italie-63_orig
Découvrir l'Italie,  Parcourir l'Europe,  Voyager avec une voiture non aménagée,  Voyager en 4 roues

Impossible de voyager jusqu’en Italie avec une simple voiture 3 portes ?

En juillet 2015, nous partions pour notre premier roadtrip en Italie en voiture. La destination choisie fut facile. Nous voulions des plages, des montagnes et surtout de la belle architecture et de la bonne nourriture. Etant alsaciens, nous pouvions facilement avoir tout cela en nous rendant en Italie via l’Allemagne et l’Autriche. Nous avons donc fait notre petit voyage à bord de notre Golf 3 portes sur les traces des romains pendant 2 semaines. 

Comment préparer un roadtrip de quelques semaines en Europe ? Que voir sur notre itinéraire ? Combien prévoir par personne ? On répond à vos questions dans cet article !

Préparer son véhicule

Je ne rentrerai pas dans les détails concernant l’importance de faire un check-up de votre voiture avant votre départ. Renseignez-vous dans un garage pour le prix. Il me semble indispensable d’en vérifier son état pour ne pas tomber en panne loin de chez sois !

Ici, je vais surtout vous parler du matériel que nous avions apporté pour ce roadtrip ([POST EDIT 2020] Désormais, je pense que nous partirions avec beaucoup moins d’affaires et des objets plus compacts !)

Contenu de nos affaires

1 caisse en plastique contenant nos vêtements

  • 2 maillots de bain chacun
  • 5 slips chacun
  • Audrey : 1 robe + 1 jupe + 2 shorts + 1 paire de chaussettes + 1 soutien-gorges
  • Steve : 3 shorts + 2 paires de chaussettes
  • 3 t-shirts chacun
  • 1 gilet chacun
  • 1 pyjama coton chacun

1 caisse en plastique contenant le matériel de camping et de rando

  • 1 petit pot de liquide vaisselle
  • 1 torchon
  • 1 éponge
  • 1 petite bassine
  • 1 savon de Marseille
  • 1 économe
  • 1 ouvre-bouteille
  • 1 ouvre-boîte
  • 1 opinel
  • 1 recharge de gaz pour le réchaud
  • 1 lampe torche
  • 4 couverts + 2 assiettes + 2 gobelets en plastique
  • sacs poubelles
  • scotch hydrophobe
  • 1 trousse de secours
  • 1 casserole transformable en poële
  • 1 briquet
  • quelques boîtes de conserve

1 caisse en plastique pour la plage

  • 2 nattes de plage
  • la crème solaire
  • 2 masques et tubas
  • 1 paréo
  • 2 serviettes de plage
  • 1 pochette étanche tour de cou pour y mettre nos clefs et nos portables
  • 1 sac de plage

1 petite boîte avec les affaires de toilette

  • 1 brosse à cheveux
  • 1 brosse à dents pour 2 avec du dentifrice
  • 1 petit pot de shampoing
  • 1 petit pot de gel douche + 1 savon pour les mains
  • 1 petite trousse de maquillage (uniquement du crayon et de l’anti-cernes)
  • 1 déodorant
  • 1 petit échantillon de parfum chacun
  • 1 boîte de boules Quiess
  • 1 petit pot de démaquillant + 1 éponge
  • 1 coupe-ongle
  • 1 dizaine de coton-tiges
  • 2 petites serviettes éponges
  • 1 pince à épiler
  • 1 rasoir manuel

1 sachet avec nos chaussures

  • 1 paire de tongs chacun (dont une paire de chaussures en plastique pour se baigner)
  • 1 paire de backets chacun
  • 1 paire de ballerines

Des appareils électriques

  • 1 transformateur électrique pour recharger nos appareils sur l’allume-cigare en prise secteur
  • 1 caméra sport Toshiba avec boîtier étanche et sa perche
  • 1 appareil photo SONY RX100
  • 1 GPS
  • 2 téléphones portables avec abonnement FREE dont 30 jours gratuits à l’étranger
  • 1 glacière électrique branchement sur allume-cigare
  • les câbles pour recharger les appareils

Divers

  • 2 chapeaux
  • 1 bateau gonflable + 2 rames
  • 1 douche solaire
  • 1 sac de randonnée
  • 1 drap + 1 couette + 2 oreillers
  • 1 gonfleur + 1 matelas gonflable
  • des cartons (à installer le soir avant de dormir sur les vitres du véhicule)
  • des livres
  • des guides touristiques
  • 1 dictionnaire italien
  • 2 tabourets pliables
  • 1 réchaud
  • 1 carte d’Italie
  • 1 bouteille / gourde
  • 1 carnet de notes + 2 stylos
  • 2 rouleaux de papier WC
  • 1 tente 2 secondes
italie-1_orig
Notre coffre avant le départ en Italie

Conseils concernant le matériel

  • Nous n’avons pas tout utilisé : les nattes de plage, le paréo, les rames, la couette (trop chaud !), les livres, les papiers WC, le gel douche, le parfum, les ballerines, les téléphones portables (un seul aurait suffit !)
  • Il nous manquait : une corde pour étendre le linge, des sachets hermétiques pour y mettre la nourriture entamée avant de la glisser dans la glacière, de la citronnelle (les moustiques se sont régalés !), un gant de toilette pour le matin, un brumisateur pour la nuit, des mouchoirs

L'Itinéraire

Nous avons décidé de traverser l’Allemagne et l’Autriche pour rejoindre le Nord Est de l’Italie et commencer notre roadtrip. Nous avons ensuite longé la côte Est, puis bifurquer dans les terres pour rejoindre les massifs centraux. Ensuite, nous avons rejoint la côte Ouest à Naples et remonté toute la côte jusqu’à Turin

Ce qui donne l’itinéraire suivant : Neuschwanstein (Allemagne), Dolomites, Venise, Ravenna, Comacchio, San Marino, San Leo, Urbino, Gubbio, Fiastra, Lac de Campoto, Pompéi, Naples, Parc National del Circeo, Rome, Punta Ala, Sienne, Pise, Genova, Asti, Aoste, Col du Pt St Bernard

Le roadtrip étape par étape

Premier jour

Traversée de l’Allemagne – région Würtemberg et Bavière
Arrivée en Autriche – région Tyrol

Départ à 9h45 de Wattwiller (Alsace)

Nous étions encore tout blancs et tout frais ! Le réveil était difficile surtout que nous connaissions le nombre de kilomètres à parcourir  pour atteindre notre objectif : le Château de Neuschwanstein (354 km). Nous avons donc roulé d’une traite pendant 4h40.

Un simple arrêt au Lac de Constance pour admirer la vue et grignoter un petit peu, nous a permis de recharger nos batteries. Nous avons eu un petit bouchon à la frontière, mais ce fut le seul de notre traversée allemande. 

Le château de Neuschwanstein

Arrivés au Château, nous avons été un peu déçus. Il ne restait plus aucune place de disponible pour visiter le monument. Nous ne savions pas que les visites étaient limitées par jour et nous avons dû nous contenter d’admirer le château de loin. Il y avait énormément de touristes et le parking était très cher (6€ pour 15 minutes). 

Nous avons du coup continué notre route et fuis la masse touristique pour entrer dans le Tyrol. 

italie-4_orig
Château de Neuschwanstein
lesmanalas_allemagne_chateau
A gauche en hauteur : le château de Neuschwanstein

Conseils au château de Neuschwanstein :

  • Acheter vos billets sur Internet pour être sûr de pouvoir visiter le château
  • Prévoyez un certain budget pour le parking (6€ / 15 minutes) ou bien garez-vous un peu plus loin et prévoyez des chaussures de marche

Notre arrivée en Autriche au Tyrol

Je confirme tout ce que j’ai pu entendre sur le Tyrol : c’est magnifique ! Nous avons profité de cette virée pour prendre un apéro aux saveurs autrichiennes dans une auberge. La soirée s’est terminée à une trentaine de kilomètres plus loin dans un restaurant autrichien à Zirl. Où nous avons dégusté le plat typique tyrolien.

Ce fut un peu surprenant puisque nous avions découvert que la plupart des choses qui nous étaient servis étaient facturées en supplément du repas. Ainsi, le pain, l’eau (qui n’est disponible qu’en bouteille), et enfin, un amuse-bouche furent ajoutés à la note.

Avant de trouver un coin où nous garer pour dormir, nous nous étions arrêtés sur un parking où il y avait une caravane et un van. Nous avons pensé au départ qu’il s’agissait de touristes. Après quelques minutes, nous nous sommes aperçus qu’il y avait beaucoup de trafics. Il devait en fait s’agir d’un coin réputé pour les passes. 
Nous avons donc repris notre route un peu plus loin où il y avait un parking agrémenté pour les camping-cars et caravanes.

Nous nous y sommes donc installés et nous avons préparé notre couchage qui était rudimentaire pour une première nuit, mais confortable. Il s’agissait de vider la voiture et de baisser la banquette arrière. Nous abaissions les sièges-avant et nous gonflions le matelas de tel manière à ce qu’il recouvre l’ensemble de l’intérieur de la voiture. 

Nous glissions ensuite toutes nos affaires sous le matelas et on coinçait les cartons prévus au niveau des vitres de la voiture pour cacher la visibilité sur l’extérieur. ​​
Ainsi installés, personne ne pouvait nous voir et nous étions totalement protégés car enfermés à l’intérieur du véhicule.

italie-3_orig
Repas du Tyrol
italie-5
On installe les affaires à l'avant pendant que nous dormons à l'arrière
italie-6
Installation du couchage
italie-7_orig
Allongés sur notre matelas

Conseils en Autriche :

  • ​Ne manger que ce qui a été commandé
  • Renseignez-vous sur le prix de l’eau en restaurant (pour nous 4,40€ la bouteille de 33cl !)
  • Il y a des WC dans les stations essence et elles sont très propres ! Il faut demander la clef à la caisse pour y accéder
  • Vous trouverez également des toilettes gratuites dans les centres commerciaux et ils seront également très propres !
  • L’essence est moins cher (pour nous le plein était à 34€ pour un diesel alors que nous payons à date habituellement 60€)
  • Il existe des parking gratuits la nuit où vous pourrez y dormir ! (ils sont indiqués grâce au logo bleu avec une caravane)

Bilan de la journée

Cette journée était finalement réservée à la route, mais nous avons pu voir des paysages magnifiques et nous avons dégusté un bon plat tyrolien.

BUDGET DE LA JOURNÉE :

  • PARKING : 6,00€
  • APÉRO : 5,50€
  • RESTAURANT : 29,40€
  • HÔTEL : 0,00€

TOTAL : 40,90€

Deuxième jour

Traversée des Dolomites
Arrivée à Venise et visite de la ville

Départ à 7h

Nous étions un peu fatigués même si nous nous étions couchés tôt. Après avoir traversé Innsbruck, nous avons rapidement traversé le Tyrol et avions trouvé un petit coin sympa pour prendre notre petit déjeuner. Nous avions  une vue imprenable sur les montagnes verdoyantes. Nous avons profité de ce petit coin tranquille pour nous faire un brin de toilette et remplir la douche solaire que nous avions installée sur la banquette arrière afin qu’elle puisse chauffée toute la journée. C’est, le ventre plein, le visage propre et une haleine fraîche que nous avons commencé la journée.

Après Innsbruck, la frontière italienne n’est plus trop loin. Nous avons fait un arrêt dans un centre commercial à la frontière et en avons profité pour aller au toilettes.

Le magasin était désert puisqu’il était très tôt.

italie-9_orig
Proche Innsbruck
lesmanalas_dolomites
A Corvara

Les Dolomites

Nous sommes doucement arrivés dans les Dolomites. C’est une région plus que merveilleuse ! Les routes sinueuses sont pleines de charmes ! La région est plutôt tranquille et les paysages époustouflants ! Le chemin nous a mené à Corvara où nous avons pique-niqué. 

Il faut noter qu’après chaque repas tiré du sac, il fallait faire la vaisselle. C’était un peu contraignant surtout que nous étions en pleine nature. Il fallait une certaine organisation, tant dans nos rangements, que dans notre façon de vivre l’aventure. Le fait d’avoir compartimenté nos affaires dans le coffre, nous a permis de faciliter chaque moment de la journée. Nous n’avions, par exemple, qu’à sortir le bac “camping” pour avoir tout ce qu’il nous fallait pour manger. Nous utilisions également ce bac comme petite table basse lorsqu’il n’y avait pas de tables de pique-nique.

Nous étions à près de 1600 m d’altitude et il faisait 25°C. Nous nous étions habitué à une température chaude, mais agréable. Nous n’avions pas pensé qu’en descendant en une seule journée la région des Dolomites nous allions forcément avoir chaud en arrivant sur Venise. ​​

La descente, qui était magnifique (dont nous gardons encore de merveilleux souvenirs et clichés), fut également le moment où nous gagnions des degrés progressivement. Nous étions passés à 35°C en fin d’après-midi. 

lesmanalas_dolomites
A l'entrée des Dolomites

Ce fut très difficile d’accepter la chaleur et en arrivant près de Venise, nous n’avions plus du tout envie de nous battre pour trouver un lieu où nous  garer pour la nuit. Tout nous fatiguait. C’est pourquoi, nous avons sauté dans le premier camping sur notre route.

Nous avons installé notre tente et pris directement une douche fraîche.  Il était environ 16h et nous ne savions plus quoi faire. Nous avons compris que le camping n’était pas pour nous. 

Pour en savoir + sur ce camping, cliquez sur la photo à gauche ou ICI.

italie-11_orig
Camping de Venise

La ville de Venise

Après avoir acheté à un prix intéressant nos tickets de bus A/R pour Venise, nous avons mangé notre repas du soir (une boîte de conserve tiré du sac). Nous avons finalement décidé de visiter la ville en soirée afin de gagner du temps sur le soir où nous ne savions pas quoi faire et surtout profiter du fait que les touristes visitent peu en soirée.

Nous avons visité Venise, mais ne pensions pas qu’elle était aussi grande ! En l’absence de monde, nous nous sommes beaucoup perdus et avons tourné en rond. Même avec un plan nous avons eu beaucoup de difficultés à nous repérer. Il faut noter qu’il y a peu de ponts pour passer d’un quartier à un autre et que nous n’avons du coup pas eu le temps de voir la place St Marc. ​

A 23h, il faisait encore chaud et nous avons pu manger une glace au bord de l’eau avant de reprendre le bus pour retourner au camping. 

italie-12_orig
Ruelle de Venise
italie-13_orig
Venise à la tombée de la nuit

Conseils concernant Venise :

  • Visiter Venise en soirée vous permettra de voir la ville éclairée et de bénéficier des allées vides et tranquilles (idéal pour des photos !)
  • Prenez le bus qui est peu cher 3€/personne A/R,
  • Si vous prenez une nuit en camping, notez qu’on vous factura le fait d’avoir un véhicule (14€ pour nous) et que vous paierez également votre nuitée par personne et non par emplacement (8€/personne pour nous)
  • Si vous venez en voiture, nous vous conseillons de vous garer dans un LIDL (il y en a pas mal) et de prendre le bus ensuite afin de vous éviter les frais de parking
  • Vous ne pourrez pas entrer dans la ville en voiture (mais je pense que vous le savez déjà !)
  • Il n’y a pas de côtes pour se baigner et même si vous souhaitiez le faire, l’eau n’est vraiment pas propre !
  • La nuit, Venise ferme également ces portes aux touristes, oubliez les gondoles, l’animation de rue et les petits commerces !
  • Munissez-vous d’une carte détaillée, car lorsque les rues sont désertes, il est très difficile de s’y retrouver et vous croiserez peu de monde pour vous aider !

Bilan de la journée

italie-8_orig
Carte de notre itinéraire - Deuxième jour roadtrip Italie

Cette ville est magnifique et agréable. Elle est cependant immense et sans l’aide de quelqu’un, il est difficile de se repérer.
Nous notons que si nous avions attendu le lendemain matin pour la visiter, nous aurions perdu une journée, puisque finalement, la chaleur et le monde nous auraient surement gâchés le plaisir.

C’est sur cette note positive que nous avons peu dormi. Nous n’étions pas encore habitués aux 30°C nocturne.

BUDGET DE LA JOURNÉE :

  • ESSENCE : 37,00€
  • BUS : 6,00€
  • CAMPING : 30,00€
  • BOISSONS DU SOIR : 4,30€
  • GLACES : 3,00€
  • COURSES LIDL : 12,52€

TOTAL : 92,42€

Troisième jour

Visite de Comacchio
Baignade en Adriatique
Visite de San Marino et de San Leo

Départ à 8h

Nous avions plutôt mal dormi. La chaleur nous empêchait de dormir profondément et nous avions opté de nous mettre un drap humide sur le corps et ouvrir en grand la toile de tente. pour espérer recevoir une brise nocturne.
Cette chaleur étouffante du Nord du Pays nous inquiétait quant aux températures que nous allions rencontrer plus au Sud.
C’est justement cette chaleur qui a modulé notre itinéraire du jour. Nous souhaitions énormément nous rafraîchir dans la mer et c’est pourquoi nous avions mis notre CAP sur Ravenne en espérant y trouver une belle plage de sable. 

Petite ville sur l'eau, Comacchio

Sur la route, nous nous sommes arrêtés à Comacchio qui est également une petite ville sur l’eau tel que Venise, mais beaucoup moins connu. 
C’est charmant et tranquille, tout ce que nous apprécions ! Après avoir bu un verre, nous avons repris notre route vers Ravenne.

italie-15_orig
Comacchio

Se baigner entre Ravenne et Rimini

Arrivés sur Ravenne, nous avons longuement tourné en rond pour trouver l’accès aux plages et nous étions très déçu lorsque nous avons vu les longues étendues et infinies plages privées qui longeaient la mer. 
Le cadre n’était pas vraiment tel que nous l’espérions.

Malgré tout, nous avons pris place sur une petite portion de sable pour aller nous rafraîchir. Du moins, c’est ce que nous souhaitions. Malheureusement, l’eau était chaude et le sable brûlant ! 

Nous avons du coup décidé après seulement une heure de farniente de reprendre notre route et d’aller visiter la principauté San Marino situé à quelques kilomètres de Rimini.

Lorsque nous sommes passés à côté de Rimini nous avons été surpris du nombre de touristes sur les routes. C’était étouffant par le nombre de voitures qui circulaient et le nombre de français ! Nous avions compris à cet instant que longer l’Adriatique ne nous permettrait pas de nous immerger au coeur de l’Italie tel que nous souhaitions la découvrir. C’est pourquoi nous quittions définitivement les côtes EST du pays pour entrer dans les terres. 

italie-16_orig
Ravenne
italie-17_orig
San Marino

Conseils concernant la baignade entre Ravenne et Rimini :

  • Les plages sont privées pour la plupart mais vous pouvez poser votre serviette entre les transats et la mer (espace public)
  • Méfiez-vous des places de parking vides près des plages, elles sont payantes ou privées et vous pourriez vous prendre une amende !
  • Entre 12h et 16h vous ne trouverez personne sur les plages et vous risqueriez d’avoir un peu soif ou faim, prévoyez de quoi passez les quatre heures à venir !
  • Munissez-vous de chaussures fermées si vous ne souhaitez pas finir brûlé entre les orteils, et d’un chapeau ou d’un parasol car il n’y aura pas de coin ombragé ! 
  • Toutes les plages se ressemblent, du moins, nous n’avons pas vu de criques, rochers ou spots de baignades à couper le souffle

Principauté de San Marino

San Marino est charmante et fortifiée ! Je conseille vraiment aux voyageurs de s’y arrêter et d’y découvrir l’architecture, le cadre et la sérénité de la ville. Cependant, je vous déconseille le musée de la torture bien trop cher pour le contenu (8€ pour 15mn de visite). 
La ville est tout en hauteur. Il vous faudra grimper les multiples ruelles pour atteindre la place située en haut de la ville et qui domine la région. Vous y verrez un paysage à couper le souffle !

Hormis des rafraîchissements, nous n’y avons rien acheté. Même si la ville est réputée pour ces prix bas, vous ne trouverez rien au cœur même de la ville. Il y a surtout des boutiques proposant des marques et des cosmétiques. Cela reste tout de même cher.

Nous étions à près de 1600 m d’altitude et il faisait 25°C. Nous nous étions habitué à une température chaude, mais agréable. Nous n’avions pas pensé qu’en descendant en une seule journée la région des Dolomites nous allions forcément avoir chaud en arrivant sur Venise. ​​

Conseils à San Marino :

  • Portez des chaussures adaptées à la marche et munissez-vous d’une bouteille d’eau. Vous aurez constamment soif et les multiples échoppes dans la ville vous tenteront à chaque fois !
  • N’achetez aucun granity en bas de la ville. Il y sont trois fois plus chers qu’en haut ! Gardez cela en tête pour vous motiver à grimper !
  • Il s’agit d’une principauté qui répond à ces propres règles. Venez comme vous êtes, mais respectez les lieux et la propreté du site pour vous éviter une amende
lesmanalas_sanmarino
A San Marino devant l'Eglise

Petit village fortifié de San Leo

Nous nous sommes enfoncés dans les terres de cette région en passant par San Leo. Ce petit village au cœur des massifs est époustouflant. Vous arrivez par un pont-levis qui vous rappellera que vous êtes dans une région pleine de souvenirs du Moyen-Âge.
Nous nous sommes garés sur un parking de camping-car en contrebas d’un château. 

Nous avons entrepris une petite ballade autour de ce monument et avons appréciés la vue, les courants d’air qui nous rafraîchissaient (enfin !) et le chant des criquets.
Ce village était un vrai coup de cœur et nous avons été surpris de constater que personne ne s’y aventurait malgré la proximité avec Rimini. Nous avons passé le reste de la journée là-bas. Savourant un repas italien (nous avons été facturé de 2€ par personne juste parce que nous étions installés à table… mystères des restaurants italiens!), découvrant les alentours au moment du coucher du soleil, admirant un tournoi de beach-volley. 

Nous n’y avons finalement pas dormi comme prévu à notre arrivée puisque justement il y avait un tournoi de beach-volley et il se déroulait juste à côté du parking. Nous avons donc repris notre route à onze heures du soir. Ce fut éprouvant puisque nous étions fatigués, brûlés par le soleil de la journée et nous avions encore du sable dans nos maillots (restes de la baignade matinale). 
Nous avons trouvé à quelques trentaine de bornes de San Leo un autre parking pour camping-cars où nous avons rapidement préparé la voiture avant de sombrer dans un sommeil réparateur (mais sans nous rincer !).

italie-18_orig
San Leo
italie-19
A San Leo

Bilan de la journée

italie-14_orig
Carte de l'itinéraire de notre troisième jour de roadtrip en Italie

BUDGET DE LA JOURNÉE :

  • PARKING : 2,70€
  • REPAS MIDI : 23,50€

TOTAL : 26,20€

Quatrième jour

Visite d’Urbino
Visite de Gubbio
Baignade à Fiastra

Départ à 7h

Comme nous nous étions endormi avec du sable sur nos vêtements et dans nos maillots, nous nous sommes réveillés avec une envie d’eau douce et de fraîcheur. Nous avons donc continué à avancer à l’intérieur des Terres en direction des Parcs Nationaux et plus particulièrement en suivant l’itinéraire devant nous conduire à Fiastra, connu pour ses eaux douces turquoises.

Urbino, ville natale de Raphaël

Nous avons fait un premier arrêt à Urbino, ville natale de Raphaël. Cette ville médiévale est construite en haut d’une colline et il y a tout en haut un château-fort à visiter. La ville est riche de part ces monuments religieux à visiter et ses nombreuses places rappelant les forums romains. Vous pouvez également visiter la maison natale du peinture Raphaël et en connaître un peu plus sur ce personnage célèbre.  Pour notre part, nous avons apprécié le cadre tranquille et les architectures imposantes.

Gubbio, ville juméle de Thann

Arrivés à Gubbio (ville jumélée avec Thann – petite ville haut-Rhinoise proche de chez nous), nous avons été immédiatement subjugués par le contraste entre l’art romain et l’art gothique qui se mêlent parfaitement dans la citée. Rien qu’en vous garant sur l’un des parking à l’entrée de la ville (impossible d’y entrer en voiture – il s’agit d’une ville médiévale !), vous apercevrez les vestiges d’un théâtre romain au milieu d’un champs et donnant la réplique à l’entrée de la ville au pont-levis propre au médiéval. Les ruelles, dans cette petite ville, sont impressionnantes et vous pourrez même y voir des restants de portes en chêne ou encore des colonnes romaines intégrées aux entrées des bâtisses. Toute la ville est construite par palliés et nous avons adoré découvrir pour chacun une architecture différente. La ville est étonnamment calme et nous n’avons croisé que très peu de touristes. Les habitant étaient du coup très aimables et souriants. Cela nous changeait énormément des autres lieux que nous avions visité.  Autre grand changement, c’est la première fois que nous n’avions pas à payer le parking lors d’une visite !

A Gubbio, ne passez pas à côté de la fontaine qui “rend fou”. Une légende dit que si vous tournez autour de la fontaine en criant “je suis fou”, vous le deviendrez. Nous n’avons pas tenté l’expérience, mais nous vous invitons à essayer à vos risques et périls !

C’est également à Gubbio que nous avons réellement mangé un repas italien ! Dans un petit restaurant familiale ou nous avons pour la première fois entendu le mot “mama” prononcé et où nous avons été servi par un jeune homme extrêmement amicale et serviable ! 

Nous avons découvert également les vestiges d’un jardin romain sur les hauteurs de la ville à quelques paliers en dessous des ruines du château. Nous avons également découvert un jardin caché en haut d’un toit et accessible en grimpant dans les jardins ! Autre découverte incroyable, l’atelier de marionnettes digne des films Disney ! 

italie-23_orig
La fontaine qui "rend fou" de Gubbio
italie-22_orig
L'atelier de marionnettes de Gubbio

Petit village de montagne au bord de l'eau, Fiastra

Notre journée ne s’est malheureusement pas terminée dans cette ville puisque nous souhaitions arriver à Fiastra afin de nous baigner et de rincer nos maillots de bain. 

Nous avons donc repris notre route en milieu d’après-midi pour nous enfoncer dans le Parc Naturel des Monts Sybillins et y découvrir des paysages montagneux, verts et un air frais et doux (2000m d’altitude). 

En arrivant à Fiastra, nous avons été touchés par la sympathie des locaux et des rares touristes qui y étaient. Sitôt arrivés sur la plage du Lac, un jeune homme, travaillant sur le site, nous a proposé son aide pour gonfler notre matelas de plage. Nous avons été surpris et avons décliné son offre car nous étions peu habitués à la gentillesse des italiens. Nous avions peur qu’il nous demande quelque chose en retour. Mais ils sont comme-ça dans le coin : accueillants, serviables et ouverts d’esprits. C’est d’ailleurs la première fois que les airs de camping-car étaient gratuites et aussi bien équipées (eau potable, toilettes). Nous ne savions pas au début où nous garer et comment ça se passait pour dormir en voiture. 

Nous avons demandé la procédure à un touriste en camping-car qui nous a dit “Ici, tout est gratuit. Tu te gares d’ici à là-bas ; les toilettes, c’est ici, l’eau potable, c’est par-là et tu peux te baigner quand tu veux et manger au bord de l’eau aussi. C’est le Paradis !”. Et effectivement, ce petit coin pouvait porter le nom de “Paradis” ! Nous nous sommes garés au bord de l’eau ; nous avons pris notre repas au bord de l’eau ; avons fait quelques emplettes au magasin du village ; avons fait le plein en eau ; nous sommes baignés de nuit, de jour et de soirée ; avons eu le droit  à une fish-pédicure ; avons dormi jusqu’à 9h sans s’être fait réveillés et dans une température plus qu’agréable ! 

C’est le cœur lourd que nous avons quitté le village le lendemain pour reprendre notre route !
Bien évidemment, seulement après nous être baignés !

italie-25_orig
Campement au bord du lac de Fiastra
lesmanalas_fiastra
Pique-nique à Fiastra

Bilan de la journée

italie-20_orig
Carte de l'itinéraire de notre quatrième jour de roadtrip en Italie

BUDGET DE LA JOURNÉE :

  • PARKING : 2,70€
  • REPAS MIDI : 23,50€

TOTAL : 26,20€

Cinquième jour

Arrêt au Lac de Campoto
Traversée des Parcs Nationaux

Départ à 11h

Je ne m’attarderai pas à vous raconter cette journée qui fut essentiellement de la route puisque nous avons eu un temps maussade la plupart de la journée et que malgré des randonnées, il n’y a pas vraiment de villages, villes ou sites à visiter dans les Parc Nationaux.  Nous avons donc fait une petite halte au Lac de Campoto que nous pensions plus sauvage et plus propre également. Nous fument très déçus de constater les nombreux déchets qui flottaient au bord de l’eau et la vase qui s’y accumulait ! 

Nous étions très loin de la propreté naturelle du Lac de Fiastra (l’eau y était transparente et le fond caillouteux mais propre !). Nous avons repris notre route pour tracer directement vers Naples et surtout Pompéi !
Nous avons également pris de l’essence et je dois vous annoncer que le prix du Diesel frôle les 1,63€/litre ! Petite surprise également sur notre facture, il n’y avait pas de TVA. Donc finalement nous avons payé notre plein au prix où nous l’aurions payé en France avec la TVA. 

Nous avons du coup trouvé un parking de camping-car à nouveau où nous poser pour la nuit.  

italie-27_orig
Sur la route
italie-28_orig
Lac de Campoto

Bilan de la journée

italie-26_orig
Carte de l'itinéraire de notre cinquième jour de roadtrip en Italie

BUDGET DE LA JOURNÉE :

  • COURSES : 5,91€
  • APERO: 5,50€
  • ESSENCE : 55,03€

TOTAL : 66,44€

Sixième jour

Visite de Pompéi
Visite de Naples

Départ à 8h

Visiter Pompéi

Lorsque nous étions près de Naples, je dois dire que l’odeur y était infecte. Cela sentait les égouts. Les routes étaient jonchées de déchets ! C’est la seule fois où nous avons fermé nos fenêtres de voiture et mis la climatisation. 
Au début nous pensions qu’il s’agissait d’odeur de souffre mais en arrivant du côté de Pompéi situé au pied du volcan, l’odeur n’était plus présente.

Pompéi était magnifique. Nous avons tout d’abord visité la nouvelle ville (je ne savais pas qu’elle avait été reconstruite à côté des vestiges !). Puis, nous nous sommes dirigés vers l’une des entrées du site. Nous avons été immédiatement interceptés par une guide qui nous a informés qu’il y avait des grèves auprès des archéologues et que le site n’ouvrirai ses portes qu’à partir de onze heures. Nous avons du coup suivi la guide dans son agence qui proposait des tarifs intéressants et des audio-guides. 

Nous n’avons pas pris la formule hyper-cher comprenant la visite du site et la montée au Vésuve puisque les prix étaient exorbitants et dépassaient largement notre budget ! 

Nous avons opté pour les audios-guides simplement à 10€ les deux pour la journée. Elle a vite compris que nous étions très économes (dirons-nous !) et elle nous a indiqué sur un plan un parking moins cher près du site. Au vu l’heure d’ouverture, nous avons du coup pris le temps de visiter la Basilique de Pompéi. On m’y a d’ailleurs interdit l’entrée puisque j’étais en short et non en pantalon. Steve a quant à lui fait un petit tours à l’intérieur pendant que j’observais l’architecture extérieur entourée d’autres touristes un peu perturbés par cette réglementation. 

Lorsque nous sommes arrivés au parking indiqué, nous nous sommes crus dans le film le Parrain… Une “Mama” dirigeait le site et demandait 5€ pour garder le véhicule sur son terrain la journée. Des hommes bien habillés et en belles voitures entraient et sortaient de la propriété. Peut-être avions-nous fait affaires avec la mafia du coin… En tout cas, le véhicule a été bien gardé et pour une somme dérisoire par rapport à ce qui est facturé sur les parking publics des vestiges (2€/l’heure !!!). 

Nous avons un peu marché pour nous rendre à l’entrée du site mais cela valait le coup et nous avions le temps !

La file d’attente était interminable ! Je vous conseille de prévoir un chapeau et de la boisson car les files d’attente se font en plein soleil ! Il n’y a pas de plan qui vous sera donné, ni-même de dépliants. Il faut absolument se documenter avant d’entrer et prendre un audio-guide et un plan dans une agence touristique. Nous avions eu beaucoup de chances de croiser la route de la guide quelques heures plus tôt. 

Il faut compter entre 4h et 5h pour tout voir en prenant le temps. Soyez organisés car on peut vite perdre du temps à repasser dans les mêmes rues et arriver dans des culs de sac. En tout cas, ça vaut la peine d’aller visiter ces vestiges car il n’y a rien de comparable ! 

Certains endroits sont surpeuplés et vous fuirez les groupes des visites guidées car ils sont tellement nombreux qu’ils bloquent les accès et avancent vraiment doucement.

L’audio-guide est le bon compromis pour en apprendre un maximum tout en avançant. L’avantage c’est qu’il vous guide naturellement à travers les rues comme si vous étiez au temps des romains (sons et musiques intégrés !). 

A l’intérieur, vous y trouverez des fontaines fraîches d’eau potable, de quoi se restaurer, des toilettes propres et des bancs pour vous reposer un peu. Cependant, il s’agit d’un site touristique et du coup, il y a énormément de touristes en même temps que vous ! Il est donc rare de voir un banc libre, une fontaine déserte ou des WC sans file d’attente. Prévoyez de quoi grignoter et boire car marcher 4h ça creuse !

Nous avions voulu monter au Vésuve, mais nous n’avons pas trouvé la route principale ! Nous avions dû partir du mauvais côté car bien que nous avions l’impression de grimper sur un flan du volcan, nous sommes arrivés à un cul de sac. 

Conseils pour visiter Pompéi :

  • Le parking coûte 2€/l’heure donc éloignez-vous des vestiges !
  • Prévoyez à manger et à boire pour la journée
  • Louez des audio-guides car cela reste des ruines et il faut beaucoup d’imagination pour savoir de quoi il s’agit !
  • Prenez un plan sur internet ou dans une agence de tourisme car il n’y en aura pas aux guichets, ni même dans le site
  • Faites attention aux pickpockets
  • Les petits bars et lieux de restauration autour des vestiges sont très abordables comparés à ceux à l’intérieur !
  • Munissez-vous de documents concernant Pompéi qui pourraient compléter l’audio-guide
  • Pour visiter le Vésuve, vous devrez vous renseigner sur l’accès chez vous ou auprès d’une agence, car seuls, c’est un peu une mission compliquée !
  • Si on vous propose de monter voir le Vésuve, notez bien que le prix indiqué est simplement pour le bus et ne comprend pas l’accès au cratère (ajoutez 5€/personne pour y accéder)
italie-29_orig
Basilique de Pompéi
DCIM102MEDIA
Pause goûter à Pompéi
italie-32_orig
Dans les ruines de Pompéi
italie-31_orig
Dans une Villa Romana
italie-33_orig
Dans l'arène de Pompéi

Découvrir Naples

Bien que nous avions beaucoup dépensés dans les visites et extras, nous avons tout de même décidé de prendre des lits dans une auberge de jeunesse sur Naples puisque les parking de camping-car étaient rares et nous ne voulions pas tenter de dormir dans la voiture autour d’une ville qui a mauvaise réputation. J’avoue également que les rues n’étaient pas très propres et cela ne donnait simplement pas envie de tenter l’expérience.

Nous avons eu une chambre avec quatre lits et nous l’avons partagé avec deux jeunes françaises en séjour à Naples pour plusieurs jours. Nous avons un peu échangé et au vu ce qu’elles nous ont dit sur la ville sale, pleine de flics, ayant peu de monuments à visiter et un port affreux, nous avons décidé de faire notre visite en soirée.

Nous avons du coup arpenté les ruelles de Naples, un peu inquiets et surpris des rues désertes et du nombre si important de policiers ! Nous nous sentions pas très en sécurité et notre visite à dû durer 3h au grand maximum (repas compris). 

Nous avons découvert un petit fast-food italien qui proposait pour 2€ des calzone succulentes et des glaces sur bâton maison, où vous choisissez l’intérieur, l’enrobage et les fruits secs. C’était très abordable et très bon ! Nous avons un peu discuté avec le vendeur qui nous a expliqué que le soir, il n’y a pas grand chose à faire sur Naples mais qu’en journée, il y a quelques monuments intéressants à visiter. Pour notre part, nous ne voulions pas rester un jour de plus. Après avoir visité Pompéi, cela restait très fade ! 

Par contre, savoir qu’un lit et une douche nous attendait à l’auberge, nous réconfortaient.

italie-35_orig
Auberge de jeunesse à Naples
italie-36_orig
On mange une glace dans les rues de Naples

Conseils à Naples :

  • Visitez la ville de jour si vous souhaitez profiter de l’ambiance et voir des personnes dans les rues sans forcément croiser des policiers
  • Préparez-vous aux odeurs nauséabondes et aux déchets !
  • Ne vous attendez pas à pouvoir vous baigner, il y a un port impressionnant et les eaux sont usagées
  • Les locaux ne savent pas conduire et c’est chacun pour soi ! Si vous avez peur de conduire en situation de stress, je vous conseille d’éviter de prendre la voiture dans Naples ! Je n’avais jamais vu des voitures autant les unes sur les autres et des conducteurs qui ne respectent même pas les autorités qui assurent la circulation

Bilan de la journée

italie-26_orig
Carte de l'itinéraire de notre cinquième jour de roadtrip en Italie

BUDGET DE LA JOURNÉE :

  • REPAS DU SOIR : 12,00€
  • ENTRÉES POMPEI: 26,00€
  • AUDIO-GUIDES : 10,00€
  • GRANITIS + CALZONE : 4,00€
  • AUBERGE DE JEUNESSE : 46,00€
  • PARKING : 5,00€

TOTAL : 103,00€

Septième jour

Découverte de la mer Tyrénienne

Baignade au Parc National Del Circeo

Départ à 9h

Nous avons quitté Naples le matin, sans regret. Nous souhaitions à nouveau retrouver la mer et nous baigner. Nous avons donc longé les côtes afin de trouver un coin où poser notre serviette et nous prélasser quelques heures au soleil. 
Nous pouvons dire que les côtes de la mer tyrrhénienne sont plus sauvages que celles de l’Adriatique. Cependant, cela n’empêche pas les hôtels de s’y installer à outrance et d’y placer leurs transats partout !
Nous nous sommes arrêtés à Gaeta pour y chercher à manger. 

Nous en avions assez de payer les parking longeant les côtes et nous nous sommes donc garés sur le parking d’un Lidl. Malheureusement en nous baladant dans la petite ville, nous avons pu constater qu’aucun restaurant n’était encore ouvert (14h). ​Nous sommes entrés dans un bar d’une plage privée en espérant trouver de quoi nous restaurer. 

Il y avait en effet quelques mets entreposés derrière une vitre. Malheureusement, ils ne prenaient pas la CB et ils nous ont informés que le seul distributeur se situait à côté du Lidl… Nous avons donc rebroussé chemin un peu agacés et le ventre vide. A cause de l’heure à laquelle nous souhaitions manger, nous avons dû nous tourner vers un MacDonald à notre grand regret ! Nous avons noté également que les prix étaient les mêmes qu’en France sans la TVA ! Je dois vous avouer que ce fut la première et la dernière fois que nous y avions mis les pieds !

C’est à plus d’une heure de route de Gaeta que nous avons trouvé enfin une plage sans transats et ayant assez de place pour accueillir tout le monde ! Nous avons, ainsi pénétrer le Parc Nationale Del Circeo. Bien quelle était immense, elle n’en était pas moins peuplée. Nous avons dû payer le parking 3€ pour deux heures. Mais nous en avions l’habitude, ce prix imposé pour se baigner ne nous a même plus surpris. 

Ce qui était beau, c’était la couleur du sable. A certains endroits, le sable blanc se mélangeait au sable noir volcanique. C’était impressionnant. La mer y était déchaînée par contre et il était impossible de faire du snorkeling. Nous avons plutôt profité des vagues comme de vrais enfants et n’avons pas vu l’heure tournée. C’est lorsque nous nous sommes aperçus que nous étions de moins en moins nombreux sur la plage, que nous avons commencé à plier bagages. Nous ne savions pas l’heure qu’il était puisque nous n’avions pas pris d’objets de valeur afin de pouvoir nous baigner ensemble (sauf la camera Toshiba avec l’étui étanche pour filmer et photographier l’après-midi).

italie-38_orig
Plage de Gaeta
italie-39_orig
Manger à Gaeta
italie-40
Plage de la côte Ouest italienne
italie-42_orig
En baignade

Dormir près de Rome gratuitement

Nous avions pris la route vers Rome et avons trouvé un parking pour camping-car en hauteur dans le village de Sermoneta. Il surplombait la plaine et on pouvait y voir Rome au loin. 
Après l’expérience précédente où nous avions gardé nos maillots pleins de sables pour dormir, nous étions plutôt rassurés d’avoir trouvé rapidement et assez tôt un spot pour dormir. Nous avons pu profiter du coucher de soleil, nous doucher et également manger devant cette vue magnifique ! 
Un pure bonheur après n’avoir rien fait de toute la journée !

italie-44_orig
Vu sur Rome
italie-46_orig
Une douche avant de dormir

Bilan de la journée

italie-45_orig
Notre lit près de Rome

BUDGET DE LA JOURNÉE :

  • MACDONALD : 17,00€
  • PARKING : 3,00€

TOTAL : 20,00€

Huitième jour

Visite de Rome

Départ à 8h

Rome est vraiment une très belle ville. Steve, qui n’est pas très amoureux des cités, l’a trouvé merveilleuse, c’est pour vous dire ! Elle allie parfaitement le moderne avec l’antiquité. 

Mais avant de me pencher sur la ville en elle-même je dois vous expliquer comment y aller sans rien payer à part votre ticket de bus ! 
Notez tout d’abord que vous ne pourrez pas entrer dans la ville sans y être résident. Tout Rome est munie de caméras et à la moindre infraction, PV ! C’est d’ailleurs pour cela que cette ville est pleine de charme… elle n’est pas bouchonnée !

Votre seul moyen pour y entrer, c’est de prendre un transport en commun. Nous avons pour notre part pris le bus. Si vous êtes munis d’une carte de la ville, ce sera très facile de vous repérer avec les arrêts puisque chacun porte le nom du monument historique où il s’arrête !
Pour ne pas payer de parking, nous avons laissé notre véhicule un peu en retrait de la ville dans une zone résidentielle où vous pouvez vous garer gratuitement. Nous avons pris la ligne qui se dirigeait vers la ville (au pire nous aurions changer de bus en chemin !) et nous sommes arrêtés à “Capitole”. Vous voyer, rien de très compliqué…

Notez cependant que vous ne trouverez des billets de bus que dans les “Tabasco” (marchands de tabacs). Vous ne pouvez pas les rater c’est exactement écrit comme cela en haut de l’enseigne de la boutique. Vous demandez un ticket pour la journée (vous pourrez prendre autant de bus que vous le souhaiterez et quand on voit la taille de la ville, je vous avoue que c’est une vraie aubaine !).

Nous n’avons pas visité le Forum Romains puisque nous manquions de temps et que nous souhaitions absolument visiter le Capitole, le Panthéon, le Vatican, la Fontaine de Trevi et les obélisques. Nous avons directement tracé vers le centre pour nous restaurer.

Pour 18€ nous avons dégusté un sandwich végétarien avec plein de saveurs originales (des fleurs !), et un smoothie bien frais fait devant nous ! Après avoir mangé des plats chauds depuis notre départ, ce met était bienvenu. 

Nous n’avons par contre pas eu beaucoup de chances pendant nos visites puisque la Fontaine de Trevi était en restauration, la Chapelle Sixtine était également en restauration, et le Musée du Vatican qui ouvre ces portes au public les derniers dimanches de chaque mois (autant dire Le jour où nous y étions) n’était pas disponible puisqu’il est accessible par la Chapelle Sixtine…

Hormis ces petits détails, la ville est très belle et les monuments impressionnants ! Nous n’avons rien vu de tel dans toute l’Italie. 

Vous pourrez également vous hydrater dans toute la ville puisque comme dans toutes les autres villes du pays, vous pourrez remplir votre bouteille d’eau douce, gratuite et à volonté dans les fontaine disséminées partout dans Rome.

Nous ne vous dévoilerons pas toutes les merveilles de la ville puisque nous sommes certains que vous serez enchantés d’en découvrir davantage par vous-même. Nous vous laissons quelques surprises !

Après un bilan en fin de journée, nous nous sommes rendus compte que nous ne nous étions pas une seule fois perdue dans la capitale alors que ce fut le cas à Venise et Naples. 

italie-47_orig
Rome
italie-48_orig
A Rome
italie-51_orig
Le Colisé
italie-50_orig
Les forums romains
lesmanalas_vatican
Devant le Vatican
italie-55_orig
Au Vatican

Bilan de la journée

Nous avons mis le cap sur Bracciano puisque cette ville était située au bord d’une étendue d’eau (d’après notre carte). Nous avions également vu sur Internet qu’il y avait un parking de camping-car avec des sanitaires et nous rêvions de prendre une douche après avoir marché toute la journée !

Ce parking était payant mais sécurisé et nous n’avons rien trouvé de mieux dans les alentours. Nous y avions rencontré Gilbert et Michelle, deux français qui sillonnent les routes d’Europe pour découvrir de nouveaux horizons ! Nous avons échangé nos bons plans jusqu’à tard dans la nuit.

Repas avec d'autres voyageurs

BUDGET DE LA JOURNÉE :

  • TICKETS BUS POUR LA JOURNÉE : 14,00€
  • PLAN DE LA VILLE : 6,00€
  • REPAS DU MIDI : 18,00€
  • VISITE DU COLISÉE : 24,00€
  • AIR DE CAMPING-CAR POUR LE SOIR : 10,00€

TOTAL : 72,00€

Neuvième jour

Observer les fonds marins

Départ à 10h

Nous avions suivi les recommandations de Gilbert et Michelle en longeant la côte et en nous dirigeant vers Punta Ala. Nous avons ENFIN découvert une crique “presque” sauvage. Nous avons dû payer le parking (une fois encore !), marcher une bonne demi-heure dans la forêt pour atteindre la plage.

Il ne s’agissait pas d’une énorme plage avec beaucoup de places pour se poser. Cependant, l’eau y était translucide, la mer moins déchaînée, et le monde sous-marin merveilleux ! Cette fois-ci, nous avions pris notre bateau gonflable pour pouvoir y mettre nos affaires et aller librement nager sans se soucier d’avoir du sable partout !
Nous avions enfin trouvé la technique contre le sable à la presque fin de notre voyage…
italie-57
Algues
italie-58_orig
Risotto fruits de mer
italie-59_orig
En exploration sous marine
italie-61_orig
Posés à l'abri du sable

Bilan de la journée

Encore une fois, c’est loin des sentiers touristiques que nous avons trouvé un parking pour camping-car déserts et très bien équipé (électricité, eau potable, vue magnifique). Nous y avons installé notre campement du soir et avons pu casser la croûte une dernière fois avant notre épopée vers Pise le lendemain.

italie-62_orig
Douche au campement

BUDGET DE LA JOURNÉE :

  • RESTAURANT DU MIDI : 19,00€
  • PARKING : 3,00€
  • ESSENCE : 64,78€

TOTAL : 86,78€

Dixième jour

Visite de Sienne
Traversée de la Toscane
Passage à Pise

Départ à 8h

Après nous être bien reposés, nous avons repris notre route. Nous étions proche de Sienne. C’est pourquoi, nous avions décidé d’y faire un tours. Nous avons pris le premier parking que nous avions rencontré. Il s’agissait d’un parking sous-terrain payant (comme d’habitude !). 

La ville de Sienne

Nous souhaitions découvrir cette ville connue pour ses courses de chevaux incroyables sur la Place del Campo

Nous pouvons dire que cette place est particulière. Lorsque vous y arrivez, vous êtes tout d’abord surpris par l’inclinaison du sol. Ensuite, ce qui vous émerveille, c’est l’ombre de la Tour du Mangia. Les touristes, qui souhaitent découvrir la place, se déplacent au gré du soleil. Les locaux s’installent même à son ombre le midi pour manger.

Nous avons découvert une bonne adresse ! La pizzicheria ! Amoureux des plats comme on les aime en Alsace (saucissons, fromages, vins) nous avons franchis les portes de la boutique en espérant y découvrir une spécialité locale.
Quelle fut pas notre surprise  en y découvrant un pain garni de lardons et de fromage avant une texture similaire à notre fameux Kougelhopf alsacien !

En arrivant sur la place Del Duomo, nous avons pu découvrir la Cathédrale de Sienne ornée intégralement de marbres de toutes les couleurs ! C’est plutôt beau à regarder. Nous avons cependant été surpris de constater que l’entrée était payante. C’était la première fois que nous croisions un lieu de culte payant.

Il n’y a pas que les lieux de cultes qui ne vouent que par l’argent. Nous avons constaté que les prix étaient exorbitants. Comptez 6€ pour une boule de glace alors que le prix habituel était de 2€ plus au SUD !

Nous n’avons pas mangé dans cette ville et nous nous sommes contentés de visiter les rues et les magasins.

italie-63_orig
La ville de Sienne
italie-66_orig
Cathédrale de Sienne
italie-64_orig
La Pizzicheria
italie-65_orig
Pain aux lardons à la Pizzicheria

La ville de Pise

italie-68_orig
Devant la tour de Pise

Nous avons poursuivi notre route après avoir mangé dans un petit restaurant. Nous avons atteint Pise rapidement et nous y sommes restés uniquement pour la photo. A vrai dire, la ville ne nous a pas vraiment émerveillée lorsque nous y sommes arrivées. Elle manquait de charmes et était bouchonnée ! Nous avons simplement garé la voiture sur une place (qui n’en était pas vraiment une) et avons tracé directement à la tour pour prendre quelques clichés. On l’a fait à la chinoise pour une fois ! Mais nous avions peur de nous prendre un PV et nous ne souhaitions pas payer un emplacement pour seulement 10 minutes de stationnement.

Bilan de la journée

Nous souhaitions visiter les Cinq Terres le lendemain et faire un tours à Genova et à Asti (pour le vin !!). Malheureusement, nous avons pour la première fois depuis le début de l’aventure galéré à trouver un parking de camping car tranquille et pour ceux qui étaient payant, qui nous acceptent pour la nuit ! Nous sommes donc passé à côté de ces lieux !

Ce n’est qu’à deux heures du matin, épuisés, que nous avons finalement décidé de nous garer sur un parking de gare entre Aoste et Turin pour nous reposer. Nous avons été surpris et déçus de constater que cette région n’avait plus rien à voir avec la Toscane ou encore le Sud. Tout y était plus cher, les personnes moins accueillantes. Il n’y avait même pas une aire de pique nique !

Il nous restait le lendemain plus qu’à visiter la Vallée d’Aoste et espérer apercevoir le Mont Blanc !

italie-69
En Toscane

BUDGET DE LA JOURNÉE :

  • COURSES : 48,00€
  • PARKING : 4,00€

TOTAL : 52,00€

Onzième jour

Visite d’Aoste
Col du Pt St Bernard
Retour en Alsace

Départ à 8h

Nous avions dit plus jamais et pourtant ! Nous sommes retournés dans un MacDonald ! Mais nous en avions besoin ! Après avoir roulé une bonne partie de la nuit, nous être fait réveillés à 7h par les trains, il nous fallait absolument un café et un petit déjeuner complet !

Nous en avons profité pour nous faire une toilette de chats dans les toilettes et remplir nos bouteilles d’eau pour la journée.

La ville d'Aoste

Bon, ce qui est certain, c’est qu’Aoste, est loin de toute cette bourgeoisie qu’on a pu voir à Sienne. Et cela, se voit dès que vous pénétrer l’Eglise. Elle est moins entretenue et simple dans sa construction et ses ornements. Et que cela fait du bien tout de même ! C’est comme si vous vous retrouviez en Alsace !

Nous avons eu de la chance lorsque nous y étions puisqu’il y avait une exposition ouverte au public. Nous avons pu voir le travail d’artisans dans plusieurs domaines. 

Nous souhaitions également faire le plein de notre glacière en nourriture et mets divers. Nous souhaitions surtout acheter un jambon d’Aoste ! Nous n’en avons pas trouvé un seul ! Si bien, que nous nous sommes demandé pourquoi le célèbre jambon portant le nom de cette ville ! C’est en nous rendant dans un supermarché que nous avons trouvé ce que nous souhaitions. Malheureusement, cela restait hors budget ! (environ 32€ les 200gr) 

Nous nous sommes contentés de pâtes, sauces et autres produits italiens.

Le ciel était couvert. C’était bien la première fois que nous risquions d’avoir du mauvais temps. Nous avons repris notre route en espérant trouver une aire de repos où faire un dernier repas avant de retourner en France.

Nous avons du écourté notre pique nique puisqu’il commençait à pleuvoir. C’est par un temps maussade et froid que nous avons repris notre dernière ligne droite vers l’Alsace.

italie-70
Petit déjeuner au McDonald
italie-73_orig
Eglise d'Aoste
italie-72
Exposition d'art
italie-76_orig
Dernier repas en Italie

Bilan de la journée

italie-78_orig
Col du Pt St Bernard

BUDGET DE LA JOURNÉE :

  • COURSES : 13,42€
  • PETIT DÉJEUNER : 7,90€
  • ESSENCE : 57,69€

TOTAL : 79,01€

Résumé de ce roadtrip

TOTAUX DES DIFFÉRENTS BUDGETS DE DÉPENSES PAR ORDRE DÉCROISSANT :
32% ESSENCE : 214,50€
26% RESTAURANTS + DIVERS GRIGNOTAGES : 175,30€
​13% HÉBERGEMENTS : 86,00€
12% COURSES : 79,85€
10% VISITES : 66,00€
4% PARKING : 28,10€
3% TRANSPORTS EN COMMUN : 20,00€

TOTAUX VOYAGE : 670,75€
​> SOIT 335€ PAR PERSONNE
> SOIT 30€ PAR JOUR ET PAR PERSONNE

Nous avons énormément aimé ce premier roadtrip en Italie véhiculé en Europe. Il fut court, mais intense. Nous avons adoré pouvoir découvrir une grande partie de l’Italie en seulement 2 semaines et à notre rythme. Il y a surement pleins de choses que nous devons améliorer pour notre prochain voyage, mais il est certain que nous repartirons en Italie pour, cette fois-ci, découvrir le Sud et un peu mieux la Toscane.

Vous avez fait un roadtrip en Italie ? Partagez nous en commentaire votre expérience !

Cet article m'a été utile
5/5
Cet article m'a été utile
Merci pour ton vote !
Vous avez aimez l'article ? Partagez-le !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *