lesmanalas_khorat_vache
Réaliser et préparer un Tour du Monde,  Voyager en Asie,  Voyager en Sac à dos,  Voyager en Thailande

Comment nous avons atterri dans une riziculture en Thaïlande

Nous reprenons un vol pour Bangkok (lire notre article concernant la visite de la ville de Bangkok) avec pour seul envie : ne rien faire. Vous devez vous dire que nous devenons un peu mous ces temps si… disons que nous prévoyons le climat qui sera beaucoup plus chaud que la Taïwan (découvrir notre voyage à Taïwan). Pour ce retour, nous prévoyons de retourner dans le Nord-Est du pays que nous avions adoré. Les enjeux étaient doubles : nous pouvions profiter à nouveau de tout ce que nous avions aimé lors de notre première fois dans ces régions de l’ISSAN et nous pouvions nous arrêter quelques jours dans la riziculture en Thaïlande d’une connaissance, Alain, afin de nous émerger une fois encore dans la culture thaïlandaise avant de poursuivre notre route vers le Laos.

Re-bonjour Bangkok !

La chaleur en arrivant est étouffante et nous sommes très fatigués du voyage. Nous devrons cependant essuyer une mauvaise organisation : nous n’arrivons pas au bon aéroport et nous devons prendre un taxi Uber pour rejoindre notre hôtel qui normalement devait être à quelques minutes à pied de l’aéroport… Bon, comme on dit, jamais deux sans trois ! Notre chauffeur restera poli mais nous fera comprendre dès le début que cette course l’ennuie profondément. Nous serons tellement fatigués que nous insisterons à chaque fois qu’elle souhaitera nous déposer « le plus près » pour qu’on prenne un autre moyen de locomotion. On précise que pour notre « chance » habituelle, la rue de l’hôtel était inaccessible en voiture à cause de travaux et qu’il fallait faire un détour de trente kilomètres pour y accéder. Finalement, nous arriverons à notre hôtel une heure trente plus tard, tous tendus surtout qu’elle nous arnaquera sur le prix (nous informant que nous devons la rembourser pour le trolley (leur sorte « d’autoroutes » dans les airs) et qu’avec le détour, il faut qu’on paie un supplément). On comprendra par la suite que nous n’avions pas à payer tout ça car Uber ajoute automatiquement les frais supplémentaires à la note…

Bref ! Nous arriverons dans notre hôtel avec une seule envie : dormir ! Il nous faudra deux jours pour récupérer de la chaleur dont on n’avait plus l’habitude, la fatigue de la nuit à l’aéroport et de cette frustration d’avoir le mauvais œil partout où nous allons. 

lesmanalas_fruits_thailande
04/05/2017 - Fruits du marché
lesmanalas_thai_food
04/05/2017 - Premier repas en Thaïlande
Nous embarquons le lendemain dans un autre Uber, beaucoup plus sympathique, serviable et poli. Il ne nous demandera aucun extra, et nous déposera pour le prix négocié à l’avance, devant les portes de la gare de Bangkok. Ouf ! 
​C’est à bord des trains, qu’on adore de Thaïlande, que nous passerons la plus longue traversée en train du voyage ! cinq heures dans un train bondé de monde ! Pas de place pour bouger sur son siège. Il y a bien aucun touriste au vu la saison, mais par contre, nous ne comprenons pas pourquoi il y a tant de monde à bord.
lesmanalas_train_thai
05/05/2017 - Gare de Bangkok
lesmanalas_steve_train_thailande
05/05/2017 - Dans le train

Nous remarquons aussi le paysage qui a fortement changé en quelques mois seulement. Cette ville grandit à une vitesse vertigineuse ! Nous sommes désolés de constater ces énormes tours construites un peu partout près de la ligne de train pour agrandir leur trolley. C’est bien évidement au détriment des locaux dont les maisons ont complètement disparus ! Et où sont donc passés ces champs à la sortie de la ville ?!

lesmanalas_travaux_bangkok
05/05/2017 - Travaux en cours... dépaysement total par rapport à notre venue en janvier

Re-bonjour Khorat !

En arrivant à Khorat, nous sommes interpellés par ces écrans sur les quais indiquant l’heure des départs des trains. Auparavant, ce travail était destiné au gardien de quai qui affichait, via des panneaux en bois, le prochain train en partance de Bangkok ou d’Ubon. Nous avions l’impression d’être dans un grand canular. Nous connaissions les lieux, et pourtant, nous ne reconnaissions pas tout à fait tout. 
Nous avions besoin de travailler un peu sur notre site internet, c’est pourquoi, nous avons profité de la connexion internet de la Thaïlande pour poster des articles. Notre chambre était correcte et bien localisée. Avec la basse saison, nous avons pu nous payer une chambre avec climatisation au même prix qu’une chambre standard en temps normal.
​Nous avons été surpris de voir qu’il n’y avait d’ailleurs aucun autre voyageur dans la ville. Elle semblait tellement…vide ! Nous décidâmes de passer voir une connaissance vivant non loin d’ici pour avoir « quelques vacances ».
lesmanalas_street_market_khorat
06/05/2017 - Night Market à Khorat

Chez Alain à Tambon Nong Namsaé SIKHIU

Nous arrivons par la gare de Khlong Phai et Alain nous attend. Expatrié français depuis de vingt ans et marié à Yupha originaire de la région où ils résident à présent, ils vivent des rizières et de leur maison d’hôtes. Nous profitons de sa présence pour le questionner au sujet des changements constatés sur Bangkok et Khorat.

lesmanalas_thailandais_massage
07/05/2017 - Petit papy sympathique qui a voulu faire connaissance tout en massant activement Steve à la gare de Khorat
lesmanalas_home_alain
07/05/2017 - Chez Alain

Il nous expliquera que suite aux inondations de Bangkok en 2011, beaucoup de choses ont changé en province. Notamment au sujet des nouveaux habitants des villages qui sont des anciens habitants de la capitale et qui se sont justement installés ici pour fuir la ville inondée. Les villages se sont vus en quelques années transformés avec l’apparition de grandes routes bétonnées, de grandes lignes électriques, des smartphones dont le prix dépasse le salaire des locaux, davantage de voitures, scooters et des enfants qui les conduisent, pas encore de panneaux signalétiques pour les conducteurs, mais déjà un plus fort trafic avec en moyenne deux accidents par jour et pas d’hôpital pour les soigner directement. Il nous dit aussi se sentir moins en sécurité. Il perdra trois de ses chiens qui se feront empoisonnés par des passants. 

Autre changement d’un point de vu surtout politique : les conflits internes entre pro parti jaune et pro parti rouge. On ne va pas vous expliquer vraiment les tenants et les aboutissants car ce serait trop compliqué et nous ne pouvons évoquer les faits d’une manière objective. A vous de faire quelques recherches sur internet. En tout cas, des élections doivent avoir lieu prochainement. Il y a eu un coup d’état de l’armée en 2014. Depuis, le pays est crispé et “subit” les choix militaires : construction d’infrastructures, envie d’être moderne partout et le plus vite possible, etc. Au grand damne des habitants qui n’ont jamais eu besoin de tout cela. Ajoutez à ces faits, la mort du roi cet hiver, et vous comprendrez que les choses changent très rapidement dans le pays.

Autre point qui nous a complètement sidéré, c’est la rencontre avec Thierry, un ami expatrié français à Alain. Son histoire nous a beaucoup touché. En faisait court, il doit quitter son logement et ses terrains dans moins d’un mois. Il avait acheté des terres agricoles il y plusieurs années pour une nouvelle vie ici et il a tout quitté en France pour ses nouveaux projets. L’Etat récupère les terres agricoles qui autrefois avaient été offertes par le royaume au peuple pour l’agriculture. A présent, il le redistribue avec les nouveaux venus de Bangkok pour leurs permettent d’avoir aussi un travail en province. Le problème, c’est que les terres ne sont pas rachetées pour être revendues, mais simplement saisies. Nous écoutons sans dire un mot son histoire avec la même impression, la Thaïlande file un mauvais coton.

lesmanalas_gecko
07/05/2017 - Repas du soir pour les geckos !
lesmanalas_repas_rizieres
08/05/2017 - Repas dans les rizières d'Alain et de Yupha
lesmanalas_hamac_steve
08/05/2017 - Petit coin tranquille au bord de l'étang
lesmanalas_yupha_cuisine
08/05/2017 - Yupha qui sert le repas
lesmanalas_alain_yupha
09/05/2017 - Alain et Yupha dans leur jardin, entre les bassins
lesmanalas_riz
09/05/2017 - Machine centenaire pour séparer l'enveloppe des grains de riz et les grains

Nous resterons chez Alain quatre jours. Cela nous fait du bien de parler en français de choses et d’autres, tel que l’Alsace, la France, la Thaïlande. Nous vivrons ensemble les élections françaises. Nous visiterons son village devenu bien grand et son futur temple tout en bois. Nous apprécierons la douceur de vivre malgré les ambulances qui passent très souvent pour un village. Une vie simple, comme on les aime.

lesmanalas_arbre_bouddha
09/05/2017 - Tête de Bouddha dans un arbre en offrande
lesmanalas_temple_bois
09/05/2017 - Temple tout en bois construit par des ouvriers du Nord-Ouest du pays
lesmanalas_chiens
09/05/2017 - Visite au temple de petits orphelins

Dernière étape avant le Laos : Ubon !

On est revenu à Ubon tout contents et on n’a pas été déçus par cette étape. On adore définitivement cette ville, ses marchés, ses ruelles, ses temples et son ambiance. On retournera simplement voir notre temple préféré et on mangera à nouveau notre fondue thaïlandaise avant de quitter le pays ! D’ailleurs on vous recommande de séjourner dans un Manson ! Il s’agit de petits appartements meublés pas chers et qui vous donnent l’impression d’être un vrai expatrié en Thaïlande (Trouve ton Manson ici) !

lesmanalas_temple_ubon
12/05/2017 - Love
lesmanalas_fondue_thai_ubon
12/05/2017 - Fondue thaïlandaise

Notre voyage en vidéo

Budget de 30€ par jour, respecté ou non ?

Locomotion Nourriture Hébergement Visites Achats
52€
74€
104€
3€
- €

SOIT UN TOTAL DE 234€ / SOIT 23€ PAR JOUR

On n’avait pas forcément prévu de retourner en Thaïlande après la Taïwan. Cependant, retourner sur des lieux connus nous a fait du bien. C’était un peu comme “retourner à la maison”. On a simplement été un peu déçus de constater tous ces changements au départ. Mais finalement, c’est plutôt bien ce “come back”. Ça nous a permis, cette fois-ci, d’être plus en phase avec le pays. Il ne s’agissait plus de visiter d’une manière effrénée. On a voulu le comprendre, lui et son histoire et finalement, c’est bien mieux que d’entrer dans un temple pour un selfie ou manger quelques insectes parce que c’est local ! On a aussi adoré découvrir une riziculture en Thaïlande ! Cette découverte restera gravée dans nos têtes car, il faut l’admettre, en tant que français nous ne risquons pas d’en revoir de sitôt !

Et  vous, êtes-vous déjà retourné dans un pays pendant un tour du Monde parce que celui-ci vous manquait et que vous aviez du temps ?

Cet article m'a été utile
Merci pour ton vote !
Vous avez aimez l'article ? Partagez-le !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *