone
lesmanalas-10_46_orig
28/11/2018 - Plage de Coral Bay
lesmanalas-14_39_orig
28/11/2018 - Les requins vu en drone
lesmanalas-4_61_orig
28/11/2018 - Face aux requins
lesmanalas-12_44_orig
28/11/2018 - Une raie
lesmanalas-3_68_orig
28/11/2018 - Un banc de poissons

Deuxième étape : Carnarvon

Nous ne sommes pas restés longtemps à Carnarvon. Mais assez pour remplacer notre inverter car il avait grillé et faire nos courses. On avait très peu rempli nos vivres à Exmouth pour le départ étant donné que le IGA local coûtait très cher. C’est donc dans cette mini ville qu’est Carnarvon que nous nous sommes ravitaillés.

Cette petite ville côtière est très venteuse et assez désertique. Nous n’avons pas trouvé de grands intérêts en la parcourant. Il y a cependant beaucoup de fermes aux alentours pour ceux veulent faire leurs jours de fermes pour rester une année supplémentaire (CF notre article sur comment trouver un job en ferme). C’est aussi intéressant pour ceux, comme nous, qui veulent acheter des produits frais directement chez le producteur.

Nous avons pris la route le jour même pour rejoindre un free camp. Nous avons juste fait un petit détour sur une route de terre pour apercevoir un peu l’océan et nous y avons croisé la route de biquettes sauvages.

lesmanalas-5_59_orig
01/12/2018 - Sur les rives de Carnarvon
lesmanalas-6_52_orig
01/12/2018 - La Jetty de Carnarvon
lesmanalas-4_62_orig
01/12/2018 - Nous réglons la pression des pneus
lesmanalas-1_73_orig
01/12/2018 - Des biquettes qui traversent la route
lesmanalas-3_69_orig
01/12/2018 - Ballade à marée basse

Troisième étape : Shark Bay

En avant pour Shark Bay ! On en rêvait tellement… qu’on a été déçus…
Le lieu est beau et sauvage et c’est bien le soucis. Il est impossible de dormir sans payer un camping et nous étions arrivés le dimanche donc impossible de dormir au bord de la mer, l’option la moins cher car les rangers ne travaillent pas donc impossible de payer son emplacement !
Nous avons cependant aimé les différentes attractions. Malheureusement, c’est un peu comme partout. Tu roules, tu apprécies un peu et tu repars. Du coup, tout est démesuré, mais mise à part un parking, il n’y a pas vraiment de quoi passer plusieurs heures à chaque point d’intérêt.

On a commencé par Shell Beach. Cette plage fait des dizaines et des dizaines de kilomètres et est unique en son genre car elle est constituée uniquement de coquillages ! Pas de sable donc pour ce lieu face à une mer de toute beauté.

Nous avons également visité Denham le village de Shark Bay, point de départ des activités. On y a fait le musée avec son film gratuit en 3D comptant l’histoire d’un navire australien de la seconde guerre mondiale.
On a également été voir l’église qui est construite uniquement en coquillages !
On a fait un petit tour au Little Lagoon. Nous ne sommes pas allés à Monkey Mia pour y approcher les dauphins. L’attraction, payante ne nous donnait pas envie. Nous n’avons pas non plus été au François Perron National Park. N’ayant qu’un petit 4×4, nous ne voulions pas tenté l’expérience racontée comme compliqué car il y a beaucoup de franchissements.

lesmanalas-13_44_orig
02/12/2018 - Sur la Shell Beach
lesmanalas-12_45_orig
02/12/2018 - L'église de Denham faite à partir de coquillages
lesmanalas-11_46_orig
02/12/2018 - Port de Denham

Au retour, nous nous sommes arrêtés au Ocean Park. Nous voulions comprendre un peu plus les fonds marins et tenté d’apercevoir les requins.
C’est une chose qu’il faut véritablement faire si vous êtes dans le coins. Les animaux marins sont pour la plupart des rescapés et il ne pêchent pas pour compléter cet aquarium. Il est géré par des rangers essentiellement. On y apprend tout grâce au guide qui explique (en anglais) tout ce qu’il a à connaitre sur les fonds marins australiens. Que ce soit des potentiels dangers pour les nageurs ou des animaux trop mignons (tortues !) ils répondent à toutes les questions des visiteurs. C’est d’ailleurs la première fois que nous pouvions mettre une image sur un stone fish ou un serpent de mer. On a d’ailleurs appris qu’un serpent de mer ne mordait jamais sauf en cas de danger. Ils étaient très curieux et s’approchaient très près des personnes sans vouloir leurs faire du mal. On a même vu un guide le prendre dans ses mains alors que le poison du serpent est mortel ! Donc pas de panique si vous en voyez un !

Le stone fish quand à lui est très venimeux. Portez toujours des chaussures à semelles quand vous nagez car son venin est le plus mortel au monde si vous marchez dessus et ils sont impossibles à voir à l’œil nu. Il peuvent tuer un requin et des baleines… pour vous dire ! Concernant les requins… je vous laisse découvrir le lieu et arrête de tout vous révéler. Mais sincèrement, allez y !

lesmanalas-8_52_orig
02/12/2018 - Stone Fish vu à l'Ocean Park de Shark Bay
lesmanalas-7_54_orig
02/12/2018 - Un pieuvre à l'Ocean Park de Shark Bay
lesmanalas-3_70_orig
02/12/2018 - Un serpent de mer au Ocean Park de Shark Bay
lesmanalas-6_53_orig
02/12/2018 - Des requins de récif au Ocean Park à Shark Bay
lesmanalas-4_63_orig
02/12/2018 - Donatelo à Shark Bay
lesmanalas-2_73_orig
02/12/2018 - Sur les hauteurs de Shark Bay

Quatrième étape : Kalbarri

Kalbarri regorge de paysages différents. Au nord, il y a le National Park divisé en deux parties. Au centre, son village avec ses pélicans. Au sud, ses falaises grandioses et son eau turquoise. Il faut plusieurs jours pour parcourir les environs d’autant plus que les randonnées prennent plusieurs heures chacune. Prévoyez vos maillots de bain en fonction de la saison. Vous pourrez vous y baigner ! Et ce n’est pas négligeable quand on marche entre les rochers sous un soleil de plomb !

Première partie du National Park : la partie EST

Dans la partie Est du parc national, vous allez pouvoir descendre dans une jolie gorge aux allures de Karijini. On était heureux d’enfin revoir des fleurs et de la végétation après avoir passé autant de temps sur la côte venteuse et dans les déserts. Vous apprécierez la fraîcheur de l’eau de la gorge en vous y baignant… Beaucoup de personnes ne viennent pas dans cette partie du parc privilégiant la célèbre Nature’s Window (voir photo plus bas). Pour notre part, la tranquillité des lieux, la petite rando dans les gorges escarpées et  le fait de pouvoir s’y baigner fait que c’est la partie du parc que nous avons préféré.

lesmanalas-20_34_orig
04/12/2018 - Vu en drone le National Park de Kalbarri
lesmanalas-12_46_orig
04/12/2018 - Au National Park de Kalbarri
lesmanalas-11_47_orig
04/12/2018 - En équilibre au National Park de Kalbarri
lesmanalas-3_71_orig
04/12/2018 - Audrey qui se baigne au National Park de Kalbarri
lesmanalas-2_74_orig
04/12/2018 - Dans les gorges du National Park de Kalbarri

Deuxième partie du National Park : la partie OUEST

Nous rejoignons l’après-midi la deuxième partie du National Park. Ce lieu est merveilleux ! Il y a la célèbre window rock ! De la forme de l’Australie, ce trou dans la roche donne une vue incroyable sur les Gorges de Kalbarri. Nous avons apprécié longuement le paysage. Si longuement, qu’en regardant l’heure, nous remarquons qu’il est trop tard pour faire la randonnée de plusieurs heures et que nous devons rejoindre le village pour réserver une nuit d’hôtel avant la nuit !

Le stone fish quand à lui est très venimeux. Portez toujours des chaussures à semelles quand vous nagez car son venin est le plus mortel au monde si vous marchez dessus et ils sont impossibles à voir à l’œil nu. Il peuvent tuer un requin et des baleines… pour vous dire ! Concernant les requins… je vous laisse découvrir le lieu et arrête de tout vous révéler. Mais sincèrement, allez y !

lesmanalas-18_36_orig
04/12/2018 - Vue incroyable sur les gorges de Kalbarri - vu en drone
lesmanalas-9_52_orig
04/12/2018 - La Nature's Window, forme de l'Australie
lesmanalas-10_48_orig
04/12/2018 - Les Manalas devant la Nature's Window

Le Sud de Kalbarri

Le deuxième jour nous continuons notre route au sud du village en longeant la mer. Les spectacles sont magnifiques. L’eau est limpide et les vagues se déchaînent sur les falaises. C’est incroyable. Nous nous arrêtons à chaque point de vu pour admirer le spectacle et ne regrettons pas d’avoir prévu une journée pour le faire.

lesmanalas-17_36_orig
05/12/2018 - Quelque part à Kalbarri vu en drone
lesmanalas-6_54_orig
05/12/2018 - Mushroom Rock
lesmanalas-16_36_orig
05/12/2018 - Eagle Gorge Lokout
lesmanalas-8_53_orig
05/12/2018 - Les Pellicans à Kalbarri
lesmanalas-5_61_orig
05/12/2018 - Jolies plantes rosées poussant sur les rochers

Cinquième étape : Pink Lake de Gregory (lac rose)

Nous poursuivons notre journée en direction du célèbre Pink Lake ! Ou devrai-je dire l’un des célèbres lac rose d’Australie.
Sa couleur provient naturellement d’une algue qui se développe dans l’eau à cause du eau degré de salinité de l’eau.
Ce lac proche du village côtier de Gregory est exploité par une société privée qui utilise cette algue pour fabriquer entre autre des produits de beauté. Nous ne pouvions donc pas accéder aux routes qui séparent les différents bassins du lac, mais grâce au drone, nous avons pu immortaliser la couleur des différents bassin vu du ciel et c’était incroyable !

De l’autre côté du lac, du côté de Gregory, il y a une petite plage salée qui donne accès au lac. Certaines personnes s’y baignent, et d’autres marchent sur le lac asséché à la fin de l’été. C’est l’accès parfait pour faire des photos au bord de l’eau.
Sachez que les algues ne sont pas toxiques pour l’homme et qu’il est possible de s’y baigner. Ce qui nous a refroidi c’est plutôt de savoir qu’une entreprise chimique y était installée et que de ce fait, nous ne voulions pas y plonger les pieds !
Pour avoir un meilleur aperçu du rose, il est préconisé d’y aller quand le soleil est dos au lac (afin de ne pas avoir les reflets du soleil dans le lac qui brouille la couleur de l’eau) et quand ce n’est pas nuageux !

lesmanalas-6_55_orig
05/12/2018 - Devant les bassins du Pink Lake - vu de drone
lesmanalas-8_54_orig
05/12/2018 - Le Pink Lake à quelques pas de l'Océan Indien
lesmanalas-5_62_orig
05/12/2018 - Accès au lac, côté Gregory

Ce fut un moment magique (tout autant que quand nous avons découvert le lac salé sur la côte ouest !) car nous avions entendu parlé des lacs roses d’Australie depuis plusieurs années déjà et que nous nous étions promis d’en voir un en vrai pendant notre voyage ! C’est assez étrange car nous ne l’imaginions pas ainsi. Nous avons été tellement surpris par ce rose intense couleur barbe à papa ! Tout le monde nous disait que c’était pas très voyant… Je ne sais pas si nous avons été chanceux, mais c’était très rose !

lesmanalas-2_75_orig
05/12/2018 - Devant le lac rose du Western Australia
lesmanalas-4_65_orig
05/12/2018 - Cristaux de sel au Lac Rose

Sixième étape : la ville de Geraldton

Geraldton a été un petit coup de cœur pour nous. L’architecture jusqu’à présent peu présente dans les villes australiennes est très jolies ici. Il y a un mélange entre maisons coloniales, vieilles pierres, touches européennes et pub américains. Tous les styles s’y mélangent et la ville en elle-même, bien que petite, rassemble tous ce qu’il faut pour y être bien. Les rues commerçantes sont animées et décorées. Il y a même des pavés ! Nous avons pris le temps de visiter les lieux, dont le phare aux allures normands, une cathédrale moderne et immense, un vieil hôpital et une ancienne prison reconvertie en boutiques d’artistes…
Bref, il y a de quoi faire ici pour passer du bon temps !

C’est aussi ici que nous rencontrons la Team Geraldton ! Un groupe d’amis dont nos chemins se croiseront souvent et avec qui nous allons partager de merveilleux moments dans l’ouest australien. Parmi eux, nous retrouvons Corentin et Sophie avec qui nous avons partagé pleins d’aventures depuis Alice Springs. Mais aussi Noémie, Pierre, Alban et Emma ! Mais ça, c’est une autre histoire !

lesmanalas-4_66_orig
06/12/2018 - Cathédrale de Geradlton
lesmanalas-1_76_orig
05/12/2018 - Phare de Geraldton
lesmanalas-2_76_orig
05/12/2018 - Intérieur de la cathédrale de Geraldton
lesmanalas-5_63_orig
06/12/2018 - Ancien hôpital de Geraldton
lesmanalas-9_53_orig
06/12/2018 - Dans la cour intérieur de l'ancienne prison de Geraldton
lesmanalas-8_55_orig
06/12/2018 - Dans l'ancienne prison de Geraldton
lesmanalas-10_49_orig
06/12/2018 - Les cellules de l'ancienne prison de Geraldton ont été transformées en boutiques

Visualiser notre roadtrip en vidéo !

Budget de 30€ par jour, respecté ou non ?

Locomotion Nourriture Hébergement Visites Achats
310€
144€
40€
31€
86€

SOIT UN TOTAL DE 611€ / SOIT 68€ PAR JOUR SUR 9 JOURS DE ROADTRIP

Malgré notre bonne volonté à ne pas payer de campings, nous n’avons pas eu le choix. Entre Exmouth et Coral Bay, il n’y a pas de freecamp, mais heureusement nous avons réussi à trouver un coin tranquille pour poser notre rooftop tent (merci Corentin et Sophie !). A Shark Bay, ce fut différent et Kalbarri également. Nous avons donc dû payer deux campings. Côté essence, nous avons parcouru beaucoup de kilomètres en peu de jours. Et ça a un coût ! Sans compter que nous avons dû acheter un nouvel inverter pour notre électricité et notre visite de l’Ocean Park et nous explosons le compteur de notre budget journalier ! Mais nous avions aussi travaillé pour ça à Exmouth. Nous savions qu’en arrivant près de Perth, cela allait être de plus en plus compliqué de trouver un endroit où dormir et de trouver des activités gratuites.
Cette partie du voyage fut fabuleuse. On a vu des paysages tellement différents et on a vécu des moments très intenses. On a également rencontrés des personnes incroyables et ce fut aussi pour nous le dernier roadtrip dans le Western Australia “à la bush” avec notre 4×4 Lilly !

Des questions ? Posez les dans les commentaire !

Cet article m'a été utile
5/5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *